Retour au format normal


SIVENS-TESTET : menaces, milices et silences

2 février 2015

par Marc Laimé - eauxglacees.com

Quatre jours après l’annonce par Mme Ségolène Royal que les occupants de la ZAD de Sivens seraient évacués quand le Conseil général du Tarn choisira, en principe le 6 mars prochain, d’édifier un nouveau barrage, à peine plus petit, quasiment au même endroit, la situation n’a pas tardé à dégénérer, témoignant que c’est bel et bien la stratégie du pourrissement qui l’emporte, avec tous les risques qu’elle comporte.



Un très mauvais scénario. A peine rendue publique la position de la ministre de l’Ecologie (ce qu’il en reste), un huissier mandaté par le Conseil général du Tarn venait constater l’occupation de différentes parcelles sur la ZAD.

Le jeudi 29 janvier la maire de l’Isle-sur-le-Tarn rend publique la lettre qu’elle adresse ce même jour au Premier ministre, appel au “rétablissement de l’ordre” qui rappellera aux plus de vingt ans l’ère Marcellin…

PDF - 173.7 ko
La lettre de la maire de l’Isle-sur-Tarn à Manuel Valls, 29 janvier 2015

Le samedi 31 janvier réception d’assignations devant le Tribunal d’instance le lundi 2 à14h30 pour la Métairie (repoussée au mercredi 11 février, note EG du 2 février 2015), et au Tribunal de grande instance le mardi 3 à 10h30. En théorie, la ZAD peut être expulsable dès le mercredi 4 février au matin…

Le dimanche 1er février, Journée mondiale des zones humides, devait se tenir au Testet une rencontre annoncée de longue date.

Le collectif « Tant qu’il y aura des bouilles » rendra compte tout au long de la journée des incidents qui ne vont cesser de se multiplier :

Dessin

« Depuis 9h30 ce dimanche des dizaines de pro-barrages couplés aux gendarmes mobiles bloquent les entrées et sorties de la Zad du Testet. La D32 avant Barat ainsi que l’accès D132 depuis D999 sont bloqués par le véhicules des pro-barrages en travers des routes et les gens sont refoulés. Les 4 fourgons de GM postés au carrefour de Barat et ceux aux autres entrées laissent faire les pro-barrages ! Attention, les chemins de traverse sont, eux aussi, gardés ce matin, par des flics qui bloquent aussi ces entrées (mais quelques militants arrivent à passer).
Leur objectifs ? :
Empêcher la tenue des AG du jour des résistants au barrage. A 10h00 devait se tenir l’AG de coordination, à 14h00 l’AG du collectif Bouilles pour organiser la suite de la lutte.
 Empêcher en cette journée mondiale de zones humides que l’on accède à celle du Testet qui a déjà tant souffert.
 »

(…)

- 10h00 : « Des pro-barrages chez Escande, un 4×4 sur la route de la maison de la forêt, 4 fourgons de GMs à Barat. Une poignée d’individus menaçant en bande organisée prend en otage la quiétude des lieux et des riverains. Attention à vous, pensez à vous munir de téléphones, de caméras, ne restez pas seuls, donnez-vous des rendez-vous. Avertissez la ZAD quand vous arrivez. »

- 12h00 : « Un camion de pompier venu parce qu’un occupant a fait un malaise a été empêché pendant 1/4 d’heure d’accéder à la vallée par les miliciens, sous le regard débonnaire des gendarmes.

-16h00 : « RENDEZ-VOUS devant la gendarmerie à Gaillac, la convergence des résistants va porter plainte contre les nombreuses exactions perpétrées ce matin par les miliciens pro-barrages avec la complicité des forces de l’ordre aux abords de la vallée du Testet. Ce matin, un maire d’une commune du Tarn, s’est fait agressé par les miliciens pro-barrage , il s’est fait casser pare-brise et vitre latérale de son véhicule. Un militant retraité s’est vu ouvrir la voiture par les miliciens qui lui ont volé des affaires personnelles qui étaient à l’intérieur. Plusieurs personnes ont été violemment bousculées, empêchées de filmer… »

