Vous voyez ce message parce que votre navigateur ne peut afficher correctement la mise en page de ce site. Effectuez une mise à jour vers un butineur qui supporte les standards du web. C'est gratuit et sans douleur.

NE PAS CLIQUER
LES EAUX GLACÉES DU CALCUL ÉGOÏSTE
VAGUES
Juppé 2017 : vers une grande agence de l’environnement ?
par Marc Laimé, 7 novembre 2016

Un projet de création d’une grande Agence, qui regrouperait l’Ademe, l’Agence pour la biodiversité et les agences de l’eau est actuellement étudié dans l’entourage d’Alain Juppé, actuel favori de la primaire de la droite et du centre pour l’élection présidentielle de mars 2017.

C’est Bertrand Pancher, député-maire UDI de Bar-le Duc, créateur de l’association "Décider ensemble", qui travaille depuis des années sur les questions de démocratie environnementale, qui serait, selon La Lettre de l’Expansion, à l’origine de cette proposition.

Responsable du pôle écologie à l’UDI, il travaille depuis plusieurs mois pour Alain Juppé sur la transition énergétique.

Appellant à intensifier les efforts sur l’éolien et la biomasse pour atteindre les objectifs assignés par l’Union Européenne à l’horizon 2020 en matière d’énergies renouvelables, il propose donc conjointement de créer une grande agence de l’environnement, qui regrouperait l’Ademe, l’Agence pour la biodiversité et les agences de l’eau...

On imagine sans peine les remous que suscite déjà cette orientation, alors que la création de l’AFB est combattue sans relâche par les aficionados des Agences (et pas seulement).

Elle témoigne aussi de l’achèvement de la stratégie centriste initiée sous Jean-Louis Borloo, en forme d’OPA sur la gestion de l’eau en France.

Elle augure par ailleurs de quelques tensions avec la dynamique initiée au Sénat par les rapports Tandonnet-Lozach et Pointereau, qui devaient se matérialiser fin janvier au Sénat, dans le cadre d’une rencontre du Cercle Français de l’Eau, visant à "réécrire" subrepticement la LEMA, à la grande joie de la FNSEA et d’Irrigants de France.

Enfin, rien que l’ajout de l’ADEME et des Agences à la fusion (à haute température) de l’Onema dans l’AFB, met à bas l’air de rien les presque 400 pages du rapport du CGEDD, publié en juillet dernier, qui s’efforçait de dessiner les scénarios (post-fusion) de financement des politiques de l’eau, de la biodiversité et des rivages marins...

Heurs et malheurs de la Vème République.

Faites vos jeux...

impression

commentaires

1 Juppé 2017 : vers une grande agence de l’environnement ?

y’a pas que les "les aficionados des Agences" à combattre l’AFB, y’a aussi un sacré paquet d’agents de l’onema qui formeront le gros des troupes de l’afb. Les services départementaux de l’onema (qui intégrera l’afb), seront "mutualisés" avec ceux de l’oncfs ( qui, une fois de plus, continue à exister), mais ce sera probablement pour mieux être virés de l’afb et intégrer ces nouvelles "unités de travail commun", qui passeront sous tutelle de l’oncfs (dont les agents sont bien plus nombreux que ceux de l’onema). Dire qu’une des arguments avancés par le Ministère pour vendre la mutualisation aux agents de l’onema est la faiblesse des effectifs des services départementaux de l’onema alors que c’est bien la tutelle qui a supprimé tant de postes de C (pas de B , hein !) dans ces services et les rendre "faibles"... inadmissible. Donc les agents de l’onema retourneront faire de la police de la pêche (activité reprise par l’oncfs) et de la police de la chasse... pas le même métier.
Et donc à l’horizon une grande Agence et la suppression de l’afb...

poste par plus belle la vie... - 2016-11-7@16:34 - Répondre à ce message
vous aussi, reagissez!