Retour au format normal


Métropole du Grand Paris : pour la GEMAPI il est urgent d’attendre...

25 octobre 2016

par Marc Laimé - eauxglacees.com

Alors que son président s’était engagé en juillet dernier à "prendre la compétence Gemapi, avec un an d’avance, dès le 1er janvier 2017", la MGP a prudemment botté en touche le 30 septembre dernier, en créant une commission qui va "étudier la faisabilité de la prise de compétence Gemapi"...



Primaires, vous avez dit primaires ? Ah, elles sont loin les envolées lyriques que nous avions chroniqué cet été, lors d’un mémorable forum à Saint-Maur.

Beaucoup d’eau a coulé sous les ponts depuis lors, et la campagne-blast du prétendant soutenu par Patrick Ollier et Sylvain "Gatsby" Berrios... prend l’eau de toute part.

Du coup, cataclysme dans le microcosme, André Santini et Hervé Marseille se sont ralliés avec armes et bagages au maire de Bordeaux ! Y en a un qui va se sentir bien seul à l’AESN !

Il est dès lors devenu d’autant plus urgent d’attendre que, comme nous venons de le voir par ailleurs, les "associations d’élus" s’organisent pour dé-Gemapiser de concert dès l’année prochaine.

Du coup la MGP... crée une commission qui va avoir pour mission de voir s’il y a moyen de moyenner en attendant... le résultat de la présidentielle bien sur, et ce qui s’ensuivra en forme de reliftage express de la MGP.

Le cimetière de Clamart ou celui de Thiais ?

Et pendant ce temps là, les Grands Lacs grignotent du terrain, avec le retour en force d’EPTB Canal historique, qui se démène pour ouvrir son CA aux syndicats de rivière, même très loin, très très loin de la petite couronne, histoire de se prémunir de la disparition annoncée des Hauts-de-Seine, du Val-de-Marne et de la Seine-Saint-Denis en 2020. Du grand art.

Avec la SemOp du SIAAP comme ticket d’entrée, pas cher payé pour les uns, exorbitant pour nous autres.

Voir ci-après pourquoi il est devenu urgent d’attendre...

PDF - 2.3 Mo
Délibération "Gemapi" - MGP, 30-09-16.

Marc Laimé - eauxglacees.com