Retour au format normal


Forums de l’eau à Marseille : la guerre de la communication

12 mars 2012

par Marc Laimé - eauxglacees.com

Les visions antagoniques qui s’affrontent à Marseille autour des Forums officiel et alternatif de l’eau trouvent leur pendant dans une bataille médiatique qui dessine les lignes de force d’un clivage politique et idéologique plus clair que jamais. Florilège.



Cette revue de presse ne prétend aucunement à l’exhaustivité, mais il nous a paru intéressant, à chaud, de tenter un décryptage synthétique des discours qui tentent d’imposer leur vision dans l’espace public.

Voir les liens des articles mentionnés, quand ils existent, en fin d’article.

- Dès le 8 mars dans les Echos, l’universitaire Olivier Pastré, que l’on a connu mieux inspiré, nous ressert l’antienne éculée du « faux débat » public-privé. Ca commence bien…

- Mais, dans un pré-papier en date du 9 mars une analyse critique parfaitement documentée d’Agnès Sinaï sur Actu-Environnement.

- Un vrai-faux duel à trois, comment ça s’appelle ? Chaussade-Poilane-Amard dans "l’Humanité des débats" du 9 mars. Un truel ? (Cruel...)

- Hélas non disponibles en ligne ce lundi matin, les deux pages du « Dossier » qui font la « Une » de l’édition de la Gazette des communes datée du 12 mars, sous forme d’un « Evénement » titré « Forum mondial de l’eau : qu’attendre du « rendez-vous des bonnes volontés », sont à lire absolument.

Loïc Fauchon intervient en « expert », et un second encadré est titré « Une passerelle vers l’ONU ».

Mais l’essentiel n’est pas là.

Ces deux pages martèlent LE message du Conseil mondial de l’eau, et dessinent sa stratégie sans aucune ambiguïté :

(…) « Solutions et engagements sont les maîtres mots de l’édition 2012 , les précédentes ayant posé les diagnostics. En matière de gouvernance, la déclaration ministérielle du 13 mars, préparée à l’Unesco par 110 états, doit consacrer le rôle des autorités locales et régionales, ainsi que le besoin de renforcer leurs capacités pour assumer leurs responsabilités ». Le texte ne se réfère pas au concept très français de « décentralisation », mais « on va bien dans ce sens, décrypte une source diplomatique. C’est une étape importante. »

Car « les pays dans lesquels l’eau n’est pas bien gérée sont ceux où la compétence n’a pas été confiée aux autorités locales, juge l’ancien ministre de l’Environnement, Serge Lepeltier. Promouvoir ces acteurs contribuera à « faire avancer l’accès aux services essentiels que sont l’eau potable et l’assainissement », estime François Lacroix, directeur des programmes du comité d’organisation. La gestion de l’eau est « avant tout une question de territoire pertinent », rappelle Guy Fradin, gouverneur du CME.

(…)

Le bilan du Forum sera dressé notamment en regard de la solidarité Nord-Sud. En France, la loi « Oudin-Santini » de janvier 2005 permet aux services publics locaux ainsi qu’aux agences de l’eau d’affecter à la coopération décentralisée 1% de leurs ressources, soit en gros un centime par mètre cube. C’est peu par rapport à notre confort, c’est beaucoup pour l’espérance de vie de certains », commente André Flajolet, député en mission pour le forum.

Sur un potentiel de 120 millions d’euros par an, une petite trentaine est aujourd’hui mobilisée, majoritairement par les agences de l’eau. Le SEDIF, qui dégage 1,6 million, d’euros par an, se targue d’avoir permis la desserte en eau de 3,2 millions de personnes en Afrique et en Asie. « Si cet effort indolore était généralisé au plan international, la question de l’accès à l’eau serait réglée dans les dix ans », considère son vice-président, Christian Cambon.

La Corée du Sud, qui accueillera le forum de 2015, est très intéressée par ce mécanisme, indique Loïc Fauchon.

