Vous voyez ce message parce que votre navigateur ne peut afficher correctement la mise en page de ce site. Effectuez une mise à jour vers un butineur qui supporte les standards du web. C'est gratuit et sans douleur.

NE PAS CLIQUER
LES EAUX GLACÉES DU CALCUL ÉGOÏSTE
FLUX
« Les liens de l’eau - milieux, société, politique », à l’Université Paris 8, le mercredi 1er juin 2011
par Marc Laimé, 30 mai 2011

Une journée doctorale (*) est organisée par les laboratoires Erasme et Ladyss

et le rESeau P8 (réseau d’études et échanges en sciences sociales sur l’eau à Paris 8), avec le soutien de l’ANR Wamakhair, sous l’égide de l’Ecole doctorale « Sciences sociales ».

« L’eau est l’une des ressources les plus « relationnelles », un aspect 
dont découle sa capacité d’établir des connexions entre plusieurs domaines du social : le rapport homme/nature, le milieu, les modes d’organisation du territoire, les institutions, les relations de pouvoir, les perceptions culturelles, les systèmes de valeurs et les 
identités. En partant de cette « vocation » de l’eau vers les approches interdisciplinaires et comparatives, renforcée par son statut d’enjeu crucial et stratégique, au coeur des processus de globalisation, nous avons voulu consacrer un espace de réflexion particulier aux liens 
multiples que la recherche en sciences sociales peut décrypter 
« derrière » l’eau.

Etudier l’eau signifie étudier plusieurs réseaux sociaux, économiques, culturels ainsi que les divers types de liens et de formes de dépendance qui se nouent autour de l’accès à cette 
ressource.

Initiative récente, le rESeau, a commencé depuis décembre 2010 à réunir dans notre université un ensemble de jeunes chercheurs et d’enseignants qui axent leurs recherches de terrain à partir de l’eau et 
des liens qu’elle établit dans les dynamiques complexes du monde 
contemporain.

Cette journée doctorale, organisée par les laboratoires LADYSS et ERASME, mettra en premier plan la présentation des recherches de thèse des jeunes doctorants travaillant dans divers terrains en Afrique, Asie, Amérique Latine, avec l’ambition de susciter un débat commun sur des axes transversaux de lecture du rapport entre ces sociétés et l’eau.

Centralisation/décentralisation, hiérarchie/autonomie, rareté et 
compétition, « modernisation » et savoirs locaux, marchandisation et 
libéralisation, intervention pour le « développement » : ce sont autant 
des thèmes que nous souhaitons parcourir dans ce moment de discussion 
consacré aux liens de l’eau. »

(*) Mercredi 1er juin 2011 de 9h30 à16h30, Université Paris 8 (Salle D143).

Word - 39 ko
Programme
PDF - 3.7 Mo
Présentation

impression

pas de commentaire. ajoutez le votre!