Vous voyez ce message parce que votre navigateur ne peut afficher correctement la mise en page de ce site. Effectuez une mise à jour vers un butineur qui supporte les standards du web. C'est gratuit et sans douleur.

NE PAS CLIQUER
LES EAUX GLACÉES DU CALCUL ÉGOÏSTE
REMOUS
Données sur l’eau : le grand bazar
par Marc Laimé, 26 juin 2020

En 2016 la Commission « Environnement et développement durable » du Conseil national de l’information scientifique (CNIS), tenait une réunion qui avait pour objectif d’adopter un avis sur le recueil et la construction des données statistiques sur l’eau en France. Le compte-rendu de cette réunion, reproduit ci-après, est un véritable vademecum, indispensable à qui s’intéresse à ce sujet aussi fondamental que méconnu.

A chaque état de l’eau sa donnée, ou plutôt ses données. Aussi innombrables qu’incompréhensibles pour le commun des mortels.

De surcroît très difficilement accessibles, le plus souvent non interopérables.

Même l’Etat n’en maîtrise pas vraiment, ni l’architecture, en constante évolution, ni les modifications permanentes, dopée par les avancées de la science et de la recherche.

Du coup chaque polémique, innombrables elles aussi, qui se succèdent rituellement, d’une année l’autre, tourne immédiatement court, car les parties prenantes qui l’alimentent ne parlent pas le même langage, ce qui est somme toute logique, mais ne maîtrisent aucunement la science des données.

En la matière les défis sont innombrables, et force est de constater que cela n’intéresse pas grand monde.

La lecture du compte-rendu ci-après peut dès lors être appréciée comme un très utile préalable à toute incursion dans la jungle des données sur l’eau.

Manière de commencer à y voir un peu plus clair.

PDF - 348.1 ko
CR réunion "Données sur l’eau" - CNIS, 12-04-16 -.

impression

pas de commentaire. ajoutez le votre!