Retour au format normal


Quels traitements pour les PFAS en eau potable, par Thierry Uso (*)

6 janvier 2020

par Marc Laimé - eauxglacees.com

La toute récente révision de la Directive européenne sur l’eau potable durcit les limites permises pour les PFAS et plusieurs autres contaminants de l’eau potable, dont le bisphénol-A, ou BPA, les microplastiques, le plomb et le chrome.



Les PFAS (substances poly- et perfluoroalkyliques), utilisés depuis les années 40 dans les tissus et les tapis résistants aux taches, les produits de nettoyage, les peintures et même les emballages alimentaires, sont largement répandues dans l’environnement, notamment dans les eaux superficielles et souterraines. Ils sont également très persistents dans l’environnement et dans le corps humain.

Pour les PFAS, l’UE commencerait par fixer une limite juridiquement contraignante pour l’eau potable de 100 parties par trillion, ou ppt, pour 20 des produits chimiques de la vaste famille des PFAS. En trois ans, les organismes de réglementation élaboreraient des protocoles d’essai ainsi qu’une limite légale pour l’ensemble des 4 700 produits chimiques de la famille des PFAS.

Le premier lot de PFAS auxquels on attribuera de nouvelles limites pour l’eau potable comprendra probablement les 16 produits chimiques listés dans une ébauche antérieure dont le PFOA et le PFOS.

La plupart des usines de potabilisation devront se mettre à niveau pour respecter ces nouvelles normes. En effet, les PFAS ne sont pas suffisamment éliminés par les procédés tels que la coagulation, la floculation, la sédimentation, la filtration, la biofiltration, l’oxydation chimique (chloration, ozonation, procédés d’oxydation avancés), l’irradiation UV et la filtration sur membrane à basse pression. Veolia, Suez et compagnie se réjouissent à l’avance des opportunités de business que cela va générer ;-)

Voir l’article ci-dessous qui décrit les différents traitement et analyse leur efficacité en fonction du type de PFAS :

https://www.revue-ein.com/download-...

(*) Thierry Uso est membre d’Eau Secours 34, d’ATTAC et de l’European Water Movement.

Marc Laimé - eauxglacees.com