Retour au format normal


Paris : baisse du prix de l’eau

6 janvier 2011

par Marc Laimé - eauxglacees.com

Un an après la republicisation complète de la gestion de l’eau dans la capitale le 1er janvier 2010, M. Bertrand Delanoë, maire de Paris, a annoncé le 5 janvier 2011, à l’occasion de ses vœux aux élus, une "baisse du prix de l’eau à Paris pour les usagers".



L’eau de Paris est retournée en gestion entièrement publique il y a tout juste un an, après 25 années de gestion privée de distribution décidée par Jacques Chirac en 1987, gestion partagée durant cette période entre Veolia, rive nord, et Suez, rive sud.

Le nouvel établissement public s’était dès l’abord engagé à ne pas augmenter jusqu’en 2014 le montant de la facture que maîtrise la Ville, à savoir la part production et distribution de l’eau. La part assainissement et les redevances, qui représentent plus de la moitié du montant de la facture, ne dépendant pas d’elle, mais du Syndicat interdépartemental pour l’assainissement de l’agglomération parisienne (SIAAP) et de l’Agence de l’eau Seine Normandie.

Bertrand Delanoë a qualifié cette première année de mise en service d’"excellente", et annoncé qu’il chargeait son adjointe Anne Le Strat (app-PS), chargée de l’eau, de "proposer en mars une baisse du prix de l’eau à Paris pour les usagers".

"L’eau à Paris est déjà à un prix très inférieur à ce qu’elle est dans la métropole. Nous avons fait le pari du service public de l’eau, ça marche bien. Je veux que dès l’année 2011, les Parisiens aient un bénéfice de ce bon travail", a-t-il ajouté.

Le prix de l’eau à Paris au 1er janvier 2010 est de 2,93 euros TTC le m3. Il est un des moins élevés de France. Par exemple l’eau distribuée dans les 144 communes du Syndicat des Eaux d’Ile-de-France (Sedif) est au moins 40% plus chère qu’à Paris.

Les réactions ne vont pas manquer d’intêrêt puisque les bénéfices pouvant être réinvestis dans le service se chiffrent, après l’éviction de Veolia et Suez, à près d’une cinquantaine de millions d’euros au terme d’une seule année de gestion publique, lors même que la qualité du service rendu aux usagers n’a aucunement pâti du départ des deux entreprises.

Il est probable qu’Eau de Paris annonce qu’une partie de cette somme sera restituée aux usagers sous forme de baisse du prix du m3, l’autre étant réinvestie dans le service pour améliorer, tant la préservation de la ressource, que la fiabilité des infrastructures.

On peut aussi s’attendre à une attaque en règle d’Eau de Paris, au motif que la création de l’EPIC et sa gouvernance se révéleraient catastrophiques. Les perdants sont mauvais joueurs. Les Parisiens apprécieront.

BMP - 795.7 ko
Bannière

"Le Maire de Paris présentait hier ses vœux aux élus parisiens et à la presse. A cette occasion, Bertrand Delanoë a réaffirmé ses priorités politiques pour l’année qui s’ouvre et a insisté sur son ambition en faveur du logement d’une part et du service public d’autre part.

Sur ce dernier point, le Maire de Paris a présenté la réforme du service public de l’eau comme un succès exemplaire. S’adressant aux personnels d’Eau de Paris, il a tenu à les remercier pour leur dévouement, leur compétence et leur investissement sans limite en faveur du nouveau service public de l’eau. Grâce à cette première année d’exploitation qualifiée d’"excellente", sans en nier les difficultés, le Maire a mandaté Anne Le Strat et Jean-François Collin pour "proposer, après discussion avec les administrateurs et les personnels de la régie, une baisse du prix de l’eau".

"L’eau à Paris est déjà à un prix très inférieur à ce qu’elle est dans la métropole. Nous avons fait le pari du service public de l’eau, ça marche bien. Je veux que dès l’année 2011, les Parisiens aient un bénéfice de ce bon travail", a-t-il ajouté.

En écho à ces propos élogieux et aux perspectives qu’ils tracent pour les semaines à venir, Anne Le Strat et Jean-François Collin renouvellent leurs remerciements à tous les agents de la régie, et vont engager la réflexion avec tous les interlocuteurs concernés pour mettre en œuvre la baisse du prix de l’eau, rendue possible par les efforts de tous et aujourd’hui annoncée."

Marc Laimé - eauxglacees.com