Vous voyez ce message parce que votre navigateur ne peut afficher correctement la mise en page de ce site. Effectuez une mise à jour vers un butineur qui supporte les standards du web. C'est gratuit et sans douleur.

NE PAS CLIQUER
LES EAUX GLACÉES DU CALCUL ÉGOÏSTE
FLUX
Un grand emprunt pour l’eau ?
par Marc Laimé, 28 mai 2011

L’idée peut surprendre. Jean-Daniel Caillet, résident de Mérignac, membre du Conseil de développement durable de la Communauté urbaine de Bordeaux (CUB), a participé au Grenelle et a depuis lors développé une réflexion, puis un argumentaire qui établit la nécessité de mobiliser dans les prochaines années des sommes considérables pour préserver les ressources aquatiques, déjà très gravement endommagées, argumentaire qu’il a ensuite adressé à la Commission du Grand emprunt, co-présidée par M. Michel Rocard et Alain Juppé.

(…)

« Axiome de Base : « L’eau n’est pas substituable contrairement aux énergies » En France la gestion de l’eau est émiettée sur le territoire et les acteurs, publics et privés en jeu, sont morcelés et empêtrés dans des intérêts divergents et à courte vue.

Il est donc impossible que des options stratégiques à long terme soient définies, faute de volonté mais surtout faute d’argent. (Qui doit en payer la facture ?...) Or la qualité sanitaire des eaux de surface ainsi que celle des eaux souterraines est atteinte. Toutes les eaux en France sont contaminées en résidus de pesticides ou médicaments et (ou) perturbateurs endocriniens !... »

Word - 108 ko
La proposition de grand emprunt pour l’eau

impression

commentaires

1 Un grand emprunt pour l’eau ?

Le constat est interressant.

Les propositions toutefois ne sont pas très claires. Il semble être question de développer des technologies de pointe pour dépolluer l’eau et de les appliquer au traitement des eaux résiduaires urbaines. Il ne semble pas être question de réduire les quantités de substances chimiques utilisées ni d’en contrôler davantage la toxicité. Lesquelles substances chimiques utilisées dans l’industrie ou l’agricultures ne passent et ne passeront d’ailleurs pas par les stations d’épuration...

poste par bertrand - 2011-05-30@12:55 - Répondre à ce message
vous aussi, reagissez!