Retour au format normal


Rien à voir (enfin si, justement...)

21 avril 2009

par Marc Laimé - eauxglacees.com

Eaux glacées avoue, consent, capitule (mon œil !). Oyez gents damoiseaux et gentes dames : mais pourquoi s’acharner ainsi ? Mystère. Déjà 30 000 lecteurs fidèles chaque mois, et Google-Wikio et tutti-frutti (les Japonais, les British du Sud-Ouest accros à l’ANC, en anglais, un pur délice, sans compter la face obscure de la force, les start-up du Cartel qui nous checkent chaque jour que Dieu fait), nous promettent un ranking résolument « up », sans décrue prévisible. So what, tout çà pourquoi. Et comment ça marche ? Simplissimus. Remember Gramsci.



D’abord, l’enfer :

- Veolia

- Suez

- Saur

- les Indicateurs de performance

- la RGPP

- Santini (quand même)

- Bachelot-Ollin-Borloo (en attendant le prochain)

- Les comités de bassin

- La PAC

- Les pesticides

- Les cochons en Bretagne

- La « gouvernance »

- L’Onema…

Bon, rompons là, nous sommes en pays de connaissance.

ET SAUF QUE, JUSTEMENT…

By exemple, en 1986, sur quelques écrans surgit un aérolithe :

Anne Trister, de Léa Pool.

De la main gauche

BANDE SON : ECOUTER : « De la main gauche », par Danielle Messia

QUI ? « Elle s’appelait Danielle Messia »

Après, après… (Je vous parle d’un temps…)

- Mama Béa Tekielski (1991)

- Catherine Ribeiro (1995)

- Louis Capart (1997)

- Luce Dufault (1998)

- Barbara d’Alcantara (2004)

- Annie Villeneuve (2006)

- Stéphanie Bédard (2007)

- Edgar Ravahatra (2010)

...

Cela, ils ne sauront jamais.

Companeros « aquaoïllos » : « Hasta la victoria, siempre… »

Voir aussi :

AQUA, L’eau sur terre : un portrait

Radio Canada, 19 avril 2009.

Marc Laimé - eauxglacees.com