Retour au format normal


Jean-Louis Borloo (Houdini) a réparé 57 stations d’épuration françaises en 6 mois !

21 mars 2008

par Marc Laimé - eauxglacees.com

Une dépêche de l’AFP datée du jeudi 20 avril à 13h05, émise de Nancy, où M. Jean-Louis Borloo (Mes dates !) visitait une station d’épuration, à l’occasion de la Journée mondiale de l’eau, va ravir tous les usagers et contribuables français. Le ministre du Gosplan y soutient sans rire que « 100% des stations d’épuration françaises seront aux normes avant 2011. » Houdini pilote le Gosplan. Nous voilà sauvés ! Sauf qu’à y regarder de plus près, les éléments de langage de notre magicien, pieusement repris par l’agence Tass, laissent pour le moins rêveur...



« Cent pour cent des stations d’épuration françaises sont engagées dans une procédure de mise aux normes européennes, qui sera atteinte avant 2011 », a déclaré jeudi notre ami Houdini, secrétaire général du Gosplan.

Le même qui avait annoncé le 14 septembre dernier, à Arcachon, le lancement d’un "plan de bataille" pour le traitement des eaux usées, menaçant les collectivités récalcitrantes dont les stations ne sont pas en conformité, de l’arrêt des subventions de fonctionnement.

« De telles mesures ne seront finalement pas nécessaires, car "100% des syndicats mixtes travaillent, ont démarré des travaux ou passé des appels d’offre" afin de mettre leurs stations d’épuration aux normes européennes, s’est félicité (Houdini).

"D’ici fin 2010, on atteindra 98% de conformité (...) et 100% avant fin 2011", a-t-il précisé.

« Quelque 146 stations parmi les plus importantes n’étaient pas conformes en septembre 2007. »

(Pour mémoire ce chiffre à tout prendre anodin représente rien moins que la capacité de la moitié du parc épuratoire français...)

« 57 d’entre elles se sont depuis lors, mises en conformité, selon le ministère. »

On pensait que les galéjades n’avaient cours que sur le Vieux-Port. Là, Houdini enfonce sans conteste le « perdreau » de la cité phocéenne. Mais de là à nous faire accroire qu’en moins de 6 mois 57 STEP non conformes se sont miraculeusement « remises aux normes », et sauf à considérer que l’excellence de l’Ecole Française, et de nos admirables entreprises, ont concouru à ce véritable prodige, ce qui mériterait à tout le moins que la France organise un atelier mondial dédié à l’événement au prochain Forum mondial d’Istanbul, on n’y croit tout bonnement pas.

Et l’ennui c’est que le camarade Stravos Dimas, déjà fort courroucé des entourloupes des mêmes, qu’il dénonçait vertement en janvier dernier, risque fort de ne pas goûter ce trait d’humour cocardier...

D’autant plus que ce n’est pas tout.

De même source (Houdini-Gosplan-Agence Tass) : « Les 88 (STEP) restantes ont "toutes" contractualisé un "planning précis de réalisation de travaux."

Encore heureux, mais c’est là que l’on peine à comprendre.

En toute logique, le rapprochement de ces assertions ébouriffantes nous embarque irrésistiblement dans une partie de Rubiks-cube auquel il manque... quelques cubes.

Soient 57 STEP non conformes en septembre 2007, qui dérogeaient aux obligations auxquelles elles étaient déjà astreintes depuis l’échéance DERU de 1998...

Si l’on suit notre ami Houdini, par un prodige digne du Guiness Book of records, ces 57 STEP faisaient l’objet, depuis des lustres, de travaux, (pharaoniques, puisqu’ils auront demandé dix ans), et de miraculeuses fins de chantier ont convergé entre septembre 2007 et mars 2008 pour aboutir au zéro défaut. Là, même OTV et Degrémont n’oseraient pas...

Pire encore, même en admettant cette hypothèse farfelue, comment accroire que les 88 retardataires, qui ont donc « contractualisé un planning précis de réalisation de travaux », seront aux normes dans trois ans ?

Si la mise en conformité des 57 désormais réputées « bonnes élèves » a demandé au bas mot 10 ans, depuis l’échéance ratée de 1998, prétendre que les 88 « cancres » accompliront le même prodige d’ici trois ans est un peu fort de café, même équitable.

La suite est du même tonneau (de vodka).

