Vous voyez ce message parce que votre navigateur ne peut afficher correctement la mise en page de ce site. Effectuez une mise à jour vers un butineur qui supporte les standards du web. C'est gratuit et sans douleur.

NE PAS CLIQUER
LES EAUX GLACÉES DU CALCUL ÉGOÏSTE
REMOUS
Irrigation : les bassines provoquent de graves pollutions de l’eau
par Marc Laimé, 28 novembre 2019

En Poitou-Charentes le collectif « Bassines non merci » présentera publiquement le vendredi 29 novembre des résultats d’analyses effectuées dans des bassines existantes qui attestent de graves contaminations de l’eau par des cyanobactéries et des légionelles.

« On vous propose de se retrouver ce vendredi pour une présentation publique des analyses réalisées par le collectif BNM suite aux prélèvements pratiqués les 7 et 10 octobre derniers dans les bassines d’Oulmes-saint Pierre (85), Lusseray (79) et la Laigne (17) et révélant des résultats inquiétants en terme de légionelles et de cyanobactéries, pathogènes importants pour la santé humaine

Nous vous donnons rendez à 10h, ce vendredi 29 novembre, pour la conférence de presse qui se tiendra à 10h devant les locaux de l’Agence Régionale de Santé à Niort (entre la prison et la préfecture).

Nous espérons remettre en mains propres ces résultats au directeur de l’Agence régionale de santé ainsi qu’à notre chère préfète.

Rappelons que l’ARS et son courageux directeur avaient donné un avis défavorable cinglant au projet des 19 bassines et que tous les griefs formulés s’appliquent encore au nouveau projet "protocolisé".

PDF - 160.7 ko
L’avis de l’ARS, 05-09-16 -.

Nous rendrons également public un rapport d’expertise issu de la compagnie d’aménagement des coteaux de Gascogne , les pros de la Bassine et du saccage de zone humide (remember Remy Fraisse et Sivens), dans tous le Sud Ouest suite à tous les problèmes de développement d’algues et de bactéries dans les bassines du Sud Vendée, expertise qui témoigne que ces bassines sont vouées à l’échec à court terme entre risque de santé publique et coûts de maintenance colossaux. »

Et pendant ce temps-là Actu environnement fait dialoguer Delphine Batho et un représentant de la FNSEA, en leur demandant : “Les reteniues d’eau sont-elles une solution à la sécheresse,”

Question particulièrement inepte. La seule motivation de la relance de l’irrigantion à à outrance c’est de pérenniser un modèle agricole productiviste inadapté, ce qui n’a rien à voir avec la sécheresse…

https://www.actu-environnement.com/...

impression

pas de commentaire. ajoutez le votre!