Vous voyez ce message parce que votre navigateur ne peut afficher correctement la mise en page de ce site. Effectuez une mise à jour vers un butineur qui supporte les standards du web. C'est gratuit et sans douleur.

NE PAS CLIQUER
LES EAUX GLACÉES DU CALCUL ÉGOÏSTE
VAGUES
ARTE : La guerre secrète de l’eau en Europe, mardi 12 décembre à 23h25
par Marc Laimé, 9 décembre 2017

La chaîne franco-allemande de service public va diffuser le 12 décembre un documentaire exceptionnel dans l’émission Thema. “Jusqu’à la dernière goutte” (Up to the last Drop), a été réalisé en 2016-2017 par une équipe animée par le réalisateur grec Yorgos Avgeropoulos. A voir absolument.

Rediffusion sur Arte le 19 janvier à 10h50.

https://www.arte.tv/fr/videos/07248...

Sortie en salles en France le 13 février 2018.

Les villes, les régions et les pays du monde entier rejettent de plus en plus le modèle de privatisation de l’eau que certains d’entre eux avaient adopté depuis la décennie 90, et republicisent fréquemment les services afin de reprendre le contrôle public sur la gestion de l’eau et de l’assainissement.

Dans de très nombreux cas, ce changement est dû aux fausses promesses d’opérateurs privés qui ont privilégié leurs bénéfices avant de répondre aux besoins des communautés desservies.

En Europe, Paris et Berlin ont ainsi repris le contrôle public sur leur eau.

Mais dans le même temps, cependant, la Commission européenne continue, à travers la Troïka, à demander aux pays du Sud européen de privatiser leurs services d’eau.

Les opérateurs publics, principalement en Grèce et au Portugal, sont ainsi constamment attaqués.

Entre les entreprises et les intérêts publics, la politique de l’UE, l’austérité et les pays endettés, Up to the The Last Drop dévoile une véritable guerre souterraine pour l’appropriation des marchés de l’eau en Europe, toujours en cours.

Des millions de citoyens européens se mobilisent dans le même temps autour d’une question cruciale : l’eau est-elle pour l’Union un produit commercial ou un droit humain ? Jusqu’à aujourd’hui, les institutions européennes n’ont pas donné de réponse claire. Un vaste écart semble séparer leur rhétorique de leur pratique quotidienne.

Basé sur une recherche approfondie qui a débuté en janvier 2013, "Up to the Last Drop" construit l’intrigue dans six États membres de l’UE.

Un contraste absolu surgit d’emblée : en période de crise, des pays comme l’Allemagne et la France qui ont testé le modèle de privatisation de l’eau reviennent désormais au contrôle public de leurs systèmes d’eau, tout en poussant les pays du Sud européen à privatiser leur gestion de l’eau.

Six histoires différentes dans six pays différents (Grèce, Irlande, France, Allemagne, Belgique et Portugal), sont entrelacées et évoluent en parallèle tout au long du film.

Leurs personnages principaux sont des personnalités clés des affaires européennes de l’eau : politiciens, initiés, bureaucrates bruxellois, dirigeants d’entreprises, citoyens européens et militants.

Un film à faire connaître absolument pour notre combat (réussi à Paris en 2010) contre la privatisation de la gestion de l’eau voulue par l’Union Européenne et les gouvernements en Allemagne (Berlin et le référendum pour la transparence des contrats confidentiels), au Portugal (avec ses conséquences sur l’endettement des villes de plusieurs centaines d’années de remboursement), Italie (référendum contre la privatisation de l’eau de Berlusconi), Irlande (avec un militant extraordinaire et les centaines de milliers de manifestants contre l’installation de compteurs d’eau par Irish Water) et en Grèce (Athènes et Thessalonique), avec des tentatives de privatisation soutenues par Hollande, puis Macron, en présence du P-DG de Suez (Jean Louis Chaussade) mais aussi par Tsipras...

Le patron de Suez Jean-Louis Chaussade, accompagnait ainsi début septembre 2017 Emmanuel Macron dans son déplacement en Grèce, car il continue à convoiter le marché de l’eau d’Athènes et de Thessalonique

Les interventions de l’ancien directeur général de Veolia Eau France et du président de l’Aquafed et conseiller spécial pour l’eau du secrétaire général de l’ONU, Gérard Payen, ancien directeur général de Suez, président du groupe de travail sur les Objectifs de Développement Durable au Partenariat Français pour l’Eau sont particulièrement éclairantes.

Un grand remerciement à Yorgos Avgeropoulos et à Thomais Papaioannou, correspondante de la télévision publique grecque et chypriote en France, et bien évidemment à Arte avec de multiples diffusions à partir du 12 décembre 20h40 en France , Allemagne, Italie, Grèce et à partir de février 2018 dans plusieurs salles de cinéma.

impression

commentaires

1 ARTE : La guerre secrète de l’eau en Europe, mardi 12 décembre à 20h40

Diffusion à 23h25 !

poste par X - 2017-12-9@19:29 - Répondre à ce message
vous aussi, reagissez!