Retour au format normal


Irrigation : un mémoire de fin d’études d’ingénieur(e) sur la mobilisation de Bassines non merci (BNM)

17 décembre 2021

par Marc Laimé - eauxglacees.com

Clémence Anno, étudiante d’AGROCAMPUS OUEST (École nationale supérieure des sciences agronomiques, agroalimentaires, horticoles et du paysage), école interne de L’institutAgro (lnstitut national d’enseignement supérieur pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement) de Rennes, a soutenu son mémoire de fin d’études d’ingénieure le 20 septembre 2021. Intitulé « La mobilisation du collectif « Bassines Non Merci ! » face à l’application partielle de la directive cadre européenne sur l’eau (DCE 2000/60/CE) dans le bassin-versant de la Sèvre-Niortaise — Marais Poitevin (Nouvelle-Aquitaine) », il apporte un éclairage précieux sur les mobilisations en cours en Poitou-Charentes que nous chroniquons régulièrement depuis plusieurs années.



Résumé :

« Le dérèglement climatique implique la raréfaction de l’accès à la ressource commune en eau partout dans le monde. Le bassin-versant de la Sèvre-Niortaise—Marais Poitevin (Nouvelle-Aquitaine) y est confronté par la multiplication des assecs. Ces phénomènes sont accentués par les activités anthropiques avec, par exemple, des pratiques agricoles, comme la culture du maïs, inadaptées aux conditions pédoclimatiques de ce territoire. Pour pallier les sécheresses répétitives, la profession agricole a imaginé un projet de seize retenues de substitution avec des forages dans les nappes phréatiques pour stocker l’eau l’hiver afin d’irriguer en période d’étiage.

Dans ce contexte, le collectif « Bassines Non Merci ! » dénonce un accaparement de la ressource commune en eau par la profession agricole et le non-respect de neuf directives européennes dont la principale, la directive cadre sur l’eau (DCE 2000/60/CE) entrée en vigueur en 2000. Ce collectif mobilise une diversité de répertoires d’action pour exprimer leur opposition à ce projet faisant émerger la question de l’eau au coeur du débat public. Par sa mobilisation, ce mouvement social interroge plus largement la démocratie et les outils à disposition des citoyen.ne.s pour faire entendre leurs voix. « 

Lire le mémoire

http://creativecommons.org/licences...

Marc Laimé - eauxglacees.com