Vous voyez ce message parce que votre navigateur ne peut afficher correctement la mise en page de ce site. Effectuez une mise à jour vers un butineur qui supporte les standards du web. C'est gratuit et sans douleur.

NE PAS CLIQUER
LES EAUX GLACÉES DU CALCUL ÉGOÏSTE
REMOUS
Tours d’eau en Guadeloupe
par Marc Laimé, 14 septembre 2017

Au lendemain du cyclone qui a dévasté Saint-Martin et Saint-Barth aux Antilles, une habitante de la Guadeloupe témoigne de la situation invraisemblable qui y prévaut depuis des dizaines d’années, et perdure en dépit d’innombrables promesses et annonces de plans pharaoniques pour en finir avec un désastre qui trouve son fondement dans la gouvernance coloniale d’un département français ravagé par le népotisme et la corruption.

« Depuis quatre mois dans mon quartier de Petit Bourg en Guadeloupe les coupures d’eau nous empêchent de vivre.

A tel point que fin juin l’école de Carrère, où sont scolarisés nos enfants, a du être fermée durant trois jours.

Pendant les mois d’été, nous nous réjouissions d’avoir un filet d’eau pour pouvoir remplir nos bouteilles, mais des périodes de quatre jours sans une goutte d’eau se sont enchaînêes. Nous nous disions que ces coupures étaient liées aux travaux engagés sur la voirie.

Nous sommes heureusement partis en vacances.

A notre retour, le 22 août, les travaux sont terminés et pas une goutte d’eau l’après midi à partir de midi.

Le 30 août je contacte un agent du SIAEAG (°) qui me promet de transmettre le message puisque lui n’intervient pas dans la distribution

Trois jours plus tard, toujours rien.

Les 3 et 4 septembre annonce du cyclone IRMA, et toujours pas d’eau pour faire des réserves, et pas davantage les jours suivants.

Le 8 septembre nous accueillons une famille de quatre personnes de Saint Martin sous notre toit, mais nous n’avons toujours pas d’eau la journée pour les accueillir dans de bonnes conditions.

Elle n’apparaît que la nuit à partir de 21 heures ou 22 heures, puis cesse à nouveau de couler à 6 heures du matin.

Le dimanche 10 septembre je rappelle le même agent déjà contacté le 30 août qui me promet, à nouveau, de transmettre le message aux techniciens.

J’appelle aussi un technicien qui me répond : "Madame j’ai une vie", puisque je le perturbe pendant son week-end.

Il ne semble pas réaliser que depuis quatre semaines moi je n’ai plus de vie, avec mes deux enfants de 4 et 8 ans, et une famille de 4 personnes en plus, dont un bébé de 1 an, et un garçon de 4 ans.

Le lundi 11 septembre, j’appelle ma mairie et la dame me répond : "Appelez les personnes concernées".

La mairie de Petit bourg ne semble pas concernée par le problème qui touche ses habitants.

J’appelle donc les personnes "concernées", à savoir le SIAEAG, qui semble étonné d’entendre que Petit Bourg manque d’eau...

Le terme "manque" est pourtant inadapté puisque NOUS N’AVONS PAS D’EAU, nous, comme mes voisins qui avaient fait aussi la démarche de téléphoner.

Tout le monde semble étonné et ferme les yeux sur cette situation insupportable que nous vivons, moi, ma famille, mes voisins, et sûrement de nombreux quartiers en Guadeloupe.

Je suis une citoyenne honnête qui paye ses factures, et qui pourtant n’a pas d’eau !

A ce point de ras-le-bol, nous ne savons plus à qui nous adresser, qui pourrait nous venir en aide. »

(°) SIAEAG : Le Syndicat Intercommunal d’Alimentation en Eau et d’Assainissement de la Guadeloupe qui a récupéré dans des conditions tumultueuses 143 agents de la Générale des eaux, après que Veolia ait décidé d’abandonner en 2015 un département où l’entreprise était présente depuis des décennies.

ACTUALISATION LE 23 SEPTEMBRE

INFO PRATIQUE

PETIT-BOURG : DISTRIBUTION D’EAU POTABLE POUR LES FOYERS PRIVES D’EAU SUR LE TERRITOIRE COMMUNAL

Le Maire, Monsieur Guy LOSBAR, informe ses administrés qu’une distribution d’eau potable sera effectuée au bénéfice des foyers privés d’eau suite au passage du cyclone MARIA sur la commune de Petit-Bourg. La distribution aura lieu le samedi 23 septembre, à partir de 11h00 sur les sites suivants :

- Ecole mixte 1 Maurice CHOVINO (dans le bourg)

- Ecole primaire Robert FRETI (à Daubin)

- Ecole primaire Thérèse LAMOTHE SAINT-PRE (à Carrère)

- Ecole élémentaire de la Lézarde

- Ecole Marie BILLOTI DE GAGE (à Fontarabie)

Pour le ravitaillement en eau non potable (pour les usages domestiques), la Ville autorisera également l’accès aux écoles de la Lézarde, de Carrère et mixte 1 Maurice CHOVINO :

- le samedi 23 septembre de 11h00 à 17h00le dimanche 24 septembre, de 09h00 à 13h00.

Le Maire signale que les points d’eau suivants seront également disponible

- Près de la mairi
- Au poste de Police Municipale du bourg

Il est rappelé aux usagers que l’eau du robinet est impropre à la consommation et ne doit être utilisée que pour un usage domestique.

Ce dispositif est exclusivement réservé aux administrés de la commune qui sont privés d’eau.

Actualisation le 24 septembre

"Je me suis rendue à l école de carrere hier samedi 23 septembre 2017 à 11h20.

Il n y avait plus aucun pack d’eau, tous distribués en 15 minutes ni même de l eau pour remplir mes bidons dans les tuyauteries de l école.

Aujourd hui dimanche 24 septembre, personne pour accueillir les foyers sans eau, alors que la mairie avait annoncé 2 jours de distribution samedi 23 et dimanche 24. Quel mépris pour la population."

impression

pas de commentaire. ajoutez le votre!