Retour au format normal


[Vidéo] Sainte-Soline, Autopsie d’un carnage

29 mars 2024

par Marc Laimé - eauxglacees.com

Le 25 mars 2023, près de 20.000 manifestants convergent vers le chantier de la mégabassine de Sainte Soline (Deux-Sèvres) pour protester contre l’accaparement de l’eau par une poignée de gros céréaliers soutenus par l’État. Interdite, la manifestation est sévèrement réprimée. Équipés "d’armes de guerre", parfois montés sur des "Quads", 3.200 gendarmes tirent plus de 5.000 munitions (grenades explosives ou assourdissantes, balles de LBD 40, ...) sur des militants déterminés, mais aussi des femmes, des vieillards, des enfants, des élus et même des blessés. Un "usage disproportionné et indiscriminé de la force", selon la Ligue des Droits de l’Homme. Plus grave : les autorités interdisent l’accès aux secours durant plusieurs heures. Résultat : plus de 240 blessés, dont certains entre la vie et la mort. Un an après, Off investigation et Reporterre, deux médias libre des actionnaires, du pouvoir, et des annonceurs publicitaires retracent minutieusement de l’intérieur et en toute indépendance l’une des plus graves répressions de civils organisée sous la Vème République depuis octobre 1961.