Retour au format normal


Mega-bassines : 7000 opposants investissent le chantier de Sainte-Soline !

29 octobre 2022

par Marc Laimé - eauxglacees.com

A Sainte-Soline dans le marais poitevin, plus de 7000 opposants aux méga-bassines se sont rassemblés avant d’arriver à pénétrer sur le plus gros chantier de bassine en cours, malgré de lourdes interdictions et un dispositif policier sans précédent.



"A l’appel de 150 associations et collectifs (Bassines Non Merci, Soulèvements de la Terre, la Confédération Paysanne, la CGT, ATTAC, SUD Solidaires...), plus de 7000 personnes étaient en effet rassemblées ce week-end pour arrêter le chantier de méga-bassines à Sainte-Soline, qui a démarré début octobre. Elles ont été rejointes par une dizaine de députés et élus locaux (Sandrine Rousseau, Manon Meunier, Yannick Jadot, Philippe Poutou, ...), après que 200 personnalités aient dénoncées dans une tribune jeudi l’interdiction de manifester et apporté leur soutien au camp anti-bassines.

Paysans, habitants, naturalistes, élus et militants du climat ont ensuite marché de concert vers le chantier malgré un dispositif policier inédit : 1700 policiers et 6 hélicoptères ont été mobilisés pour entraver les manifestants, tandis que des arrêtés d’interdiction de manifester et de circuler avaient été pris dès lundi pour dissuader les participants.

L'assaut de la bassine -.

La prise de la bassine. (DR)

Sans succès : séparés en 3 cortèges, les opposants ont réussi à déjouer la dizaine de barrages et à entrer dans le chantier, en retirant les grilles et en s’en servant de barricades pour avancer. Cette mobilisation est la 4ème d’une série de manifestations et actions depuis un an qui assume collectivement des actes de désobéissance civile déterminée, et qui continuera à le faire avec toutes ses composantes.

Les engins de chantier avaient préventivement été retirés vendredi et le mouvement va continuer à se mobiliser pour qu’ils ne reviennent pas. Les anti-bassines ont en effet monté une base d’appui dans un champ prêtée par l’ex-irriguant et désormais critique du modèle des bassines Philippe Béguin, et comptent bien s’en servir par la suite pour continuer à stopper le chantier.

Ce projet de Sainte-Soline qui représente 16 hectares artificialisés et 720 000 m3 d’eau privatisée n’est malheureusement qu’un début. C’est ainsi près de 1000 méga-bassines qui risquent d’être construites à l’horizon 2025 si l’agro-industrie poursuit ses projets et que les pouvoirs publics continuent de les soutenir et même de les financer à hauteur de 80%. Et ce juste après un été caniculaire qui a laissé les nappes phréatiques et cours d’eau dans un état de sécheresse jamais vu.

L’action d’aujourd’hui était donc une urgence pour stopper ce chantier-test avant que d’autres ne se déploient. Bassines Non Merci et les Soulèvements de la terre exigent à nouveau un moratoire et l’arrêt immédiat de ces projets de bassines. D’autres solutions pour le partage de l’eau et une agriculture paysanne existent, et nous continuerons de le répéter jusqu’à ce que nos voix soient entendues. No bassaran !"

Marc Laimé - eauxglacees.com