Retour au format normal


Nouvelles du front (vert)

30 juin 2019

par Marc Laimé - eauxglacees.com

En approchant des 45 degrès, la vérité se fait jour, tout va vraiment très mal. Heureusement François de Rugy explique à Jean-Jacques Bourdin un matin sur BFMTV qu’il apporte sa contribution à la cause (aka sauver la planète), en répondant à son interview sans cravate…



Riposte immédiate de Yannick "Melon vert" Jadot dans le JDD en date du 30 décembre 2019 : "Pour éviter les îlots de chaleur, il est nécessaire de travailler sur la morphologie des villes, d’essayer, comme à New-York, d’ouvrir les axes où le vent circule. Il faut aussi végétaliser les centres urbains, comme à Barcelone. (Avec Valls ? Note EG), peindre les toits en blanc, ou encore rendre à la nature sa place !

Dans certaines villes, comme à San Francisco, des initiatives citoyennes se font jour pour enlever les sols imperméables et bitumeux et les transformer en sols végétalisés."

SCOOP : voilà, voilà comment le Melon vert entend piquer Paris à Hidalgo : des chantiers de jeunesse verts avec les milliasses de djeunes de la Base qui s’en vont fondre sur nos rues et nos boulevards, pelles et pioches al dente, pour niquer sa race au macadam, le tout en Facebook Live et Insta, 24 heures sur 24 ! Nous vivons une époque épique...

- "En même temps" l’espiègle Ruffin propose d’utiliser les retournements de veste de De Rugy comme énergie propre et renouvelable...

https://www.huffingtonpost.fr/entry...

Et pendant ce temps là...

- Comment la climatisation réchauffe la planète :

http://www.lefigaro.fr/sciences/com...

- La liste des pays qui seront inhabitables en 2070 à cause de la sécheresse :

https://www.cosmopolitan.fr/la-list...

- Inde : la crise de l’eau vire à la catastrophe :

http://alencontre.org/asie/inde/ind...

- La sixième plus grande ville d’Inde n’a quasiment plus d’eau :

Alors qu’une grande partie de l’Inde cuit dans une canicule meurtrière, la sixième plus grande ville du pays est à court d’eau.

A Chennai, où vivent près de 4,6 millions de personnes, quatre grands réservoirs s’assèchent.

La mousson a été retardée et les précipitations ont chuté de 99 % dans la région entre le 1er et le 19 juin, alors que les températures ont atteint 40 degrés Celsius.

https://www.ecowatch.com/chennai-in...

- Zones humides, avis de sécheresse…

Qu’appelle-t-on zone humide ? Quel rôle jouent-elles sur le climat mondial ? Quels dangers menacent leur équilibre ? Comment est évalué ce niveau de menace ? Comment les protéger et préserver la riche biodiversité qu’elles abritent ?

Avec Delphine Gramond, géographe, écologue et maîtresse de conférences à la Sorbonne et Gudrun Bornette, écologue, directrice de recherche CNRS au laboratoire chrono-environnement de l’université de Franche-Comté.

https://www.franceculture.fr/emissi...[LaLettre25062019]

- Re-use : le Conseil des ministres européens de l’environnement a adopté un projet de règlement facilitant l’utilisation d’eaux urbaines résiduaires à des fins d’irrigation agricole.

http://www.journaldelenvironnement....

- L’étang de Berre est de nouveau dans une situation écologique et sanitaire très préoccupante. Des mesures d’urgence sont nécessaires pour éviter une catastrophe. L’association l’Étang Nouveau demande au gouvernement de les mettre en oeuvre et prépare une manifestation le 13 juillet prochain pour soutenir sa requête.

PDF - 132.9 ko
Lettre au Premier ministre -.
PDF - 104.7 ko
Appel à manifester, 13 juillet 2019 -.

- Et faudrait pas non plus oublier le barrage de Vouglans :

- Saint-Brieuc : échouage record d’algues vertes.

6 000 tonnes d’algues vertes pour toute l’année 2018. Et déjà 5 000 tonnes ramassées en baie de Saint-Brieuc, alors que la saison commence à peine. Une situation hors norme qui génère de fortes inquiétudes. 2 000 tonnes ramassées en trois jours. Et déjà 5 000 depuis le début de la saison. À l’unité de valorisation organique (UVO) des déchets de Launay-Lantic, c’est le défilé des camions venant livrer l’infâme marchandise.

Les échouages sont tellement importants cette année qu’il est impossible pour les services de respecter le délai de 48 heures de séchage avant ramassage qui fait la norme. Le risque est présent sur tout le site. Les employés ne quittent pas leur détecteur à hydrogène sulfuré.

