Retour au format normal


SIAAP : Edouard Philippe et Nicolas Hulot piégés dans l’une des plus graves affaires de corruption française ?

20 mai 2017

par Marc Laimé - eauxglacees.com

Deux jours après l’annonce de la composition du gouvernement, le nouveau Premier ministre et l’icône de l’écologie, mettant en scène artificiellement pour les medias leur « bonne entente », à l’occasion d’une visite éclair d’une demi-heure en banlieue parisienne d’un « projet d’expérimentation de recyclage des eaux usées en biocarburant », ont plongé à pieds joints dans le cloaque du Syndicat interdépartemental pour l’assainissement de la région parisienne (SIAAP), dont six hauts dirigeants étaient placés en garde à vue il y a dix jours par la brigade financière dans le cadre d’une enquête initiée il y a plus de quatre ans, portant sur de forts soupçons de marchés publics truqués, pour un montant de plusieurs centaines de millions d’euros….



Abracadabrandesque ! Va falloir rebaptiser la com de Pharaon, le Bureau des Légendes en live...

Le Premier ministre à peine nommé d’un gouvernement qui annonce à cor et à cri qu’il va « moraliser la vie publique » et l’archange de l’écologie et « chouchou » des Français, Nicolas Hulot, dont les medias brocardaient depuis quarante-huit heures les divergences en matière d’écologie, s’en vont bras dessus bras dessous, avec casque de chantier sur la tête et gilet fluo de rigueur, le vendredi 19 mai en début d’après-midi, à Valenton, dans le Val-de-Marne, s’extasier sous une nuée de caméras devant un soi-disant projet « innovant » d’expérimentation de recyclage des eaux usées en biocarburant, censé illustrer, du moins peut-on le supposer, leur belle entente autour d’une vision partagée d’une écologie, bien évidemment tout aussi « innovante » et « positive ».

http://www.leparisien.fr/valenton-9...

Edouard Philippe et Nicolas Hulot sur le site du Siaap à Valenton le 19 mai 2017.

Interrogé par les médias nationaux sur les divergences de point de vue entre le chantre de l’écologie et le pensionnaire de Matignon, ancien lobbyiste d’Areva, M. Nicolas Hulot affichait son optimisme . « Il y a une diversité de profils au sein de cette équipe mais je ne suis pas inquiet pour la suite. Nous ne parviendrons à donner sa légitimité à la transition énergétique qu’avec des solutions telles que ce que nous venons de voir ici ».

Premier gag, saumâtre, ledit « projet innovant » est en réalité un « pilote expérimental » d’une taille ridicule, déjà inauguré en fanfare l’an dernier à la même époque en grand arroi à Valenton :

http://www.gaz-mobilite.fr/actus/cr...

(La merveille produit à peine de quoi faire rouler un camion au biogaz, c’est dire...)

Le procédé, inventé par une start-up, a été récupéré par SUEZ, qui a réussi en juin dernier le coup du siècle, en faisant valider dans des conditions scandaleuses par le Conseil d’administration du SIAAP, la privatisation à son profit d’un tiers des activités d’assainissement des eaux usées du plus grand donneur d’ordres européen dans le domaine de l’environnement, qui assainit les eaux usées de 9 millions de Franciliens, et dont le budget annuel se chiffre à 1 milliard deux cent millions d’euros.

http://www.eauxglacees.com/Le-SIAAP...

Ce véritable coup de force est intervenu dans le contexte très particulier de la création de la Métropole du Grand Paris, mais surtout de l’agonie d’un système d’entente frauduleuse, soupçonné par la justice d’avoir associé depuis plusieurs dizaines d’années les partis politiques dont les élus siégeaient au Conseil d’administration du SIAAP, les multinationales françaises de l’eau, leurs filiales de construction et les bureaux d’études qui leur sont inféodés.

(A quarante ans d’intervalle, la disparition programmée du PCF, après celle du PCI, nous offre à cet égard d’étonnantes similitudes, nous y reviendrons).

