Vous voyez ce message parce que votre navigateur ne peut afficher correctement la mise en page de ce site. Effectuez une mise à jour vers un butineur qui supporte les standards du web. C'est gratuit et sans douleur.

NE PAS CLIQUER
LES EAUX GLACÉES DU CALCUL ÉGOÏSTE
REMOUS
LIVRE : Guadeloupe, l’île sans eau
par Marc Laimé, 25 juin 2022

Avec notre co-auteur, Thierry Gadault, nous publions le 30 juin prochain aux éditions Massot une enquête sur le scandale de l’eau qui affecte la Guadeloupe depuis une quinzaine d’années. Documents et témoignages exclusifs à l’appui, nous y dévoilons l’origine et les conséquences d’un scandale politique, environnemental, sanitaire et social majeur. Ci-dessous, le contenu de l’enquête et le sommaire du livre.

Depuis plus de dix ans, les 400 000 habitants de la Guadeloupe meurent de soif, alors que leur facture est près de deux fois plus chère qu’en métropole. Les « tours d’eau » (coupures) sont devenus leur quotidien, alors que l’ile en regorge !

Ce scandale illustre tous les travers d’un « mal français » qui s’incarne jusqu’à la caricature aux Antilles : entre mauvaise gestion, corruption, système politique et administratif kafkaïen, l’ile est à bout de souffle, son économie frappée de plein fouet. Dans dix ans on ne pourra sans doute plus s’y baigner, le tourisme n’y résistera pas.

Deux milliards d’euros à trouver : le réseau de distribution d’eau potable en ruine à reconstruire. Créer un véritable réseau d’assainissement, combattre les pollutions des milieux aquatiques (comme le chlordécone). En dépit d’annonces lénifiantes, l’Etat et les collectivités locales ne veulent et ne peuvent financer ces travaux titanesques.

Alors que l’île s’enfonce dans une triple crise, sociale, sanitaire et financière, « Guadeloupe, l’île sans eau » dévoile les causes profondes de ce désastre et en révèle les coulisses, documents et témoignages exclusifs à l’appui.

Une question s’impose à l’issue de cette enquête approfondie : qui imaginerait un seul instant pareil désastre frapper un département métropolitain ? Et que l’état ne trouve comme réponse que de proposer « l’autonomie » à l’île ?

Guadeloupe, l’île sans eau. Enquête sur un effondrement.

Thierry Gadault et Marc Laimé

Massot éditions, 220 pages, 20,50 euros

En librairie le 30 juin 2022

Thierry Gadault, journaliste spécialiste des services publics, a publié une douzaine de livres.

Marc Laimé est consultant pour l’eau et l’assainissement auprès des collectivités locales.

Couverture -.

Sommaire

CARTE des réseaux d’eau 
et des opérateurs en Guadeloupe

Prologue : Le naufrage qui vient

Chapitre 1 : Une île sans eau

Chapitre 2 : Une vie quotidienne dégradée

Chapitre 3 : Une lente asphyxie de la vie économique

Chapitre 4 : Une île empoisonnée au chlordécone

Chapitre 5 : Le désastre sanitaire qui vient

Chapitre 6 : Sur un air de « Je t’aime, moi non plus »

Chapitre 7 : Une île malade de sa classe politique

Chapitre 8 : Petite histoire des réseaux d’eau

Chapitre 9 : Grandeur et décadence
 de la Générale des eaux Guadeloupe

Chapitre 10 : Pirate des Caraïbes

Chapitre 11 : La trahison de l’eau brute agricole

Chapitre 12 : PEHD, le scandale caché

Chapitre 13 : Le partage des dépouilles

Chapitre 14 : La fuite en avant

Chapitre 15 : La tentation Suez

Chapitre 16 : Le coup de grâce

Épilogue : Touché, coulé !

Annexe I : Extraits du rapport interne de Veolia sur le PEHD

Annexe II : Extraits de rapports consacrés au SIAEAG

Couverture : Quintin Leeds

ISBN papier : 9782380353631 ISBN num : 9782380353624

© Thierry Gadault, Marc Laimé / Massot Editions, 2022

Tous droits réservés pour tous pays. Dépôt légal : mai 2022

https://massot.com/collections/guad...

https://www.lesinfluences.fr/2022/0...

https://www.lesinfluences.fr/2022/0...

- Ecouter la présentation du livre par les auteurs sur Radio Libertaire :

http://www.groupe-louise-michel.org...

- En Guadeloupe, le manque d’eau dégrade des conditions de vie déjà mauvaises

https://www.lavie.fr/actualite/soci...

Enola Richet, La Vie, 11 juillet 2022.

- « Il faut bien boire... » : en quête d’eau potable, des Martiniquais ont recours à une source polluée au chlordecone.

https://www.leparisien.fr/martiniqu... Eddylia Eugene-Mormin, Le Parisien, 1er juillet 2022.

"Les Outre-mer méritent infiniment mieux que les cinq années qui viennent de s’écouler"

https://www.marianne.net/agora/trib...

Tribune. Marianne, 29 juin 2022.

impression

pas de commentaire. ajoutez le votre!