Retour au format normal


Télérelève : Veolia bat sa coulpe

4 février 2012

par Marc Laimé - eauxglacees.com

Nous évoquions il y a peu les déboires d’une cliente de Veolia, qui s’était vu intimer de régler le montant d’une facture manifestement erronée, qui relevait une nouvelle fois des défaillances d’un système de télérelève au fonctionnement erratique. Nous nous étions engagés à relater, si elle survenait, la conclusion heureuse de l’incident, que nous appelions de nos vœux, sous forme de remise gracieuse de l’indu. C’est chose faite. Dont acte.



L’affaire témoigne à nouveau que dans ce cas d’espèce il ne faut surtout pas céder aux pressions et menaces initiales, mais contester par tous les moyens les créances aussi manifestement infondées…

Après nombre d’échanges que nous avons relatés par le menu, Veolia avait fini par rendre visite à l’héroïne de notre affaire, sous l’espèce d’une chargée de clientèle et d’un technicien.

Après avoir regardé le compteur, puis les installations de la maison et du jardin, ouï les explications du paysagiste qui leur a montré les circuits installés dans le jardin, dans lequel celui-ci avait placé la veille un compteur mécanique de contrôle entre le compteur et l’arrivée d’eau à la maison, être revenus sur les fréquences d’arrosage, les possibilités de fuites cachées, etc, les représentants de Veolia ne parvenaient décidément pas à expliquer cette montée subite de la consommation, attestée par la télérelève….

Tout juste était-il possible de s’accorder sur le fait qu’elle avait commencé le 14 août, avec des intervalles réguliers, des changements qui se voyaient entre le mercredi et le jeudi, où le débit passait de 38 m3 à 1 ou 2m3.

Ne pouvant conclure et ne sachant pas d’où avait pu venir ce montant exorbitant, à une question sur la possibilité de piratages ou de dérèglements possibles des compteurs, Veolia opposait que ce n’était pas possible, déclarant qu’ils allaient continuer à examiner le dossier…

Dix jours plus tard arrivait enfin un courrier salvateur. Veolia accordait (de guerre lasse ?) un avoir de 794m3 et ramenait la consommation semestrielle à 545 m3, au lieu des 1339 calculés sur la dernière facture…

(« Oser lutter, oser vaincre », chuchotait la vieille taupe au fond du jardin…)

PDF - 1 Mo
Le courrier de Veolia

Marc Laimé - eauxglacees.com