Vous voyez ce message parce que votre navigateur ne peut afficher correctement la mise en page de ce site. Effectuez une mise à jour vers un butineur qui supporte les standards du web. C'est gratuit et sans douleur.

NE PAS CLIQUER
LES EAUX GLACÉES DU CALCUL ÉGOÏSTE
VAGUES
Irrigation : retour sur la marche des Pigouilles
par Marc Laimé, 9 avril 2018

Le 4 mars dernier, plus de 2000 personnes manifestaient à Mauzé-sur-le- Mignon dans les Deux-Sèvres pour protester contre des projets insensés de relance de l’irrigation, portés par une fraction du monde agricole engagés dans une fuite en avant suicidaire d’un modèle productiviste à bout de souffle. Cette mobilisation a déjà permis d’engranger des avancées, qui confortent toutes celles et ceux qui ne se résignent pas à se voir imposer un modèle sans avenir.

« Une grande et belle journée, très intense et positive, avec nombres de belles rencontres symboliques, dont certaines immortalisées en photo : des élus de plusieurs partis assis à une même table, et encore mieux embarqués dans le même bateau, au sens propre !

L’enterrement du PNR, beaucoup, beaucoup de monde (chiffre officiel 2200, contre une centaine à la "contre manif" des irrigants !), et presque autant de "pigouilles" plantées au bord du Mignon, une chaîne humaine pour dire "bassines non merci", un arc en ciel porteur d’espoir (on a bien le droit de rêver ! ;-) derrière le kiosque d’où se tenaient les prises de paroles au retour de la marche...

Bassines, non merci !

Une autre mobilisation a eu lieu contre un projet similaire deux semaines après dans la Vienne, rassemblant 500 à 600 personnes, et la lutte continue : vote sur le financement potentiellement repoussé de nouveau à la Région, initialement de mars à juin, désormais de juin à... 2020 ?), contributions à l’enquête publique sur le bassin voisin de la Boutonne et organisation de réunions publiques que le syndicat porteur ne voulait pas assurer (!)

Le CTGQ de la Sèvre Niortaise qui devait être signé, mais qui ne l’a pas été (officiellement signature reportée pour indisponibilité de la Préfète et de l’AELB, en espérant que ce ne soit pas reculer pour mieux sauter !), demande de rendez-vous en cours avec la Présidente de l’AELB pour l’entretenir sur les demandes dérogatoires des porteurs de projet... et même début d’organisation d’un "WATERSTOCK 3" pour le week-end du 2 au 3 juin !

Pour l’instant on s’est surtout focalisés sur le contenu musical avec la recherche de têtes d’affiche militantes et engagées...

A bientôt donc, et bien sûr NO BASSARAN !!! »

impression

pas de commentaire. ajoutez le votre!