. « Cela fait 30 ans qu’on se bat contre les algues vertes », relève Loïg Chesnais-Girard. « Et il y a une amélioration réelle, il ne faut pas que la situation de cette année fasse oublier tout le reste. Les efforts sont considérables partout en Bretagne ». Mais « dès qu’on se relâche, ça se paie ». La sortie de certains bassins-versants du contentieux européen, une année 2018 clémente en matière d’échouage… et voilà les taux de nitrates qui regrimpent.

Source : Le Télégramme, 22 juin 2019.

- BD : les algues vertes, un demi-siècle de fabrique du silence :

https://reporterre.net/BEDE-Les-alg...

- Marais poitevin : l’Etat fait appel après l’annulation des arrêtés d’irrigation :

Lors d’un conseil d’administration de l’Etablissement public du Marais poitevin, l’Etat a annoncé qu’il ferait appel après que le tribunal administratif de Poitiers, en mai 2019, a annulé deux arrêtés autorisant des prélèvements pour l’irrigation...

- Tiens elle n’en a pas fait la publicité, Mme Wargon-Danone, en plein barnum médiatique d’annonces bonimenteuses sur les "Assises de l’eau", dont les ONG "partenaires" qui y ont participé dénoncent la supercherie :

« Le changement climatique exige une ambition élevée pour l’eau et les milieux aquatiques. Si le Gouvernement veut réellement préparer le pays aux bouleversements majeurs à venir, il doit avoir une place plus affirmée dans la politique de l’eau et prendre des mesures conséquentes sur la protection de la qualité de l’eau et son partage équitable, à commencer par une limitation vigilante des prélèvements dans les milieux.

Pour le moment, les annonces prévues par le gouvernement ne sont absolument pas à la hauteur des enjeux », concluent France Nature Environnement, l’UFC-Que Choisir, la Fédération Nationale de Pêche en France, Humanité & Biodiversité, la FNAB et le WWF :

PDF - 282 ko
Communiqué inter-associatif Assises de l’eau 28-06-19 -.

- Sivens : après plus de trois ans de réflexion, le projet d’un nouveau barrage sans doute relancé.

Avec un an de retard, le projet de territoire doit rendre ses propositions autour de l’irrigation du nord-ouest du Tarn. Une décision qui pourrait réanimer les tensions de 2014 au plus fort de la lutte contre le barrage de Sivens. Des zadistes se seraient même réunis ces derniers jours sur le site.

- Ajaccio : le maire dénonce la pollution des navires qui amerrissent dans la capitale corse.

PDF - 457.6 ko
CP maire Ajaccio, 24-06-19 -.

- ASA : les escrocs de la mini-hydro-électricité

Dans les Pyrénées orientales, d’ingénieux escrocs, profitant des failles de la loi « pour la croissance verte » de l’ineffable ambassadrice des pingouins, démarchent ASA et collectivités, leur offrant clés en main des micro-centrales hydro-électriques, censées leur rapporter des fortunes, sans aucun investissement initial…

- Canicule : une paire de lunettes oubliée sur la lunette avant d’une voiture. Les verres font loupe, la voiture prend feu.

- Marseille : panique sur une plage dans le quartier de Montredon (8ème) à la suite d’une rupture de canalisation.

https://www.laprovence.com/actu/en-...

- Canicule : le gouvernement invente des « saisonniers soignants »

Dans un contexte de tension à l’hôpital, où 130 services d’urgences sont touchés par la grève des personnels , le Gouvernement veut faciliter le recrutement de « saisonniers soignants ».

Le Gouvernement n’a pas trouvé mieux que de précariser davantage le statut en faisant adopter un amendement visant à créer des contrats temporaires et saisonniers dans la fonction publique hospitalière, avertissent les sénatrices et sénateurs communistes dans un communiqué.

- Le 27 juin dernier, Suez et le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM) ont signé un premier accord de partenariat scientifique et industriel, afin de mener des projets de R&D dans les domaines de l’eau et de l’environnement.

Cet accord de partenariat est signé pour une durée de trois ans et a pour but « d’engager conjointement des projets de R&D et de développer de nouvelles applications, de nouveaux produits ou concepts », expliquent les deux partenaires dans un communiqué commun. Les thématiques concernées seront les ressources en eaux souterraines, le traitement de l’eau, la métrologie, les polluants émergents, la géothermie et le stockage d’énergie, les sols et sédiments pollués, et la réhabilitation de sites miniers à l’international.

- Tout n’est pas perdu, à Paris, les goélands ont déclaré la guerre aux drones de la police :

https://www.lepoint.fr/societe/pari...

- Enfin, il nous reste à nous consoler avec de vaillants chercheurs qui dissèquent le sexe des anges :

https://www.projetsdepaysage.fr/fr/...

Marc Laimé - eauxglacees.com