Vous voyez ce message parce que votre navigateur ne peut afficher correctement la mise en page de ce site. Effectuez une mise à jour vers un butineur qui supporte les standards du web. C'est gratuit et sans douleur.

NE PAS CLIQUER
LES EAUX GLACÉES DU CALCUL ÉGOÏSTE
REMOUS
Le gouvernement de M. Nicolas Sarkozy a réinventé le Gosplan
par Marc Laimé, 19 mars 2008

L’affaire n’a pas fini de susciter des remous. A peine oublié le Grenelle on passe directement à la préparation de la présidentielle. Objectif Delanoë. Pour couper les ailes de Bertrand le Magnifique, en avant pour le Gosplan ! Ca tient de la farce mais ça va être saignant. Le mistigri du Grand Paris - Paris Métropole - Région Capitale - "Metro-UMP" est dans les tuyaux (d’eau). A la manœuvre M. Christian Blanc, ex-rocardien, ex-PD-G, député du Nouveau Centre et grand ami de M. André Santini, ci-devant député-maire, secrétaire d’Etat, président du Sedif, président du Comité de bassin Seine-Normandie... Du coup le MEDAD mue en MEEDDAT ! Au fait en 2015 on y sera au bon état ? Mes dates ! Mes dates ! (Yaka faire comme les teutons qui viennent d’officialiser leur demande de report de l’échéance 2015 pour la DCE)

Comme deux nouveaux secrétaires d’Etat ont été nommés ce jour au ministère dirigé par M.Jean-Louis Borloo (ex-Medad), en avant pour le MEEDDAT, notre Gosplan bien à nous qui va agglutiner l’aménagement du territoire, l’écologie, les transports, l’énergie, l’équipement et donc le très explosif avenir de la « Région Capitale »

Et ce sont les mêmes qui nous bassinent avec l’Etat-stratège qui doit maigrir pour se muscler ! Ouaarfff...

Le président de la République a donc ajouté deux nouveaux secrétariats d’Etat auprès du ministre d’Etat M. Jean-Louis Borloo.

Un, M. Hubert Falco, chargé de l’aménagement du territoire, sénateur-maire (UMP) de Toulon, qui a été secrétaire d’Etat, puis ministre délégué aux personnes âgées entre 2002 et 2004.

Comme la France vieillit l’aménagement du territoire devait à l’évidence revenir à un spécialiste des seniors.

Ensuite M. Christian Blanc, chargé du « développement de la région capitale. »

Admirable lapsus ! Evidemment que la région (parisienne) est capitale puisque le seul moyen de rejouer la revanche la prochaine fois avec la télé-évangéliste illuminée, c’est de couper les ailes à Bertrand le Magnifique. Bon, ce ne sont pas les grottes d’Ouvea, mais notre nouvel ami, député (UDF puis du Nouveau centre) depuis 2002, qui a également dirigé la RATP et Air France dans les années 1990 est un « homme d’action. »

Ce dont il a immédiatement témoigné en assurant, quoique n’ayant à ses propres dires appris sa bonne fortune que par le truchement d’un coup de fil avant-hier soir, que « sa mission consisterait à aider à mettre en œuvre de la cohérence pour permettre à la région de Paris de se développer et à la France d’en bénéficier, sans toutefois interférer avec les compétences des collectivités territoriales. « Ce n’est pas une mission d’arbitrage », a-t-il précisé, ajoutant que le but est « d’accompagner, d’aider et d’inciter les collectivités territoriales à de l’efficacité. »

Si l’on osait on rappellerait à not’bon maître que les collectivités locales s’administrent librement, sauf à demander au Conseil constitutionnel d’amender la Constitution, et par les temps qui courent on a vu que la "rupture" légitimait toutes les audaces. Sauf que le récent précédent s’est terminé en magistral plantage.

En attendant nul doute que les premiers "éléments de langage" de l’ex-Chairman de Lehmans Brothers (on avait oublié), n’aient été reçus 5 sur 5 par Messieurs Karoutchi-Jego-Dallier, Huchon, Solère et tutti-frutti. Attendons la suite qui s’annonce grandiose.

(En l’espèce notre bon chanoine Huchon fait vraiment la bête en dénonçant l’imaginaire complot dont il serait la putative victime dans la perspective des prochaines Régionales. Comme s’il s’agissait de cela...)

