Retour au format normal


Pouvoir, infrastructures et réseaux

4 avril 2019

par Marc Laimé - eauxglacees.com

De grand débat en campagne électorale désormais permanente, le discours politique contemporain, sans même évoquer ses échos médiatiques, occulte totalement des enjeux autrement cruciaux que les pitoyables foires d’empoigne mentionnées ci-dessus qui nous dénient toute intelligence. Exemple avec les infrastructures et les réseaux.



(Côté Grand Débat c’est plié, mieux vaut en rire qu’en pleurer : la création d’un conseiller territorial, la suppression de certaines niches fiscales, la création de nouvelles tranches d’impôt sur le revenu, la suppression de la redevance TV ou encore la reconnaissance du vote blanc...)

Mieux vaut s’intéresser au Comité invisible qui vient de publier un texte intitulé “Le pouvoir est logistique”, qui invite à décentrer radicalement notre appréhension et notre compréhension des stades actuel comme futur de notre organisation sociale.

https://lundi.am/Comite-Invisible-L...

Dans un autre registre, il y a quelques années ARTE a produit deux documentaires en tous points remarquables, « Un jour en France » et « Un jour en Allemagne », qui résonnent en écho des analyses du Comité invisible.

http://unjourenfrance-allemagne.arte.tv/

Cette approche, appliquée aux « marchés de l’eau » nous invite aussi bien à mesurer ce qu’implique la classification de Veolia, Suez ou Saur en Opérateurs d’importance vitale (OIV), ce qui devrait être de nature à refonder radicalement les critiques, aussi mièvres qu’obsolètes, qui leur sont rituellement adressées…

https://fr.wikipedia.org/wiki/Opér...

https://www.legifrance.gouv.fr/affi...

Marc Laimé - eauxglacees.com