Vous voyez ce message parce que votre navigateur ne peut afficher correctement la mise en page de ce site. Effectuez une mise à jour vers un butineur qui supporte les standards du web. C'est gratuit et sans douleur.

NE PAS CLIQUER
LES EAUX GLACÉES DU CALCUL ÉGOÏSTE
VAGUES
Politique européenne de l’eau : vers une nouvelle phase ?
par Marc Laimé, 22 février 2008

Créé à l’automne 2007 sous l’impulsion de Riccardo Petrella, initiateur du Contrat mondial de l’eau, l’Institut européen de recherche sur les politiques de l’eau (Ierpe), qui rassemble des militants de « l’eau bien commun » de plusieurs pays européens, organise les 6 et 7 mars 2008 au Parlement européen à Bruxelles un séminaire dédié aux nouvelles orientations de la politique européenne de l’eau.

La politique européenne de l’eau semble appelée à connaître d’importantes inflexions, sous l’effet conjugué de plusieurs facteurs.

La mise en œuvre de la Directive-cadre européenne sur l’eau, à peine initiée, va intégrer les préoccupations liées à la rareté et la sécheresse, et plus largement évoluer afin d’assurer une meilleure prise en compte des perspectives ouvertes par le réchauffement climatique.

Après la signature du « traité simplifié », et la relance annoncée de la dynamique européenne, les projets de réforme de la Politique agricole commune exerceront aussi des effets majeurs sur les politiques conduites dans l’espace communautaire.

Dans un autre registre, l’accentuation de politiques d’inspiration libérale relance les interrogations sur le rôle et les évolutions de la notion même de service public de l’eau au sein de l’Union.

Autant de questionnements stratégiques à l’heure où la France, qui exerce un leadership contesté sur l’agenda de l’eau européen, s’apprête à présider l’Union le 1er juillet prochain.

Le séminaire de l’IERPE

Objectifs

Inscriptions

PDF - 134.3 ko
Le programme du séminaire

impression

pas de commentaire. ajoutez le votre!