Vous voyez ce message parce que votre navigateur ne peut afficher correctement la mise en page de ce site. Effectuez une mise à jour vers un butineur qui supporte les standards du web. C'est gratuit et sans douleur.

NE PAS CLIQUER
LES EAUX GLACÉES DU CALCUL ÉGOÏSTE
REMOUS
Comment cacher la pollution : l’exemple de la dioxine
par Marc Laimé, 25 janvier 2011

Il y a peu, le ministère français de la Santé annonçait fièrement : « Pas de dioxine en France… », en référence à la grave alerte sanitaire survenue en Allemagne, dont de nombreux élevages avicoles ont été frappés par une inquiétante présence de dioxine dans leurs œufs. Il est vrai que depuis le nuage de Tchernobyl, notre sémillante bureaucratie a multiplié les grands bonds en avant…

En vérité la recette est simplissime.

Pondre des arrêtés préfectoraux d’ICPE (Installation classée pour la protection de l’environnement), qui ne seront jamais appliqués.

Les membres du conseil de gestion du syndicat des unités polluantes, dont nombre de maires qui y trouvent un utile complément de rémunération, ne les ont pas lus, ni pas même reçus (les arrêtés préfectoraux d’ICPE). Et ne s’en émeuvent pas le moins du monde.

Ensuite, faire procéder par un laboratoire privé mandaté par le pollueur, proche des instances préfectorales (CODERST), à une analyse de dioxine annuelle, une seule, juste avant la mise en veille (congés), de l’unité située en secteur populaire dense.

Les élément analysés : lait ou œufs, seront produits dans des élevages situés en dehors des zones d’impact maximum des polluants où les animaux, la plupart du temps en stabulation, sont nourris avec des tourteaux, céréales ou foin provenant de zones éloignées des vents dominants.

Annoncer enfin à grand renfort de presse (contaminée à l’insu de son plein gré) les résultats qui si, par hasard, étaient inquiétants, seraient automatiquement attribués à un protocole défaillant.

Le « process » est à l’œuvre chaque jour que le Diable fait dans la quasi-totalité des unités industrielles présentes sur le territoire.

Lire aussi :

- Kärcherisation du droit de l’environnement (2) : la réforme du régime des « Installations classées pour le droit de l’environnement » (ICPE)

Les eaux glacées du calcul égoïste, 22 mai 2009

impression

pas de commentaire. ajoutez le votre!