« Diffuser la logique du centime par m3 est plus qu’une question financière, affirmait, fin 2011, Pascal Berteaud, alors adjoint du cabinet de la ministre de l’écologie : des collectivités aident des collectivités, on est dans la formation et le renforcement des capacités. »

Un « trialogue » entre ministres, parlementaires et maires européens, portera le 15 mars sur les financements innovants. »

- NOTE : le message est on ne peut plus clair :

1. Promouvoir le « droit à l’eau » ;

2. Confier exclusivement la gestion de l’eau aux autorités locales ;

3. Généraliser le « 1% Oudin-Santini » à l’échelle mondiale ;

4. Etablir des partenariats Nord-Sud « multi-acteurs » pour « renforcer les capacités » ;

5. Veolia et Suez sont sauvés ☺

- La même Gazette oppose ensuite en page « Débat », sous le titre « Forum mondial de l’eau, faut-il y aller ou pas ? », Serge Morin, Vice-président EELV de la région Poitou Charentes, chargé de l’eau : « Non, c’est une perte de temps et un gâchis d’argent public », à Jean-François Legrand, président SE du Conseil général de la Manche, président du Cercle français de l’eau, et administrateur du Conseil mondial de l’eau : « Oui, la coopération internationale doit y faire son chemin ».

- Dans son classique exercice de « Je suis schizo à l’insu de mon plein gré », l’Huma-Dimanche, qui porte haut « l’eau bien commun », n’en donne pas moins la parole à André Santini ou au directeur de Veolia, dans un copieux dossier agrémenté de pages de publicités de nos grandes entreprises…

- Dans le Journal du Dimanche, sous couvert d’un reportage consacré à Haïti, titré « Je prie Dieu qu’il pleuve », l’organe du groupe Lagardère donne la parole à des représentants de Suez-Lyonnaise des eaux, qui s’engage bien sur à tout mettre en œuvre pour « (…) réaliser un diagnostic, rénover l’existant, construire des infrastructures pour permettre l’accès à l’eau partout, former des techniciens et faire payer l’accès à l’eau ».

- Le même JDD, dans son supplément Paris, se livre à une hagiographie éhontée d’Eau de Paris. On voit que les élections approchent.

- Dans son supplément du week-end, « Géo et Politique », l’envoyé spécial du Monde dans les territoires palestiniens, Laurent Zecchini, dresse un tableau accablant du véritable « apartheid » que traduit la captation des ressources en eau de Cisjordanie au bénéfice des colonies israéliennes. Courageux constat qui provoque déjà des débats enflammés sur le site du Monde.

- Dans leur édition du 12 mars, Les Echos consacrent près de deux pages au Forum mondial de l’eau. Sans surprise. Deux articles « standard » en page 9, dont le second titré « Les entreprises françaises gardent des positions fortes », mais surtout une enquête en pleine page 10, titrée « L’eau, un luxe à portée de main », dont le chapô est sans équivoque : « Dans les pays émergents, des partenariats-publics-privés permettent d’améliorer la situation. Parfois de façon spectaculaire, comme au Brésil…

- Sans surprise non plus, Libération, dans son édition du 12 mars, tâcle en deux pages le Forum officiel et donne longuement la parole aux protagonistes d’un événement périphérique du Forum alternatif. Le tout sans trop se fouler quand même. (Et de plus non accessible aux non abonnés ! Donc on le reproduit puisque ce n’est pas le camarade Renaud qui va nous reprocher un "emprunt"...) Peut mieux faire ☺

Word - 39 ko
"Eau, un forum un peu trouble", Libération, 12 mars 2012

- Service minimum au Figaro (effet Fillon ?), deux feuillets vite fait, Rapport Glavany, Orsenna pour l’Académie. Indigent.

