Vous voyez ce message parce que votre navigateur ne peut afficher correctement la mise en page de ce site. Effectuez une mise à jour vers un butineur qui supporte les standards du web. C'est gratuit et sans douleur.

NE PAS CLIQUER
LES EAUX GLACÉES DU CALCUL ÉGOÏSTE
AU FIL DE L’EAU
Amérique du Nord : 15 000 kilomètres à vélo sans eau en bouteille
par Marc Laimé, 21 janvier 2014

Depuis le 8 janvier 2014 deux Québécois, Geneviève et Jacques Alexandre Levesque, ont entamé un périple à vélo de 15 000 kilomètres en Amérique du Nord. Parcourir 15 000 kilomètres à vélo est déjà un exploit. Soutenus par la Coalition Eau Secours québécoise pour une gestion responsable de l’eau, ils ont décidé de le faire, en s’approvisionnant d’eau publique du robinet et, lorsque c’est impossible, en traitant l’eau des cours d’eau rencontrés.

« L’eau embouteillée représente un marché de 15 milliards de dollars par année aux USA et un milliard de bouteilles d’eau se sont vendues au Québec en 2008. Les Américains sont les plus grands consommateurs d’eau embouteillée dans le monde.

Quatre milliards de mètres cubes d’eau sont utilisés chaque année sur la planète pour les besoin de la population ce qui est supérieur aux capacités de renouvellement des réserves de la ressource. La population mondiale ne cessant d’augmenter, le problème ne fera qu’empirer et des pénuries d’eau sont à prévoir.

L’industrie de l’eau embouteillée a besoin de trois litres d’eau et d’un quart de litre de pétrole pour produire une bouteille de plastique d’un litre. Une seule bouteille sur neuf sera recyclée, les autres se retrouveront dans la nature participant à la pollution, particulièrement des océans, et empoisonnant plusieurs espèces animales qui entrent dans notre chaîne alimentaire.

La collecte sélective au Québec traite 500 millions de bouteilles d’eau par année et ces bouteilles ne sont pas consignées. Les plastiques utilisés sont mutagènes et cancérigènes. Le transport participe à la hausse des GES.

L’eau des bouteilles est dans 25% des cas de l’eau du robinet déjà payée par nos taxes. L’eau de source est puisée dans le sous-sol québécois par des multinationales étrangères qui paient une redevance ridicule à la province pour nous revendre notre eau 2000 à 6000 fois plus cher que l’eau produite par les municipalités et elles font de l’argent comme de l’eau avec notre bien collectif !

L’eau des municipalités au Québec et au Canada est réglementée par des normes strictes et elle est d’excellente qualité.

L’eau des bouteilles est sous la juridiction de l’agence canadienne d’inspection des aliments qui visitera les usines et testera l’eau environ une fois tous les six ans.

Lors de ces visites, l’agence a retiré 29 des 49 produits testés pour non-conformité aux normes. Deux études indépendantes ont testé le contenu des bouteilles d’eau et 40% des échantillons présentaient un nombre de bactéries supérieur à la normale. Si vous voulez faire attention à votre santé, buvez donc l’eau du robinet ! »

- Voir le site Eau Secours.org pour connaître l’itinéraire et les aventures de l’équipe

- Voir le blog jagbicik.com pour suivre jour après jours nos deux héros.

- Pour joindre Geneviève et Jacques Alexandre, veuillez communiquer avec Caroline Perron à la Coalition Eau Secours ! : 514-303-2212

impression

pas de commentaire. ajoutez le votre!