« Le coût total des investissements est de 7 milliards d’euros, dont 2,3 milliards financés par les agences de l’eau, 2 milliards par la Caisses des dépôts et consignations, le reste par les collectivités, a-t-on appris auprès du ministère. »

Nouvelle époustouflante menterie.

- Imaginer que les Agences, déjà vent debout contre « Mes dates » vont se faire dépouiller comme un coin d’un bois de plus de deux milliards d’euros ? Même pas en rêve.

- Deux, la CDC était supposée ouvrir une ligne de crédit, abondée sur fonds propres, et les collectivités fermement invitées à passer au guichet pour s’endetter, sur trente ou quarante ans. Abus de langage manifeste de « Mes dates », pieusement relayé par l’Agence Tass.

- Trois, les collectivités vont donc devoir, et s’endetter, et augmenter le prix de l’eau pour financer les travaux. Le sujet étant sensible on peut augurer qu’elles ne vont pas se précipiter, surtout quand les « caisses sont vides ». Résultat des courses, les travaux vont attendre, longtemps, très longtemps...

Et ce n’est pas fini.

« La France est passible d’une amende de 380 millions d’euros pour la non-conformité de ses stations », selon la même source.

Mme Fabienne « je verse une larme » Keller va avoir une attaque...

L’amende en elle-même est évaluée à un minimum de 400 millions d’euros.

ET elle serait assortie d’astreintes journalières évaluées à un million d’euros/jour.

Un million d’euros/jour x 3 fois 365 jours (échéance 2011, soyons magnanimes) = 1 milliard d’euros...

Et comme si ça ne suffisait pas, notre ami Houdini en rajoute des louches pour emballer le tout façon Al Gore :

« Le ministre de l’Ecologie a également appelé les Français à "respecter l’eau". "On ne jette pas le pain, on ne jette pas l’eau", a-t-il affirmé. La généralisation des "réducteurs d’eau", des douches prises à la place de bains, ou encore des chasses d’eau avec économie d’eau permettraient de limiter la consommation de 70% ou 700 millions de mètres cube au niveau national, a rappelé Jean-Louis Borloo. Des capteurs seront aussi placés sur les conduites d’eau dans le cadre de la loi Grenelle pour éviter des fuites dont le total avoisine également les 700 millions de m3 », d’après le ministre.

Résultat des courses, sur fond de diminution structurelle des volumes facturés (à l’usager), plus on va « économiser », plus les recettes vont diminuer. Effet de ciseau, obligation d’augmenter le prix de l’eau, les usagers s’insurgent, on renvoie les travaux à meilleure fortune, qui ne se produira jamais...

Faites vos jeux, rien ne va plus.

Mais là où notre ami Houdini pousse vraiment le bouchon c’est quand il assure sans sourciller « qu’un suivi mensuel de l’état d’avancement des travaux sera poursuivi, afin d’assurer une épuration efficace et durable. »

C’est le même homme qui promettait, comme en fait foi le communiqué officiel diffusé le 14 septembre 2007, qu’avant fin septembre 2007 une carte présentant l’avancement des travaux serait mise en ligne sur le site de « Mes dates ».

On l’attend toujours.

Un observateur attentif de la catastrophe qui s’annonce nous confie, navré : « La DERU, et la DCE, c’est comme les « subprimes ». Tout le monde sait que c’est mort. La seule incertitude c’est la date à laquelle tout le bastringue va sa crasher. Personne ne veut porter le chapeau. Et on fait brûler des cierges pour que l’on parvienne, une fois encore, à blouser Bruxelles. »

Encore heureux qu’on va vers l’été.

Note sérieuse : A ce jour aucun média français n’a conduit d’enquête véritable sur ce sujet. Elle établirait sans coup férir que la France ne respecte toujours par la DERU 91, ce qui va coûter au bas mot 1 milliard d’euros aux usagers de l’eau français.

Lire aussi :

Le « plan de bataille » Borloo pour traiter les eaux usées

Les eaux glacées du calcul égoïste, 29 octobre 2007.

Menaces de sanctions communautaires pour défaut de traitement des eaux usées

Les eaux glacées du calcul égoïste, 31 janvier 2008.

Jean-Louis Borloo (Houdini) a réparé 57 stations d’épuration françaises en 6 mois !

Les eaux glacées du calcul égoïste, 21 mars 2008.

Marc Laimé - eauxglacees.com