Vous voyez ce message parce que votre navigateur ne peut afficher correctement la mise en page de ce site. Effectuez une mise à jour vers un butineur qui supporte les standards du web. C'est gratuit et sans douleur.

NE PAS CLIQUER
LES EAUX GLACÉES DU CALCUL ÉGOÏSTE
REMOUS
EXCLUSIF : Jean-Luc Touly en passe d’être nommé président de Veolia ?
par Marc Laimé, 1er avril 2014

Avant la fin du mois d’avril l’activiste bien connu, et toujours salarié de Veolia qui n’a jamais réussi à le licencier, ce qui témoigne en soi d’une rare incompétence, pourrait selon diverses sources de l’entreprise ayant requis l’anonymat, accéder à la présidence du n°1 mondial des services à l’environnement. Si l’information se confirme il s’agirait d’un véritable cataclysme au sein du CAC 40.

La rumeur est stupéfiante. L’information invraisemblable. Aussi abracadabrandesque que celle de voir en un week-end la gauche de gouvernement dilapider 50 ans de socialisme municipal au profit de l’UMP.

On sait que le géant français de l’eau, plombé par une dette colossale, a engagé une très sévère restructuration et va sous peu formaliser un plan social sans précédent, qui va se traduire par le licenciement de plusieurs milliers de collaborateurs de sa division « Eau » française.

Ceci pour mieux se redéployer à l’étranger, par exemple en devenant le leader du traitement des eaux polluées par l’extraction du gaz de schiste, comme l’a récemment confirmé Antoine Frérot.

Mais les actionnaires de Veolia, alors que la famille Dassault, actionnaire du groupe, vient d’annoncer qu’elle quittait le navire, et que la CDC et Groupama ont précisé s’être abstenus lors du dernier putsch interne en faveur de l’actuel P-DG, semblent décidés à « aller plus vite et plus loin », à l’image de l’actuelle majorité de la gauche de gouvernement.

Pourquoi ? Le plan de restructuration à la hache élaboré par un mercenaire qui, curieusement, ne fait pas partie des effectifs de l’entreprise, vise à « encapsuler » les activités aujourd’hui en déclin, soit à louer les personnels de Veolia au plus offrant, en pariant que leurs compétences trouveront à s’exercer chez Coca Cola, à la FNSEA, aux Pompes funèbres, pendant les vendanges, ou, signal bienvenu pour la notation environnementale de l’entreprise, pourront trouver à s’employer dans un programme pilote d’élevage des lamas de l’altiplano dans la Creuse, etc., soit tous les métiers d’avenir, déjà validés par le COSEI et la Nouvelle France Industrielle, et que les brillants stratèges conseillés par Alain Minc et Jean-Marie Messier ont identifié dans cette période de bouleversements planétaires, qui nous imposent d’être plus mobiles, plus réactifs et donc mieux adaptables, face aux menaces que font peser sur la nation les émergents, les Etats-uniens et les espèces invasives, dont le nouveau gouvernement prévoit d’ailleurs, selon nos sources, de s’occuper activement en dotant les éléments terrestres de la Nouvelle réserve nationale de l’environnement constituée à partir des troupes de l’Onema d’une importante dotation en mitrailleuses lourdes d’origine soviétique, qui viennent discrètement d’être rapportées des confins du désert lybien par un détachement opérationnel du COS, mobilisé à cet effet avant même le second tour des municipales, ce qui témoigne à nouveau de la prescience et de l’autorité dont va faire montre le nouveau locataire de Matignon.

Dès lors, ayant constaté les graves insuffisances des projets Pole Eau, nouveaux outils, CSC, PIVO, SAE, Convergence, Hellébore, etc., une fraction des dirigeants de Veolia, qui semble avoir le vent en poupe à l’heure où la nation tout entière est invité à se suicider, en chantant, ont eu l’idée, à bien y réfléchir, géniale, de promouvoir Jean-Luc Touly à la tête de l’entreprise.

Et il est vrai que l’imagination fertile de notre ami, promu « encapsuleur » en chef devrait y faire merveille.

D’après nos sources en interne, l’annonce de sa prochaine promotion va en effet immédiatement entraîner la démission de la quasi totalité des dirigeants du groupe, ce qui évitera de leur verser des ponts d’or en golden parachutes. D’après les prévisions chiffrées que nous avons pu consulter cette seule mesure permettrait au groupe de revenir quasiment à l’équilibre. Il n’est dès lors pas impossible qu’avant quelques mois François Hollande et Arnaud Montebourg ne décorent notre ami des plus hautes distinctions, puisqu’ il aurait fait la preuve que quand on veut on peut réduire les déficits.

Poisson d'Avril

La Grand Croix d’Honneur du CARE des Milieux Aquatiques

En dépit de l’intense pression à laquelle notre ami et camarade s’efforce de faire face, il a bien voulu nous indiquer que concernant le boulet de la SNCM, il avait déjà engagé des négociations très avancées avec un consortium constitué par les frères Guérini, Gérard Depardieu, et par l’intermédiaire de ce dernier, plusieurs oligarques qui viennent de demander l’aile politique en France, avec la bénédiction de Bercy. Ce consortium a déjà obtenu l’accord de la Collectivité territoriale Corse afin de transformer les ferrys de la SNCM en casinos flottants, qui bénéficieront d’un statut off-shore qui vient tout juste de leur être accordé dans la nuit de samedi à dimanche par M. Moscovici.