Depuis 2012, les juges Le Loire et Daiëff du parquet financier de Paris enquêtaient sur ce dossier à tiroirs, et les pratiques d’entente frauduleuse pour l’attribution de marchés publics, dénoncées par des sources internes, qui se sont poursuivies allégrement depuis lors, puisque en décembre dernier des marchés de plusieurs centaines de millions d’euros ont à nouveau été attribués par les mêmes aux mêmes…

http://www.eauxglacees.com/Grand-Pa...

PDF - 36.7 ko
Lettre anonyme

La lettre anonyme adressée à toutes les autorités administratives et judiciaires par une source interne du SIAAP au début décembre 2016.

Les juges Le Loire et Daïeff viennent d’être appelés à de nouvelles fonctions.

Ils ont placés en garde à vue il y a dix jours six hauts dirigeants, passés ou actuels, du SIAAP.

L’affaire va inévitablement rebondir sous peu.

Et c’est dans ce marécage que s’en vont batifoler Edouard Philippe et Nicolas Hulot, dans la mise en scène grotesque d’une bonne entente simulée autour d’un projet bidon, déjà scénarisé l’an dernier par SUEZ, afin de faciliter son hold-up sur le SIAAP en y créant une SemOp…

Ajoutons pour faire bonne mesure cette autre information que les medias énamourés par la montée au ciel de notre patrouille de « progressistes » ne risquent pas de relayer.

M. Hulot a été dotée d’une Directrice de cabinet, haut fonctionnaire issue des grands corps, professionnelle de la profession, ex-dirigeante de l’ADEME, grande prétresse de l’écologie positive de la croissance verte, et patati et patata.

Mme Michèle Pappalardo, conseillère maître à la Cour des Comptes, avant de diriger l’ADEME, avait été nommée en septembre 2012 lors du sommet mondial des villes durables « Ecocity » à Nantes par Mme Nicole Bricq, éphémère première ministre de l’environnement du gouvernement Ayrault 1, à la tête de Vivapolis.

En qualité de « fédératrice de la ville durable à la française », Mme Pappalardo devait répertorier les entreprises françaises de la ville durable - 80 à l’époque avec un objectif d’au moins 200 à terme – et présenter leur savoir-faire à travers des réalisations concrètes en France ou à l’étranger.

« Nous estimons que nous devons capter une bonne part de la demande mondiale en aménagement urbain, dont le potentiel de progression est estimé à 50 milliards de dollars d’ici 2017, car nos entreprises sont excellentes. Mais il faut s’organiser », soulignait à cette occasion Mme Bricq.

On apprendra quelques mois plus tard que le Ministère français du Commerce Extérieur avait retenu le groupement piloté conjointement par Artelia (mandataire) et Veolia Environnement, pour la réalisation d’un simulateur de la ville durable, outil qui devait être appliqué à un cas concret d’aménagement urbain de la ville de Santiago du Chili, et intégrerait des solutions d’urbanisme, de services, des produits et technologies relevant du savoir-faire français en matière de ville durable.

Santiago du Chili

Santiago du Chili

Veolia et le bureau d’études Artelia (ex-Sogreah), qui a par ailleurs été placé sur une liste noire par la Banque Mondiale suite à des opérations conduites en Chine, figurent dans le champ des investigations conduites par les deux juges parisiens qui enquêtent sur les marchés publics du SIAAP…

Voir ci-après le document de la Banque Mondiale, page 42 :

http://pubdocs.worldbank.org/en/387...

Nous créditons volontiers Messieurs Hulot et Philippe d’avoir tout ignoré du cloaque du SIAAP avant leur visite à Valenton vendredi.

Qui les y a expédiés ?

Grisé, M. Charles Hufnagel aura dit oui trop vite ?

http://www.liberation.fr/france/201...

Vertigineux. On nous a vendu une chorale de premiers communiants, on se retrouve en Azerbaïdjan. Révérence gardée aux Azerbaïdjanais.

A l’Elysée, Monsieur Kohler a bien raison de s’inquiéter des périls qui menacent de toute part.

Accessoirement, si M. Griseaux, le Francis Underwood de Pharaon, veut déloger Mme Anne Hidalgo en 2020, va falloir changer de braquet...

A SONG :

Partzanenlied

Marc Laimé - eauxglacees.com