Vous voyez ce message parce que votre navigateur ne peut afficher correctement la mise en page de ce site. Effectuez une mise à jour vers un butineur qui supporte les standards du web. C'est gratuit et sans douleur.

NE PAS CLIQUER
LES EAUX GLACÉES DU CALCUL ÉGOÏSTE
REMOUS
Veolia Eau : répression antisyndicale à Mulhouse
par Marc Laimé, 27 octobre 2010

Un jeune salarié de Veolia Eau, âgé de trente ans, et ayant 4 années d’ancienneté, vient de faire l’objet d’une procédure de licenciement pour faute après avoir, avec quelques uns de ses camarades, voulu créer le premier syndicat SUD au sein de la transnationale française. Veolia va commencer à regretter d’avoir réintégré l’infernal Fregoli Touly, qui quoique officiellement chargé de s’occuper des fontaines monumentales de Paris (à sec la majeure partie du temps qui plus est), a ressorti du placard sa tenue de syndicaliste pour voler au secours de ses camarades. A croire que la DRH de Veolia est décidément infiltrée par les légions de l’ultra-gauche…

Le 1er juillet 2010 M. Jean-Marie Bockel, président de la communauté d"agglomération de Mulhouse et Secrétaire d’Etat à la justice du gouvernement de M. François Fillon, signait un nouveau contrat de DSP de l’eau et de l’assainissement avec Veolia Eau, qui avait emporté le contrat jusque là détenu par une filiale de Suez-Lyonnaise des eaux.

Transféré de Suez-Lyonnaise à Veolia Eau, comme c’est la norme dans ce cas de figure, M. Anthony Foerster a été licencié le 23 octobre 2010, essentiellement pour avoir essayé avec une quinzaine de ses collègues de Veolia Eau de Mulhouse de créer le syndicat Sud qui n’existait pas jusqu’alors dans cette multinationale. Il est candidat aux prochaines élections de délégués du personnel de Veolia Eau région Est dont le siège est à Metz, et qui se tiendront en novembre.

Il lui est officiellement reproché un « abandon de poste » l’après midi du 22 septembre dernier, alors qu’un médecin lui avait établi un certificat d’arrêt de travail pour cette même journée.

Deux délégués syndicaux, dont le délégué syndical central FO de Veolia, ainsi que Maître Emmanuel Burget, du cabinet parisien Bourdon Voituriez Burget, qui le représentera, avaient depuis quinze jours multiplié les interventions auprès de la DRH de Veolia Eau, notamment pour tenter de faire déplacer une convocation au conseil de discipline le 19 octobre dernier (jour de grève notamment dans les transports), fixée à 9h00 à Metz, soit à 300 kilomètres et 3 heures de route en voiture de son domicile (lors même qu’il n’a pas de voiture), afin qu’il soit assisté du délégué syndical central FO venant de Paris. Sans succès.

L’Inspection du travail de Mulhouse a été informée de ce licenciement pour « faute grave », totalement abusif et injustifié.

Contact :

- Jean Luc Touly, représentant du personnel de Veolia Eau IdF, juge prudhomal Sud à Paris, conseiller régional IdF, responsable eau à la Fondation France Libertés Danielle Mitterrand. Port. : 06 80 60 03 01

- Christophe Gandilhon délégué syndical central FO Veolia Eau

Tel : 01.49.24.39.42.

Lire le communiqué paru dans l’édition des Dernières nouvelles d’Alsace du 28 octobre 2010.

impression

pas de commentaire. ajoutez le votre!