Retour au format normal


Municipales (35) : A Toulouse et Montreuil, les candidats répondent aux usagers de l’eau

4 mars 2008

par Marc Laimé - eauxglacees.com

A l’instar de ce qui se déroule dans de nombreuses villes françaises, les divers candidats aux municipales d’une partie de la banlieue sud-ouest de Toulouse ou de Montreuil, interpellés par des associations d’usagers de l’eau, leur répondent longuement et affichent leurs engagements. L’affaire est rien moins qu’anecdotique puisque cette démarche concertée d’interpellation des élus en charge de l’eau et de l’assainissement prend manifestement de l’ampleur dans toute la France.



Dans la banlieue toulousaine, après la tenue des Etats généraux de l’eau du grand Sud-ouest en décembre 2007, et conformément aux engagements qu ‘y avaient adoptés les représentants d’une cinquantaine d’associations d’usagers du Grand sud, rayonnant sur trois régions, les différents candidats se présentant aux suffrages des électeurs des communes du syndicat qui couvre le territoire, le Siebsot, ont promptement répondu aux usagers qui les avaient interpellés. Témoignage que le sujet est sensible.

Leurs réponses ont de surcroît été mises en ligne sur le site de l’Association de défense des usagers du syndicat intercommunal des eaux de la balieue sud-ouest de Toulouse, ce qui permet à tout à chacun d’en prendre connaissance, gage de transparence dans un domaine qui en est trop souvent singulièrement dépourvu...

La presse locale ne s’y est pas trompé, qui s’apprête à faire écho à cette démarche avant le premier tour.

Voir aussi les engagements pris par la liste « Muret 100 % à gauche » concernant la gestion de l’eau et de l’assainissement. Si la ville de Muret en Haute-Garonne est bien dans la banlieue toulousaine, elle ne fait pas partie du Siebost, et n’a reçu pour l’heure aucun courrier de la part d’une association.

Word - 25 ko
Le tract de la liste "Muret 100% à gauche"

Guerre de l’eau à Montreuil

Le climat est infiniment moins serein à Montreuil, en banlieue parisienne. Comme dans d’autres villes du département de la Seine-Saint-Denis, la guerre fait rage à gauche dans une ambiance de fin de règne.

Comme 144 autres communes de la banlieue parisienne, Montreuil est membre du Syndicat des eaux d’Ile-de-France (Sedif), présidé par l’actuel secrétaire d’Etat à la Fonction publique, M. André Santini, député-maire d’Issy-les-Moulineaux.

L’actuel maire de Montreuil, M. Jean-Pierre Brard, apparenté PC, soutenu par le PS, qui brigue à nouveau le suffrage des électeurs, est membre du bureau du Sedif.

Face à lui Mme Dominique Voynet, sénatrice verte de la Seine-Saint-Denis, lui dispute les suffrages des Montreuillois, qui doivent peiner à y voir clair (comme nous...), puisque figurent sur sa liste d’anciens adjoints de l’actuel maire.

Le tout sur fond de lutte finale pour la conquête du Conseil général, que brigue M. Claude Bartolone, à la grande fureur du PC, dont l’un des derniers bastions semble fortement menacé.

(Pour plus d’informations voir les mille et une gazettes et sites qui rendent compte de l’affrontement).

Quoi qu’il en soit, dans ce contexte brûlant, des usagers de l’eau, et donc du Sedif, ont ici aussi interpellé les différentes listes en présence.

En l’espèce c’est le « Collectif Unitaire Montreuillois pour une Alternative de Gauche » qui s’est adressé aux principales têtes de liste de gauche, ainsi qu’à des responsables politiques Montreuillois, pour leur demander quelle est leur position sur la gestion de l’eau. Souhaitant par cette initiative lancer, et contribuer à un large débat sur la gestion publique de l’eau, et ses enjeux.

On perçoit vite à la lecture de leurs réponses (même en l’absence à la date du 3 février d’une réponse de M. Brard), le caractère sensible des enjeux, même si le savant embrouillaminis résultant d’une situation locale aussi complexe qu’ambiguë confère à ces différentes prises de position l’allure d’un singulier théâtre d’ombres...

Word - 29 ko
La réponse de la liste PC soutenant M. Brard
Word - 48 ko
La réponse (d’une partie...) du PS
PDF - 118.5 ko
La réponse de la LCR
PDF - 156.6 ko
La réponse de Dominique Voynet

Le dossier des municipales :

L ‘actualité des mobilisations pour l’eau dans plusieurs dizaines de villes françaises

Marc Laimé - eauxglacees.com