Vous voyez ce message parce que votre navigateur ne peut afficher correctement la mise en page de ce site. Effectuez une mise à jour vers un butineur qui supporte les standards du web. C'est gratuit et sans douleur.

NE PAS CLIQUER
LES EAUX GLACÉES DU CALCUL ÉGOÏSTE
VAGUES
Crise de l’écologie : la réponse de “Décider ensemble”
par Marc Laimé, 26 novembre 2014

Trois députés, UDI, UMP et PS, membres de la Commission du développement durable de l’Assemblée nationale sont depuis ce jour président et vice-présidents de l’association “Décider ensemble” créée en 2005 par Bertrand Pancher, député (UDI) de la Meuse. Après la création de la Fabrique écologique par Géraud Guibert, ex-animateur du “courant” écologique au PS, cette annonce confirme la crise terminale de la question écologique au sein des partis dominants de “l’arc républicain” en France…

Créée en novembre 2005, l’association Décider ensemble a pour objectif de développer une culture de la concertation entre décideurs (collectivités locales, élus, entreprises, associations, personnalités qualifiées, etc.) et citoyens. L’objectif principal est d’avoir des prises de décisions éclairées grâce à une évolution de nos modes de gouvernance.

Le Conseil d’administration de “Décider ensemble” qui se réunissait dans l’après-midi du mercredi 26 novembre 2014 à l’Assemblée nationale, sous la présidence de Bertrand Pancher, depute (UDI) de la Meuse, a nommé vice-présidents de l’association Jean-Paul Chanteguet, depute (PS) de l’Indre, et president de la Commission du développement durable à l’Assemblée nationale, ainsi que Serge Grouard, député (UMP) du Loiret ;

Anecdotique ? Non. Tout sauf un signal faible.

Bertrand Pancher a participé aux travaux préparatoires du Grenelle de l’environnement en tant que membre du groupe V-Construire une démocratie écologique, chargé de réfléchir à la gouvernance environnementale. Il est co-rapporteur du projet de loi « Grenelle II » et auteur du rapport La concertation au service de la démocratie environnementale, présenté en février 2012 à l’ancien Président de la République.

Serge Grouard, maire d’Orléans depuis mars 2001, député du Loiret depuis juin 2002, présidait la commission du développement durable à l’Assemblée nationale de 2010 à 2012.

Jean-Paul Chanteguet, député de l’Indre, maire du Blanc de 1983 à 2012, actuel président de la Commission du développement durable et de l’aménagement du territoire à l’Assemblée nationale depuis juin 2012, s’est notamment distingué en qualité de co-rapporteur de la loi sur l’exploitation du gaz de schiste et de rapporteur des missions d’information sur l’écotaxe et sur les autoroutes.

(Ajoutons qu’il soutint en 2012 le principe d’un audit sur le système d’information sur l’eau (SIE) après la révélation du scandale de l’Onema, puis la création d’un quatrième collège d’usagers au sein des Comités de basin, et enfin celle de la création d’une Autorité de régulation nationale de l’eau, après la remise du Rapport Lesage, toutes propositions enterrées depuis lors par le Lobby de l’eau…).

- Bertrand Pancher , pourquoi avez-vous proposé à de nouveaux élus de rejoindre Décider ensemble ?

« Décider ensemble est un think tank qui a pour objectif de croiser les réflexions de l’ensemble des acteurs de la société française engagés dans une démarche de changement de nos pratiques de gouvernance. Il me semble important que nos réflexions soient nourries et partagées par des élus nationaux qui souhaitent une évolution de nos modes de prises de décision. Serge Grouard et Jean-Paul Chanteguet ont une longue réflexion sur ces sujets et nous avons en partage cet objectif de faire évoluer la société française. »

- Serge Grouard , pourquoi rejoindre « Décider ensemble » ?

« Investi dans la logique de développement durable depuis des années, j’ai souvent eu l’occasion dans mes fonctions de Maire de constater que la participation et la concertation avec les habitants étaient des outils indispensables afin que nos concitoyens s’approprient les projets. Je suis convaincu qu’il est temps aujourd’hui de modifier nos modes de gouvernance. C’est une des raisons pour lesquelles je me suis engagé dans l’association Décider Ensemble : afin que le dialogue aboutisse à des propositions concrètes qui, je l’espère, pourront trouver un écho dans les plus hautes instances. »

- Jean Paul Chanteguet, pourquoi rejoindre « Décider ensemble » ?

« L’actuelle gouvernance politique n’est plus adaptée à notre société. Les dirigeants se retrouvent dépassés par les enjeux mondiaux que sont l’explosion démographique, le dérèglement climatique, l’épuisement et la pollution des ressources naturelles, la financiarisation et la mondialisation de l’économie, sur lesquels ils ne pèsent quasiment pas. Il est temps d’inventer un autre modèle, qui s’appuie davantage sur la société civile et mette en place des outils participatifs et délibératifs, permettant de compléter la démocratie représentative et de rééquilibrer le poids des lobbys. »

- Voir le communiqué de presse de "Décider ensemble" en réaction à la conférence environnementale tenue par François Hollande. Ce communiqué de presse comprend les propositions de l’association pour moderniser notre démocratie signées par le président :

PDF - 166.5 ko
La réaction de Décider ensemble à la Conférence environnementale

impression

pas de commentaire. ajoutez le votre!