Vous voyez ce message parce que votre navigateur ne peut afficher correctement la mise en page de ce site. Effectuez une mise à jour vers un butineur qui supporte les standards du web. C'est gratuit et sans douleur.

NE PAS CLIQUER
LES EAUX GLACÉES DU CALCUL ÉGOÏSTE
REMOUS
Irrigation : en Poitou-Charentes les irrigants appellent la gendarmerie au secours
par Marc Laimé, 20 novembre 2020

Agitant des projets de ZAD, l’état-major des irrigants tente d"instrumentaliser la gendarmerie à son profit...


Message transféré -------- Sujet : Rencontre - adjudant gendarmerie Date : Thu, 19 Nov 2020 15:06:30 +0000 De : Aquanide 16

DE LA PART DE M. LIONEL RASPIENGEAS, PRESIDENT D’AQUANIDE 16

Chers collègues,

Le mardi 27 octobre 2020, nous avons rencontré, à la Maison de l’Agriculture, l’adjudant de gendarmerie, en charge des renseignements généraux à l’état major d’Angoulême, M. B..... E....... Nous avons échangé à propos du risque d’implantation de ZAD sur les lieux de projets de réserves de substitution dans les départements des Deux-Sèvres, Charente-Maritime et Charente.

Les ZAD (Zone A Défendre) désignent les squats à vocation politique et contestataire destinés à s’opposer à un projet d’aménagement. Il n’est pas exclu, en raison de l’avancée des projets de réserves d’eau sur le bassin de l’Aume-Couture, que ce lieu devienne une cible pour les zadistes et qu’ils tentent de s’y installer.

Pour information, l’Etat a démantelé trois ZAD en France ces derniers jours. Sans oublier la large médiatisation autour des projets en cours dans le sud Deux-Sèvres avec la venue de « stars de la provocation et de la délation » !

L’adjudant E..... m’a fait part de son inquiétude et nous demande donc d’être vigilant au moindre déplacement suspect. Il rappelle toutefois et c’est primordial : nous ne devons en aucun cas intervenir nous-mêmes !

La difficulté en cas de tentative d’implantation d’une ZAD, c’est qu’il faut intervenir rapidement. C’est pourquoi l’adjudant E...... se rendra joignable et disponible, y compris les week-ends, en cas de nécessité d’intervention des forces de l’ordre. Philippe BARNERON, Président de l’ASA de l’Aume-Couture et moi-même nous chargerons de le contacter en cas d’alerte de votre part. Alors n’hésitez-pas !

Enfin, nous avons échangé à propos de la cellule DEMETER, cellule permettant de mener des enquêtes sur les vols dans les fermes, les dégradations et le dénigrement de l’agriculture. Si vous êtes concernés, n’hésitez pas à prévenir la gendarmerie pour déposer une main courante. En effet, le recoupement de plusieurs enquêtes permet d’étoffer les dossiers pour présenter en justice les auteurs lorsqu’ils sont arrêtés.

Mon ressenti personnel : la situation est préoccupante à tout point de vue. Il faut donc rester vigilant mais en évitant tout dérapage. Nous ne pouvons qu’être inquiets, en voyant dans les médias, certains élus ou figures politiques appeler à casser le matériel agricole et s’emparer de nos outils de travail !

Bien cordialement.

M. Raspiengeas : (...)

-------------

(...)

Aquanide 16 – Irrigants de Charente

Représenté par M. Lionel RASPIENGEAS

impression

pas de commentaire. ajoutez le votre!