Vous voyez ce message parce que votre navigateur ne peut afficher correctement la mise en page de ce site. Effectuez une mise à jour vers un butineur qui supporte les standards du web. C'est gratuit et sans douleur.

NE PAS CLIQUER
LES EAUX GLACÉES DU CALCUL ÉGOÏSTE
FIGURES
Vingt-cinq annnées de luttes d’usagers contre un syndicat des eaux en Ardèche
par Marc Laimé, 8 février 2016

L’Association des Consommateurs de la Fontaulière (ACF) se bat avec obstination depuis presque 25 ans contre les dérives innombrables qui n’ont cessé d’entâcher la gestion du syndicat des eaux de la Basse Ardèche, devenu Syndicat des eaux du Bassin de l’Ardèche. Une démarche exemplaire portée par plusieurs générations de militant(e)s bénévoles dont l’engagement force l’admiration.

A l’occasion d’une récente rencontre de la Coordination des associations de consommateurs d’eau (CACE), un hommage a été rendu à Gisèle Joffre, disparue il y a quelques mois, qui présida l’association pendant toute la période durant laquelle d’innombrables actions en justice ont été conduites par l’ACF.

Comme en témoigne aujourd’hui Paul Linossier, qui consacra lui-même des centaines d’heures à ce combat à partir de 2005 : “Les actions conduites par l’association, qui a compté jusqu’à 700 adhérent(e)s qui se sont opposés aux décisions du syndicat desservant 23 000 usagers ont nécessité de la part des bénévoles de l’association un engagement total et une énergie sans faille.

Je tiens à rendre hommage à Gisèle Joffre. Les actions en justice intentées sous sa présidence ont nécessité de sa part un courage et une opiniâtreté peu communs, jusqu’au sacrifice des ses propres intérêts.

Chacun peu imaginer les difficultés pour mener de telles actions sur une aussi longue durée : réunions dans les communes, manifestations sur la voie publique, rencontres avec les élus et en sous préfecture et avec les administrations locales de l’Etat, audiences devant les tribunaux…

Il ressort de ces épisodes un sentiment d’incompréhension après certaines décisions de justice, pour le moins troublantes. Qu’il s’agisse de celles, contradictoires, de la Cour de Cassation, ou celles de la justice administrative.

Pour cette dernière, peut-être l’ACF requérante n’a-t-elle pas su exposer ses arguments qui pourtant lui paraissent encore aujourd’hui très limpides ?

Les rapports successifs de la Chambre Régionale des Comptes, à notre connaissance restés sans suite, n’incitent pas à l’optimisme.

Cet engagement doit nous inspirer pour l’avenir. »

Le texte présenté en fichier joint ci-après, établi par Paul Linossier, restitue les épisodes relatifs aux actions en justice civile et administrative engagées à l’initiative de l’ACF. Il sera bientôt complété par la narration d’un épisode qui a conduit certains élus de l’exécutif et un fonctionnaire territorial en correctionnelle, sur signalement de la DDCCRF, elle-même alertée par l’ACF en 2002.

PDF - 219.3 ko
25 années de combat de l’ACF, Paul Linossier, 2015

impression

pas de commentaire. ajoutez le votre!