Retour au format normal


Emmanuel Macron déprime le marché de la piscine, mais celui des réservoirs est à la hausse, et le taux de noyades explose

12 juillet 2018

par Marc Laimé - eauxglacees.com

Contrairement à ce que les medias enamourés de Jupiter veulent nous laisser accroire, l’épisode de la piscine de Brégançon est la pateaugoire qui dissimule le désastre. Les chiffres sont là : le triomphe des REMouleurs fait plonger le marché de la piscine ! Fort heureusement les Français, inquiets, à n’en pas douter des conclusions des Assises de l’eau se ruent en masse sur les réservoirs. Tandis que le taux de noyades dépasse déjà cet été tous les seuils historiques, indice, si ce trend se confirme, que la réduction du déficit de la Sécu qui va en résulter contribuera au rétablissement des comptes publics, information immédiatement saluée à Bruxelles par Pierre Moscovici.



Eaux Glacées est en mesure de vous révéler en avant-première les premiers enseignements du grand sondage que nous avons effectué en partenariat avec trois chaînes de la TNT, pas encore en faillite, spécialisées dans la téléréalité.

A la question : « Pensez-vous que la victoire annoncée des Bleus va avoir un effet positif sur l’atteinte des objectifs de la DCE ? », 99,98% du panel de 895 lycéens interrogés en ligne pendant qu’ils essayaient désespérément de se connecter à Parcours Sup ont répondu « Nique ta race espèce de bouffon », ce qui selon les panelistes de l’émission spéciale que BFMTV a immédiatement mis à l’antenne entre les 54ème et 55ème épisode des sagas de l’été, l’héritage de Johnny et l’évasion de Redouane Faîd, témoignerait de fortes attentes de réassurance des Français dans la perspective des élections européennes.

Au début de l’été 2017, tous les professionnels du secteur se réjouissaient : la saison qui venait de se terminer était, encore une fois, synonyme de forte croissance pour le marché de la piscine.

En 2016, déjà, le secteur avait enregistré un chiffre d’affaires impressionnant, en hausse de 16 % par rapport à 2015, à 1,86 milliard d’euros. Un record pulvérisé en 2017 avec une croissance des ventes de piscines estimée à 11 %, à 2,1 milliards d’euros.

Mais si les chiffres de 2017 restent exceptionnels, le dernier trimestre de l’année se distingue par un fort repli des ventes qui pourrait annoncer une année 2018 moins faste pour les professionnels du secteur comme Desjoyaux, Mondial Piscine ou Waterair.

Sur cette période, les ventes n’ont progressé que de 2 % contre 19,5 % l’an dernier et le nombre de devis a, lui, reculé de 1,5 %.

Interrogé par Les Echos, Gilles Mouchiroud, président de la Fédération des professionnels de la piscine (FPP), a même déclaré que les professionnels s’attendaient à une année « plus modérée » et qu’il en était fini de « la croissance à deux chiffres pour 2018 ».

Pour autant, le marché ne recule pas. Il faut dire que les années précédentes ont été si fortes en termes de recettes qu’il était difficile de maintenir une telle tendance sur le long terme. D’autant que le marché français est le deuxième mondial et que le taux d’équipement est déjà élevé avec, depuis 2017, le cap des deux millions de piscines enterrées franchi dans l’Hexagone. Dans certaines régions particulièrement ensoleillées, il est difficile de vendre de nouvelles piscines. En revanche, on constate un déplacement des ventes vers des zones plus au nord, où ce produit reste plus marginal.

Afin de continuer à faire du chiffre, les professionnels misent de plus en plus sur des diversifications de leur activité. En plus de proposer la conception et la pose de piscines enterrées, ils sont de plus en plus nombreux à proposer l’installation de spas (jacuzzi, etc.), la construction d’abris, la vente de mobilier d’extérieur ainsi que tous les équipements et accessoires qui accompagnent une piscine (bâche, robot nettoyeur, produits d’entretien, etc.).