- La dépêche Reuters diffusée le 12 mars 2012 à 8h00, et titrée "Le futur mondial de l’eau se décide à Marseille", ce qui suffit à établir que l’excellence anglo-saxonne souffre quelques accrocs, a aussi l’avantage de voir l’usage qui va être fait d’un rapport de l’OCDE, "Meeting the water reform challenge, jamais en retard d’un train pour prôner la privatisation de tout ce qui bouge, rapport qui va être opposé à ceux de l’OMS et de l’Unicef, qui ont fortement chagriné il y a peu les excellences du CME...

- l’ONG "Action contre la faim" innove à sa façon, nous proposant de récupérer, d’un clic, des videos aussi édifiantes qu’émouvantes. Du Clarity business à l’ère 2.0 :

"Le Forum Mondial de l’Eau a ouvert ses portes aujourd’hui à Marseille. A cette occasion et en amont de la journée mondiale de l’eau le 22 mars, Action contre la Faim met en avant le sort des 300 millions de personnes qui chaque année sont victimes des catastrophes naturelles, des épidémies et des conflits, qui ont un besoin vital en eau et assainissement.

Extrait du CP :

"En situation d’urgence, avoir de l’eau relève de l’exploit pour 300 millions de personnes. Soutenons ces héros."

Action contre la Faim a donc réalisé des vidéos avec des témoignages d’enfants de différents pays qui luttent chaque jour pour avoir accès à l’eau que vous pouvez télécharger en format HD, SD ou Web en suivant ce lien

Un teaser choc intitulé "Je suis un héros : champions league" est aussi disponible

- Dans le même registre, introducing la cavalerie lourde, avec "La soif du monde", de, avec et par Yann Arthus-machin, qui sera diffusé en "Praiiime" sur F2 le 20 mars prochain, un bouzin que l’AFD et le Forum mondial de l’eau, (qui l’ont co-produit), promeuvent avec force twitos que ça va niquer sa (f)ace à Orsenna...

http://vimeo.com/37602481?utm_sourc...

- France 2, dans son journal de la mi-journée du 12 mars (à 13h26), pour illustrer l’ouverture du Forum mondial de l’eau à Marseille, donne la parole à... Henri Emmanuelli, qui vante bien évidemment les mérites du Sydec, le syndicat départemental des Landes, et voue les entreprises privées du secteur qu’il a affronté quinze ans durant aux gémonies. Times are changing.

- Quant à Maxime Combes il nous enjoint parallèlement d’aider les multinationales à boire la tasse sur Bastamag...

- Une injonction bienvenue lors même que nous recevons le dernier envoi de Suez, qui se dissimule derrière un "Abécédaire" dont la lecture dévoile le "nouveau discours" très affuté.

- Quant au Nouvel Obs il lui reviendra de reprendre triomphalement le chiffre de 10 000 inscrits au Forum officiel, sans avoir bien évidemment vérifié quoi que ce soit, avant que d’énoncer les banalités coutumières.

- A l’identique, couverture (très) mainstream, comme à l’accoutumée, pour Le Monde daté du 13 mars (dont Suez est actionnaire de la filiale qui regroupe un certain nombre de participations industrielles...), un bref papier tiré du dossier de presse du FME (événement mondial, 20 000 participants...), puis défense et illustration de la coopération décentralisée au Laos, avec le Sedif et le Gret... Un entretien avec Gérard Payen, hiérarque de Suez et conseiller du secrétaire général de l’ONU ("le débat public-privé est purement idéologique"...). Promotion de l’irrigation high tech en Israël, focus sur le partage des eaux de l’Himalaya entre la Chine, l’Inde et le Pakistan, et, plus étonnant, une alerte sur "50 ans de pollution agricole dans la Beauce". Sans oublier un encadré de promotion de la loi Oudin-Santini...

- Diable, nous allions oublier nos grands amis de Pictet Water, le super-fonds suisse qui sur-performe à 85% !