- 17h00 : « Gaillac : alors que l’on attend les copains en train de déposer à la gendarmerie, 5 gros bras débarquent en véhicules, très excités, dont un armé d’une barre de fer. Brassard orange, sweat shirt noir à cagoule, avec logo « Brigade anti Pelluts – Soutien aux gendarmes de Sivens ». C’est la milice. Ils nous provoquent. On essaie de discuter tant bien que mal, en se demandant quand les gendarmes (qui observent depuis l’accueil de la gendarmerie) vont intervenir. Finalement ils rappliquent alors qu’un copain se fait fracasser son appareil photo par un milicien …C’est nous les méchants apparemment, les gendarmes sont culs et chemises avec la milice. Ils escamotent la barre de fer et raccompagnent ces messieurs à leurs véhicules. Hallucinant.
 Du coup, on attend le copain journaliste qui dépose plainte à son tour ! »

- 18h00 : « Un communiqué de membres de la coordination des opposants, du Parti de gauche et du NPA 81 : Pro-barrages et gendarmes : même combat ?
 A lire notamment pour prendre connaissance des circonstances rocambolesques dans lesquelles s’est tenue l’AG cet après midi… »

PDF - 303.2 ko
"Pro-barrages et gendarmes, même combat ?" PdG et NPA 81, 1er février 2015

Je suis Rémi

Puis un autre témoignage éclairant d’un élu, le maire de Saint-Amancet, Patrick Rossignol :

« Souhaitant participer à la journée sur les zones humides pour assister à des animations découverte du milieu et me tenir au courant de l’évolution du projet de barrage de Sivens je me suis rendu au lieu dit Barat. Là, comme d’autres, je me suis vu interdire l’utilisation de la départementale D32 par des partisans du projet de barrage. Je n’étais pas informé de leur présence. Si, après m’être présenté, j’ai pu débattre avec certaines personnes, je me suis fait insulter et menacer par quelques autres. Menaces verbales et menaces physiques. Certains ont photographié mon fourgon.

Ne cherchant pas la provocation, je suis retourné directement à Gaillac où j’ai retrouvé d’autres opposants au barrage. Peu de temps après (aurai-je été suivi ?) des « pro-barrage » circulaient dans les rues de Gaillac armés de barres en fer, manches de pioches. En tant qu’élu (Maire de St Amancet) j’ai essayé de m’interposer alors qu’ils voulaient s’en prendre à des jeunes. J’ai été à nouveau menacé. Les gendarmes sont intervenus sans désarmer ces hommes. Sous prétexte d’une agression sur un pro barrage (fait à démontrer…) les gendarmes ont tenté de pénétrer à l’intérieur d’un appartement privé où se tenait une réunion.

Quand j’ai rejoint mon véhicule, rue des côtes du Tarn à Gaillac, j’ai constaté que le pare-brise et une vitre latérale avaient été détruites à coup de barre. Les impacts sur le pare-brise ne prêtent pas à confusion. Accompagné par quelques personnes je suis allé déposer une plainte à la gendarmerie de Gaillac. Quelques minutes après ma sortie des bâtiments de la gendarmerie, les mêmes hommes, armés des mêmes ustensiles, sont arrivés devant la Gendarmerie. Malgré mes appels à l’aide dans l’interphone, les gendarmes ne sont sortis que lors de l’agression d’un journaliste stagiaire qui tentait de prendre des photos. Les gendarmes ont séparé les deux groupes et ont laissé partir les agresseurs. Connaitra-t-on leurs identités ? Seront-ils inquiétés ou attendra-t-on un nouveau drame ? Une sale journée, très inquiétante si des genres de milices (en treillis, aux brassards oranges) peuvent faire régner la terreur dans une ville comme Gaillac.

J’ai été choqué, il y a quelques mois, par la violence développée, et ceci quelque soit le bord. Des opinions différentes concernant un projet de barrage ne justifient aucune violence. Je continuerai à lutter dans ce sens quelque soient les menaces.

Bien cordialement. »

La suite à venir sur le site du Collectif « Tant qu’il y aura des Bouilles »https://tantquilyauradesbouilles.wo...