Aux Grands hommes, les Franciliens reconnaissants

Quant à M. Jean-Louis Borloo il a sobrement indiqué que cette nouvelle organisation permettra de faire face à la « tâche internationale extrêmement lourde » que représente la présidence française du Conseil de l’Union européenne. Selon lui, il s’agissait ainsi de s’organiser pour travailler en équipe et faire face à « l’énormité du travail que nous avons devant nous. »

(Euh, oui, là il parlait de "Mes dates", désolé il faut suivre, à force on s’y perd comme me le font justement remarquer moult lecteurs. M’enfin les grands mamamouchis reconnaitront les leurres...)

Donc, revenons à notre agglo. Certes, certes, le SDRIF, le Sedif, le Siaap, y a du pain sur la planche, juste pour ce qui concerne le rognage des ailes de Bertrand le Magnifique.

Pour le reste (là on revient à Valenciennes, enfin à "Mes dates", PAC, DCE, OGM, PCB, marées noires, Grenelle, autant en emporte le réchauffement climatique : « Gone with the Change ! »...

Quant à M. Hubert Falco en charge de l’aménagement du territoire, dont M. Jean-Louis Borloo a souligné qu’il inclurait entre autres « le rural et l’urbain, les pôles de compétitivité, et la présence de service public sur l’ensemble du territoire », le nouveau secrétaire d’Etat a précisé qu’avant d’être maire d’une commune de plus de 180 000 habitants (Toulon), il a dirigé une commune plus petite (Pignans), et saura donc faire « remonter » les messages des maires ruraux.

Encore un effort ! On a déjà le Gosplan. Un peu de patience et ils vont nous reconstituer les défilés de la place Rouge à la Défense (de rire).

L’avenir de quelques dix millions de Franciliens dépend maintenant de la partie de billard à 15 bandes qui va débuter.

A suivre.

Vous m’accorderez qu’il n’aura pas fallu attendre longtemps :

Lire :

L’idée d’un Grand Paris relancée par Nicolas Sarkozy

Un article publié par Le Monde le 20 mars 2008, dans son édition datée du 21 mars.

Voir aussi ce qu’en pense le MEDEF :

PDF - 80 ko
Le MEDEF s’active

Le communiqué du groupe communiste Alternative citoyenne et républicaine :

Déni de démocratie avec la nomination de Christian Blanc

Une dépêche Reuters, datée du vendredi 21 mars :

Delanoë pose ses conditions à Sarkozy sur le "Grand Paris"

impression

commentaires

1 Le gouvernement de M. Nicolas Sarkozy a réinventé le Gosplan

Une chose est certaine : votre analyse manque de clarté, on ne comprend pas très bien le fond du problème, on sent vaguement que le pouvoir UMP veut la peau du maire de Paris -d’après vos dires- mais l’accumulation de sigles fait que l’on s’y perd et que, à moins d’être un spécialiste en prospective politique, on n’y comprend rien !

poste par Pierre de Mars - 2008-03-20@07:50 - Répondre à ce message
2 Le gouvernement de M. Nicolas Sarkozy a réinventé le Gosplan

Pareil pour moi, rien compris...

poste par X - 2008-03-20@08:13 - Répondre à ce message
3 Le gouvernement de M. Nicolas Sarkozy a réinventé le Gosplan

j’avoue que pareil. désolé.

poste par X - 2008-03-20@11:17 - Répondre à ce message
4 Le gouvernement de M. Nicolas Sarkozy a réinventé le Gosplan

bonjour,
defense de rire jaune, en effet :

H.Falco amenageur du Var dont la majorité de l’eau potable qui fournit les lotissements actuels et a venir est fournie par le Canal de Provence qui achemine l’eau a usage agricole qui provient des glaciers des Alpes en voie de rapide disparition.

Un detournement qui dure depuis des decennies et qui
va droit dans le mur !!!

Sans parler du projet de tramway toujours en rade a Toulon.

Un champion de l’amenagement du chaos .....

poste par vladimir - 2008-03-20@07:55 - Répondre à ce message
5 Le gouvernement de M. Nicolas Sarkozy a réinventé le Gosplan

Voir les nouveaux éléments postés ce jour en fin d’article pour éclairer le mic-mac... (Enfin commencer...)

poste par Marc Laimé - 2008-03-20@16:35 - Répondre à ce message
6 Le gouvernement de M. Nicolas Sarkozy a réinventé le Gosplan

Le gouvernement Sarkozy a plutôt réinventé le rock’n roll, assassiné en France par le star académisme.

Les Rockuptibles

poste par X - 2008-03-24@13:42 - Répondre à ce message
vous aussi, reagissez!