Retour au format normal


Présidentielle : Veolia et le Cercle Français de l’Eau dévoilent leur plan B

5 février 2017

par Marc Laimé - eauxglacees.com

Pendant que la caste, le microcosme, les élites coupées de la réalité des pauvres gens qui travaillent dur (pour gagner plus), conduisent le cher vieux pays à l’abîme, il existe heureusement des valeureux, dignes héritiers des bâtisseurs des cathédrales, qui n’épargnent pas leur peine pour sauver la France, comme on le découvrira avec profit en applaudissant (à tout rompre), les visons d’Antoine Frérot et du Cercle Français de l’Eau.



Pour le CFE c’est une habitude, avant chaque présidentielle il présente son programme.

Son ennemi ? Elle n’a pas de nom, pas de visage, et pourtant elle gouverne : l’ignorance !

Que vient fort heureusement combler le CFE, dont le programme est du coup adoubé par chaque gouvernement depuis trente ans.

Pour savoir comment les politiques publiques de l’eau vont évoluer dans les cinq prochaines années, pas d’alternative (TINA), il faut lire le CFE !

Mais que fait Sophie Auconnie ? Il faut impérativement, de toute urgence, tirer le fascicule à dix millions d’exemplaires et distribuer dans toutes les écoles “Le Petit Livre Bleu", qui deviendra le nouvel abécédaire qui sera lu par les petits nenfants tous les matins, ce qui fera enfin remonter l’Hexagone au classement PISA !

PDF - 406.2 ko
Le Petit Livre Bleu du CFE

Le Cercle Français de l'Eau se prépare pour la cérémonie d'investiture à l'Elysée

Le Cercle Français de l’Eau se prépare pour la cérémonie d’investiture à l’Elysée

"La France n’a pas de vision..."

Par ailleurs, dans un entretien d’anthologie (sans hologramme) à Valeurs Actuelles, titré “La France n’a pas de vision”, Antoine Frérot vole au secours du vieux pays en détresse :

« (…) Il faut réconcilier les Français avec l’entreprise ! De mon point de vue de chef d’entreprise, c’est une urgence : c’est la condition de leur développement et de leur épanouissement. Les Français ont oublié que les entreprises étaient de formidables créatrices de richesses, et qu’elles seules pouvaient assurer la prospérité du pays. Je trouve cela très handicapant dans un contexte de concurrence accrue entre les pays. »

- VA : Quelle première mesure le prochain gouvernement devrait-il prendre ?

"Avant tout, il doit avoir une vision ; un catalogue de mesures ne suffira pas. Le nouveau gouvernement devra expliquer à tous que l’entreprise est au service de l’intérêt général, expliquer ce qu’elle est, pourquoi elle est utile au pays, comment elle crée de la richesse et pour qui elle la crée. En réalité, elle le fait pour toutes les parties prenantes : ses salariés, ses actionnaires, ses clients et ses fournisseurs, mais au-delà de ce premier cercle, elle le fait aussi pour les territoires dans lesquels elle est installée et qu’elle fait vivre, comme elle alimente la nation à travers les impôts qu’elle paie."

Suez droit dans ses bottes

Quant à Suez Eau, nouvelle appellation de feue Lyonnaise, on voit aussi quelles sont ses visions et ambitions, à travers l’exemple occitan, et à la veille de supprimer la moitié de ses 80 agences dans l’Hexagone, rationalisation oblige...

http://www.lalettrem.fr/actualites/...

Notes Eaux glacées :

- Concernant les impôts que paierait Veolia on lira avec intérêt notre article de mai 2009 sur Carnets d’eau : "Pour Veolia, la moralisation du capitalisme passe par la Belgique" :

http://blog.mondediplo.net/2009-05-...

(Depuis ce jour là Antoine ne veut plus nous parler, on se demande bien pourquoi, puisque aucune plainte n’a été diligentée à notre égard depuis cette parution, lors même que le même Antoine vient de traduire début janvier devant la 17ème Chambre correctionnelle du TGI de Paris, pour diffamation, les rebelles subventionnés du "droit à l’eau"...)

- D’aucuns et d’aucunes nous interpellent : "Pourquoi cette fixette sur les 404 ?" Nous avons appris à conduire (ça ne nous rajeunit pas), avec des 403 et des 404. That’s all folks.

Marc Laimé - eauxglacees.com