Retour au format normal


LIVRE : un ministère de l’environnement gangrené par les lobbies

11 mars 2022

par Marc Laimé - eauxglacees.com

Léo Cohen, ancien conseiller de François de Rugy et de Barbara Pompili, vient de publier un ouvrage dans lequel il révèle les innombrables obstacles qui entravent l’émergence de politiques publiques de l’environnement dignes de ce nom, en révélant, anecdotes éclairantes à l’appui, les coulisses de ces blocages.



« Cela ressemble à un sortilège. Depuis que notre pays possède un ministère de l’Environnement (le premier date de 1973), ses titulaires en sortent tous dans le même état  : lessivés, dépités, vilipendés jusque dans leur propre camp pour leur inaction, quand ce n’est pas pour leur traîtrise. Corinne Lepage, Dominique Voynet, Jean-Louis Borloo, Ségolène Royal, Nicolas Hulot, François de Rugy, qui partaient la fleur au fusil, ont vu pareillement leurs ambitions se fracasser contre le mur de la réalité. L’effet des lobbys, bien évidemment, qui, de leur citadelle respective, ciblent au mortier de campagne chacune des initiatives de ces empêcheurs de polluer en rond. Mais pas seulement.

Dans un petit livre vif et bien tourné, bourré d’anecdotes et d’exemples édifiants (« 800 Jours au ministère de l’Impossible » *), Léo Cohen démonte méthodiquement la mécanique de ce ministère maudit, qu’il a lui-même expérimentée lorsqu’il était conseiller de Barbara Pompili et de François de Rugy.

Il pointe, pêle-mêle, la lâcheté des politiques, le pied sur le frein dès qu’une réforme douloureuse pointe son nez, les chausse-trappes tendues par la haute administration, guère motivée par les histoires de pesticides et de climat, l’intransigeance des ONG qui, à force de refuser les concessions, finissent par torpiller leurs propres dossiers, la dureté de la presse, adepte -permanente du Vert à moitié vide.

Et surtout, le champ d’action si particulier de ce ministère situé au confluent de tous les autres, qui impose une remise en question de nos modes de vie et de notre modèle économique.

Adepte d’une écologie réaliste, Léo Cohen ne se contente pas de dresser ce constat amer  : il avance aussi des solutions, parfois très innovantes, pour essayer de vaincre le signe indien. Voici quelques extraits de ce livre, que les faucons d’EELV et les futurs Premiers ministres feraient bien de méditer (...) »

- Les bonnes feuilles sur le site de Capital.fr

https://www.capital.fr/economie-pol...

- 800 jours au ministère de l’impossible

Léo Cohen, Les petits matins, 144 pages, 15 euros.

Marc Laimé - eauxglacees.com