Annonce

On notera le silence étourdissant des médias nationaux sur ces exactions…

On notera que la Dépêche choisit de titrer « Nouveau coup de gueule à Sivens. »

On notera que le Tarn Libre, comme à son habitude, sauve ici l’honneur de la presse.

On notera le silence du « Collectif de la zone humide du Testet », qui, associé à FNE et à d’autres associations, se félicitait le 20 décembre dernier de « la poursuite du dialogue », et le faisait savoir tous azimuts.

Dans un communiqué en date du 2 février, relayé par l’AFP, la FRSEA et les Jeunes Agriculteurs du Midi-Pyrénées annoncent qu’ils refuseront « un quelconque contrôle » d’Etat sur leurs exploitations tant que le site du barrage de Sivens restera occupé par les zadistes.

Lire aussi :

La mort de Rémi Fraisse nous fait violence

Sophie Wahnich, Vacarme, 22 janvier 2015.

SIVENS/TESTET : le dossier d’Eaux glacées

- Barrage de Sivens : letter d’un opposant à la Préfète du Tarn

Les eaux glacées du calcul égoïste, 4 juillet 2014

- Barrage de Sivens : la faute de Ségolène Royal

Les eaux glacées du calcul égoïste, 11 septembre 2014

- Barrage de Sivens : Ségolène Royal écarte l’un des deux experts pro-irrigation

Les eaux glacées du calcul égoïste, 12 septembre 2014

- La lutte de Sivens : le film

Les eaux glacées du calcul égoïste, 18 septembre 2014

- SivensTestet : grand pique nique à proximité de la zone humide le dimanche 21 septembre à midi

Les eaux glacées du calcul égoïste, 20 septembre 2014

- Sivens/Testet : la mobilisation s’enracine

Les eaux glacées du calcul égoïste, 1er octobre 2014

- Sivens/Testet : déjà 49 et 43 jours de grève de la faim

Les eaux glacées du calcul égoïste, 14 octobre 2014

- Sivens/Testet : nouvelles mobilizations avant la grande manifestation des 25 et 26 octobre

Les eaux glacées du calcul égoïste, 20 octobre 2014

- Sivens/Testet : une semaine de silence

Les eaux glacées du calcul égoïste, 30 octobre 2014

- Sivens/Testet : la face cachée de l’iceberg

Les eaux glacées du calcul égoïste, 31 octobre 2014

- Sivens : lettre ouverte à Thierry Carcenac, par Benoit Biteau

Les eaux glacées du calcul égoïste, 3 novembre 2014

- Jean Pierre Darré, l’homme qui a manqué à Sivens/Testet

Les eaux glacées du calcul égoïste, 7 novembre 2014

- Sivens : le compte n’y est pas

Les eaux glacées du calcul égoïste, 12 novembre 2014

- Sivens, le Gers et le Rajasthan

Les eaux glacées du calcul égoïste, 14 novembre 2014

- Sivens/Testet : Henri Chevalier, trente ans de combat pour l’eau dans le Sud-Ouest

Les eaux glacées du calcul égoïste, 16 novembre 2014

- Sivens/Testet : une thèse extraordinaire qui éclaire le conflit

Les eaux glacées du calcul égoïste, 16 novembre 2014

— Sivens/Testet : la Commission européenne étudierait le lancement d’une procedure d’infraction

Les eaux glacées du calcul égoïste, 19 novembre 2014

— Sivens/Testet : la Commission européenne lance une procedure d’infraction

Les eaux glacées du calcul égoïste, 26 novembre 2014

- Après Sivens, revoir "Pour quelques grains d’or

Les eaux glacées du calcul égoïste, 7 janvier 2015

- "Sivens Act" ou nouvelle donne ?

Les eaux glacées du calcul égoïste, 18 janvier 2015

- L’impasse de la Royal-démocratie autoritaire

Les eaux glacées du calcul égoïste, 29 janvier 2015

- SIVENS-TESTET : milices, menaces et silences

Les eaux glacées du calcul égoïste, 2 février 2015

Marc Laimé - eauxglacees.com