"Même si le cycle de marché semble avoir radicalement changé, Pictet Water continue de produire une performance supérieure à son indice et se maintient toujours en tête de sa catégorie.

"A cela s’ajoute une actualité très riche : la crise de la dette accentue l’aversion des investisseurs pour les utilities, le forum mondial de l’eau ...

"Nous vous proposons de vous pencher à nouveau sur Pictet Water, un des rares fonds 100% investi en actions qui soit capable de surperformer de plus de 85% l’indice MSCI World* avec une volatilité plus faible.

"Hervé Thiard, Directeur Général Pictet & Cie a le plaisir de vous convier à un petit déjeuner de presse le lundi 12 mars à 9h dans leurs locaux 34 avenue de Messine 75008 Paris

"Ce point presse sera animé par Arnaud Bisschop, co-gérant du fonds Pictet Water qui fera un bilan de la gestion et présentera sa stratégie de portefeuille pour 2012."

- Du coup, histoire de se remettre, on pourra aussi prendre connaissance de la longue analyse qu’a dédié l’un des animateurs du Mouvement de l’eau italien au referendum qui a porté un coup d’arrêt l’an dernier à la privatisation des services d’eau en Italie.

A suivre…

- Le défi mondial de l’eau

Olivier Pastré, Les Echos, 8 mars 2012

- La privatisation de l’eau coule-t-elle de source ?

L’Humanité des débats, 9 mars 2012

- Le 6ème Forum mondial de l’eau célèbre le "temps des solutions"

Agnès Sinaï, Actu Environnement, 9 mars 2012

- Forum mondial de l’eau : qu’attendre du « rendez-vous des bonnes volontés » ?

Laure Madoui, La Gazette des communes, Evénements, 12 mars 2012.

- Forum mondial de l’eau, y aller ou pas ?

La Gazette des communes, Forum-Débat, 12 mars 2012.

- « Je prie Dieu pour qu’il pleuve » - Haïti.

Le Journal du Dimanche, 11 mars 2012.

- L’eau, meilleure et moins cher – Paris.

Le Journal du Dimanche, 11 mars 2012.

- En Cisjordanie, même l’eau est une arme

Laurent Zecchini, Le Monde, Géo et Politique, 11-12 mars 2012

Quand l’eau réclame de la diplomatie

Le Figaro, 11 mars 2012

- La crise de l’eau au cœur du Forum mondial de Marseille

Joël Cossardeaux, Les Echos, 12 mars 2012

- L’eau, un luxe à portée de mains

Yves Bourdillon, Les Echos, 12 mars 2012

- Eau, un forum un peu trouble

Renaud Lecadre, Libération, 12 mars 2012

- Les ONG à contre-courant

Eliane Patriarca, Libération, 12 mars 2012

- Le futur de l’eau se dessine au Forum mondial à Marseille

Reuters, 12 mars 2012.

- Un 6ème Forum mondial de l’eau, pour quoi faire ?

Le Nouvel Observateur, 12 mars 2012

- L’accès à l’eau potable reste un combat

Martine Valo, Le Monde, 13 mars 2012

- Au Laos, disposer d’un robinet dans sa maison reste un luxe

Martine Valo, Le Monde, 13 mars 2012

- Forum de l’eau à Marseille : aidons les multinationales à boire la tasse !

Maxime Combes, Bastamag, 12 mars 2012

- "World water forum corporate interest..."

The Guardian, 12 mars 2012

- An immoral obsession with privatising water

David Cronin, 12 mars 2012

- Fresh warning of water wars

IPS News, 12 mars 2012

- L’abécédaire de Suez...

- Révolution de l’eau. Expérience et portée du référendum

Tommaso Fattori, Membre fondateur du Forum des Mouvements de l’eau et un des initiateurs du référendum sur l’eau de juin 2011. Directeur de Transform ! Italie et coordinateur des projets sur les biens communs. Transform ! European network for alternative thinking and political dialogue

Marc Laimé - eauxglacees.com