Retour au format normal


Irrigation : François Hollande et Stéphane Le Foll cèdent face à la colère agricole

27 février 2016

par Marc Laimé - eauxglacees.com

Alors que François Hollande et Stéphane Le Foll sont injuriés et bousculés au Salon de l’Agriculture, le samedi 27 février, le ministère répond le même jour au "questionnaire" que la FNSEA a décidé d’adresser à tous les politiques qui se rendront Porte de Versailles.



Concernant l’irrigation, réponse sans équivoque aucune, hélas...

" (...) A l’écoute de la profession agricole, le Gouvernement a décidé, en 2015 d’ouvrir à nouveau la possibilité de financer, via les agences de l’eau, les retenues de substitution alors que cela était bloqué depuis plusieurs années.

Aujourd’hui, les financements existent et ont été votés par les conseils d’administration des agences de l’eau. Ils sont prévus dans leur programme d’intervention et seront mobilisés dès que les projets seront présentés.

Afin que la mise en place de ce dispositif soit accélérée :

- L’Etat et les agences de l’eau examineront tous les projets déposés. Les nouveaux projets recevront une réponse dans un délai de 6 mois. Les préfets accompagneront les porteurs de projet pour faire aboutir au plus vite les projets de territoire ;

- Une attention particulière sera portée pour que les élevages et cultures à haute valeur ajoutée puissent bénéficier de l’eau nécessaire à la bonne conduite de leur production ;

- Les OUGC (Organismes de gestion collective de l’eau), portés notamment par les chambres d’agriculture, seront finalisés avant la fin de l’année 2016. Le développement de projets collectifs de valorisation de la production agricole devra par ailleurs être favorisé et prendre en compte la nécessaire adaptation aux changements climatiques, sur la base d’études prospectives, en utilisant les outils tels que les groupements d’intérêt économique et environnemental et les nouveaux plans de développement rural régionaux.

Ces approches collectives seront menées à plusieurs niveaux, celui du projet de territoire en premier lieu, mais également à l’échelle régionale et à celle du bassin.

Une réflexion stratégique est par ailleurs lancée sur l’agriculture de demain dans les territoires déficitaires en eau ou devant être impactés par le changement climatique."

Lire aussi :

- Crise agricole : traduire la FNSEA en justice ?

Gilles Fumey etOlivier Assouly. Libération, 29 février 2016

Irrigation : le dossier d’Eaux glacées

- La relance de l’irrigation camouflée en "projet de territoire"

Les eaux glacées du calcul égoïste, 21 février 2016

- Sivens, saison 2 : "projet de territoire" et nouveau barrage...

Les eaux glacées du calcul égoïste, 22 février 2016

- Charente : l’irrigation ça commence à bien faire.

Les eaux glacées du calcul égoïste, 23 février 2016

- Eau, biodiversité et agricolture : l’impasse

Les eaux glacées du calcul égoïste, 26 février 2016

- Irrigation : François Hollande et Stéphane Le Foll cèdent face à la colère agricole

Les eaux glacées du calcul égoïste, 27 février 2016

Marc Laimé - eauxglacees.com