Les abris de piscine ont particulièrement la cote, selon la FPP qui estime que 10 % des piscines en sont désormais équipées. Leurs prix se situent entre 7 000 et 25 000 euros en moyenne, ce qui représente un complément de recettes non négligeable pour les piscinistes.

Le marché des citernes souples explose…

Créé en 2007, CITERNEO ne connaît qu’une croissance positive depuis ses débuts. En effet, le nombre de citernes souples vendues augmente chaque année multipliant les contrats et le nombre de clients en France et à l’international. Les mois de mai et juin en sont la preuve !

Record de vente battu : supérieur à 30% par rapport à la même période l’année dernière.

Mais ce n’est pas seulement le nombre de citernes vendues qui augmente mais c’est aussi leur capacité de stockage. En effet, cette fin de semestre est marquée par des gros volumes. Après avoir vendu une citerne souple de 1700 m³ à une usine dans l’Orne (61), une citerne souple de 2000 m³ a pris place au bord des champs de course de l’hippodrome du Putois-Compiègne dans l’Oise (60) début juin.

Ayant agrandi ses pistes dernièrement, l’hippodrome a dû faire évoluer son système d’arrosage, le forage mis en place n’étant désormais plus suffisant. La solution d’installer une citerne souple a alors été évidente, permettant ainsi d’avoir un débit instantané plus important. Avec une superficie d’une cinquantaine d’hectares, une citerne d’un tel volume va permettre de subvenir parfaitement au nouveau besoin de l’hippodrome.

Il en a été de même pour le Golf de Chantaco à Saint Jean de Luz dans les Pyrénées Atlantique (64) qui s’est dernièrement doté lui aussi d’une citerne souple de 2000 m³. Utilisant l’eau potable pour arroser ses 24 Ha de pelouse, le golf a souhaité trouver une solution à la fois plus économique et écologique. Les gros volumes de stockage qu’offre la citerne lui permettront de planifier sa gestion de l’eau en toute autonomie.

Retrouvez les photos d’installation sur nos réseaux sociaux :

https://www.linkedin.com/company/ci...

Les perspectives de croissance et de commandes sur le 2e semestre sont extrêmement encourageantes. L’installation d’une citerne souple de 2000 m³ dans une entreprise spécialisée dans l’exploitation de carrières et la fabrication de produits en béton, de graves routières, de produits de drainage dans le Doubs (25) est d’ores et déjà prévue en juillet...

Seul industriel français capable de fabriquer dans son usine à Amboise (37) en France des citernes souples de gros volumes (plus de 1000 m³), le groupe CITERNEO est en mesure de fournir toute entreprise, organisme, collectivité, usine qui souhaite s’équiper en citerne souple. Et c’est de plus en plus le cas : une prise de conscience générale est constatée. Récupérer l’eau de pluie, la stocker et la réutiliser à bon escient est rentré dans les mœurs aujourd’hui. Quelles que soient les motivations, faire des économies ou bien participer au développement durable en devenant acteur dans la protection de l’environnement, c’est devenu l’affaire de tous.

L’essor encourageant des noyades va contribuer à la réduction des déficits publics

Nonobstant, à l’issue de la réunion d’un groupe de travail informel à Bercy, une source proche de la Direction du trésor nous a confié que l’exécutif ne désespérait pas de voir la croissance des noyades se poursuivre à un rythme soutenu, ce qui pourrait contribuer au rétablissement des finances publiques, de par les gains opérés de fait sur la balance des comptes de la Sécurité sociale.

L’hypothèse semble prise très au sérieux à Bercy, à la veille de l’envoi des lettres de cadrages du PLF 2019.

http://www.leparisien.fr/faits-dive...

La contribution d’Eaux Glacées aux Assises de l’eau

Contribution EG aux Assises de l'eau

Marc Laimé - eauxglacees.com