Retour au format normal


SCOOP : Anne le Strat ravit à André Santini la présidence du Comité de bassin Seine-Normandie

29 septembre 2011

par Marc Laimé - eauxglacees.com

La présidente d’Eau de Paris, chef de file d’une liste de gauche, a remporté le jeudi 29 septembre à 16h30 la présidence du Comité de bassin Seine Normandie, disputée à André Santini, à la droite et aux usagers "socio-professionnels".



Tension maximale à la Préfecture de Paris et de l’IdF dans l’après-midi du jeudi 29 septembre 2011.

Pour la première fois une liste de gauche, dirigée par Anne le Strat, défait l’inamovible André Santini.

148 délégués étaient inscrits.

142 voteront.

Un impeccable discours de Daniel Marcovitch qui présente avec émotion la liste de la gauche unie.

Au premier tour du vote (électronique) à bulletin secret, André Santini l’emporte avec 71 voix contre 70 voix à Anne le Strat, et un bulletin nul.

Le clan Santini exulte.

Rappel au réglement...

Compte tenu du règlement du Comité de bassin (la majorité plus une voix), il manque à André Santini 1/2 voix pour être élu...

Second tour obligé.

Ambiance glaciale.

Trente secondes interminables avant que les chiffres ne clignotent sur le boitier électronique. Dans les têtes : "Sedif, le retour"...

Anne le Strat : 73 voix.

André Santini : 69 voix.

Anne le Strat est élue présidente du Comité de bassin Seine-Normandie.

Une liste de gauche rassemblée vient de conquérir la majorité au sein du Comité de bassin de la première agence de l’eau française, dont le président, Guy Fradin, ancien du cabinet Bachelot, pour lui avoir résisté, vient d’être éjecté par NKM, et remplacé par une fidèle aux ordres, Michelle Rousseau, ex-directrice-adjointe du CGDD.

La liste Le Strat défend un ambitieux programme de réforme des orientations jusqu’ici privilégiées par Seine Normandie.

Camarades, cela s’appelle l’aurore !

Champagne ! (Et carafe d’eau !)

Binary Data - 43 ko
La liste conduite par Anne le Strat

Note : chaque présidence ou groupe fait l’objet d’un vote distinct aussi la composition définitive des instances du Comité de bassin ne reproduira pas exactement la composition de la liste conduite par la présidente d’Eau de Paris.

In fine la liste de gauche, après la fuite des perdants, rapportera près de 80% des commissions...

La dépêche de l’AFP

Anne Le Strat (app-PS) élue présidente du Comité de bassin Seine-Normandie

PARIS - Anne Le Strat, adjointe (app-PS) à la Mairie de Paris chargée de l’eau, a été élue jeudi présidente du Comité de bassin de l’agence de l’eau Seine-Normandie, en battant le sortant André Santini, député-maire (NC) d’Issy-les-Moulineaux, a annoncé jeudi la mairie de Paris.

Elle a été élue par 73 voix contre 69 à André Santini pour un mandat de trois ans à la tête de ce parlement de l’eau qui réunit des élus, des usagers et représentants des services de l’Etat.

Anne Le Strat, 42 ans, universitaire, est présidente de la Régie municipale de l’eau de Paris. Elle devient la première femme à la tête d’un Comité de bassin.

Celui de Seine-Normandie est le plus important de France, avec un budget de 900 millions d’euros. Ses ressources proviennent des taxes acquittées par les usagers via leur facture d’eau. C’est cet organisme qui s’occupe de l’ensemble de la ressource en eau et de la protection du milieu (captage, assainissement, environnement).

Mme Le Strat a dit à l’AFP qu’elle entendait défendre un fonctionnement plus démocratique de cet organisme, qui intervient dans de nombreux domaines, l’eau évidemment, mais aussi la santé ou l’agriculture. Elle veut notamment améliorer les débats entre les diverses composantes du Comité de bassin.

Un observateur souligne que Le Strat contre Santini, c’était service public contre grands groupes, rappelant qu’à Paris, l’eau est sous régie municipale.

(©AFP / 29 septembre 2011 19h22)

AUDIO : un débat Le Strat-Santini sur France Inter

Le 3 août 2010, Anne Le Strat était l’invitée de l’émission "Ça vous dérange", diffusée sur France Inter entre 12h et 13h.

Le débat du jour avait pour thème « L’eau doit-elle être un service municipal ? ».

Il avait permis à Anne Le Strat d’expliquer les raisons pour lesquelles la Ville de Paris a choisi de remunicipaliser son service de l’eau face à André Santini, Président du SEDIF (Syndicat des eaux d’ïle-de-France).

Ecouter l’émission.

Lire aussi :

En Ile-de-France, la guerre de l’eau est déclarée

Le Monde, 30 septembre 2011

Exclusif : Anne le Strat parle

JDLE, 4 octobre 2010

Marc Laimé - eauxglacees.com