Vous voyez ce message parce que votre navigateur ne peut afficher correctement la mise en page de ce site. Effectuez une mise à jour vers un butineur qui supporte les standards du web. C'est gratuit et sans douleur.

NE PAS CLIQUER
LES EAUX GLACÉES DU CALCUL ÉGOÏSTE
REMOUS
Corse : autorisation de polluer la Méditerranée pour les ferries
par Marc Laimé, 12 janvier 2022

Les associations corses de défense de l’environnement Garde et U Levante dénoncent la décision du gouvernement d’autoriser par dérogation, jusqu’en 2026, les ferries de l’entreprise Corsica Linea à laver leurs fumées à l’eau de mer, avant de les rejeter au fond avec les polluants qu’elles contiennent.

Cette pratique, interdite depuis le 1er janvier 2022, en application des dispositions prévues par la Convention Marpol, va donc perdurer.

En 2005, afin d’abaisser la pollution de l’air émise par les navires, la convention prévoit de limiter la teneur en soufre du carburant qui doit passer de 4,5 % à 3,5 % en 2012, et à 0,5 % en 2020.

Mais, le 15 mai 2015, un amendement est apporté sournoisement par les groupes pétroliers concernant l’interdiction du transport de fuel-oil non conforme afin d’écouler le fioul lourd qui se retrouve juste avant le bitume dans le bas de la colonne de raffinage, et par les compagnies maritimes pour naviguer à moindre coût. Les compagnies maritimes sont donc autorisées à équiper leurs navires de systèmes d’épuration des fumées, les scrubbers, afin de continuer à utiliser un fuel plus soufré, largement disponible et surtout bien moins cher.

(…)

La France a adapté ses textes à la demande de 2 compagnies, 7 navires au total dont 5 appartenant à Corsica Linéa.

L’article 2 de l’Arrêté du 23 novembre 1987 est modifié par Arrêté du 22 septembre 2021 :

« Les rejets, dans le milieu marin, d’effluents provenant des méthodes de réduction des émissions fonctionnant en système ouvert sont interdits à moins de 3 milles nautiques de la terre la plus proche dans les eaux sous juridiction française ».

Sanctuaire des cétacés, golfe Natura 2000, bande des 3 miles, la France autorise donc « L’enfumage » du milieu marin jusqu’en 2026. Interdits au 1er janvier 2022 dans la bande des 3 miles nautiques, ils seront autorisés en Corse.

Lire la suite :

https://www.ulevante.fr/la-france-a...

NOTE :

Les deux centrales thermiques qui alimentent l’ile en électricité fonctionnent au aussi au fioul lourd, c’étaient des centrales expérimentales à l’époque..., celle d’Ajaccio est toujours là, celle de Bastia a été changée pour de gaz liquide il y a peu.

Pour Ajaccio, nombreux cas de cancers dans la "vallée des fumées".

Aucune commune ne veut recevoir la nouvelle centrale prévue, donc le projet n’avance pas.

impression

pas de commentaire. ajoutez le votre!