Pour l’heure le dernier obstacle à ce plan de la dernière chance demeure l’opposition de la centrale syndicale socialo-communiste, encore majoritaire dans l’entreprise (plus pour longtemps). Mais le premier décret en cours de finalisation à Matignon, qui sera publié au JO dès la passation de pouvoir effectuée, prévoit, selon nos sources, de punir d’une peine de trois ans d’emprisonnement toute manifestation des salariés d’une entreprise, qui n’aurait pas été autorisée par le gouvernement, et serait de nature à pénaliser le grand bond en avant vers le redressement national productif qui sera au coeur de la déclaration solennelle que doit prononcer dans les 48 heures le nouveau PM, après qu’il se soit rendu en pèlerinage sur la tombe de Clémenceau, démarche symbolique extrêmement forte, nouveau "marqueur" de la séquence politique qui s’ouvre, qu’Eaux glacées est en position de révéler après s’être entretenu ce matin même avec un proche de l’entourage du nouveau locataire de Matignon ayant requis l’anonymat, dans la mesure où il apparaissait souhaitable que cette information capitale ne soit révélée que par un media "vraiment à gauche".

Nous n’avons malheureusement pu en apprendre davantage car au moment même où notre ami nous révélait les fondamentaux de son extraordinaire business plan, un appel téléphonique de la place Bauveau à interrompu notre interview exclusive, qui se déroulait dans un luxueux palace proche des Champs Elysées, cerné depuis trois heures du matin par un important service d’ordre.

Il semble désormais avéré que notre ami, après les annonces de Mme Duflot et M. Canfin, soit pressenti à la tête d’un nouveau ministère de l’Eau, et va donc faire face à un choix très difficile.

EELV aurait, semble-t-il, selon un SMS de Cécile Duflot adressé à François Hollande à 5h15 ce jour, donné son accord sous réserve que la cantine du ministère s’alimente exclusivement auprès d’une AMAP de Seine et Marne dont la production bio, subventionnée par le Conseil régional d’Ile-de-France sera livrée chaque jour en pédalo auto-géré jusqu’aux locaux du nouveau ministère de l’Eau, dont le ministre pressenti a prévu de les installer dans une ancienne friche industrielle de la Seine-Saint-Denis, dont la localisation exacte est encore tenue secrète puisque le Nouvelle force écologique (NFE) dont le président a travaillé avec acharnement à la constituer par SMS depuis quinze jours y tiendra ses prochaines assises. Or le congrès constitutif de la NFE achoppe encore sur le refus de Pierre Rahbi d’y cotoyer Brice Lalonde, Michel Rocard, Jean Vincent Placé, Laurence Parisot et Nicole Notat, pressentis, selon nos sources pour y lancer la mission de préfiguration du COP 15 qui doit se tenir à Paris, sous la haute présidence du pape François, et du MEDEF.

Conformément aux canons de Mediapart nous précisons que nos envoyés spéciaux sur zone, déployés dans tout Paris et sa banlieue pour cette opération spéciale remaniement, ont recueilli les informations relatives à l’échange de SMS entre Cécile Duflot et François Hollande alors que celle-ci allait restituer à 4h29 la nuit dernière sa voiture de fonction (hybride) dans le discret garage qui abrite la flotte gouvernementale près de la Foire du Trône, où il a récemment été déplacé de sa localisation antérieure rue du Cirque. Nos équipes ont ensuite réussi à joindre à 5h37 les experts du Centre international de Duflotlogie appliquée, financé par le Conseil régional d’Ile-de-France, qui nous ont certifié, après avoir joint les équipes mixtes de Bouygues Telecom et de la DGSE, la véracité de cet échange.

Nous ne manquerons pas de vous tenir informés des développements de la situation, et nous précipitons dès lors, convaincus de griller aisément BFMTV, au fin fond de l’Essonne afin de pouvoir vous faire participer, en temps réel, aux événements stupéfiants qui ne vont pas manquer de se succéder dans le courant de cette journée qui s’annonce, entre toutes, historique.

Ici Cognac-Jay, à vous les studios !

FLASH SPECIAL/BREAKING NEWS

Nos équipes sur zone nous informent que les négociations engagées la nuit dernière semblent achopper sur le fait qu’au terme d’un échange intensif de SMS Bauveau-Elysée-EELV, un simple secrétariat d’état au CARE des milieux aquatiques serait rattaché au nouveau ministère d’Etat à la Bravitude écologique participative et au Chabichou.

NOTE : Cette dépêche est au coeur de la séance inaugurale de la nouvelle chaire "Pour un journalisme "citoyen" à l’ère social-libérale, propédeutique et esquisse de réponse à la crise de la presse à l’orée du XXème siècle", que nous avons tenue ce jour 1er avril 2014, à l’invitation de Suez-Lyonnaise, partenaire de l’Ecole nationale des sciences politiques (Sciences Po), rue Saint Guillaume à Paris.

impression

commentaires

1 EXCLUSIF : Jean-Luc Touly en passe d’être nommé président de Veolia ?

Une nouvelle qui ne manquera pas de réjouir tous les spécialistes de l’Ichtyologie !

poste par Feup - 2014-04-1@12:00 - Répondre à ce message
2 EXCLUSIF : Jean-Luc Touly en passe d’être nommé président de Veolia ?

Fidèle lecteur de votre blog , je vous dit Bravo pour votre Humour en ce premier Avril.

poste par alexandre17 - 2014-04-3@09:23 - Répondre à ce message
vous aussi, reagissez!