Vous voyez ce message parce que votre navigateur ne peut afficher correctement la mise en page de ce site. Effectuez une mise à jour vers un butineur qui supporte les standards du web. C'est gratuit et sans douleur.

NE PAS CLIQUER
LES EAUX GLACÉES DU CALCUL ÉGOÏSTE
REMOUS
Suez perd son procès en diffamation contre le film « Flow »
par Marc Laimé, 19 novembre 2010

Savoureuse affaire qui aurait ravi les flibustiers de Bel Ami et d’Illusions perdues. La puissante entreprise transnationale française attaque en diffamation par devant le Tribunal de Paris le documentaire « engagé » Flow, qui voue aux gémonies les menées abominables dudit Suez, en des termes aussi épouvantables qu’approximatifs qui auraient du, en toute justice, entraîner la comdamnation infamante du ramassis d’ « alters » rassis qui attentaient à l’honneur et à la considération de la susdite. Et que croyez-vous qu’il arrivât ? La justice déboute Suez ! Explication.

Au premier degré, le communiqué mondialement diffusé ci-après par la ténébreuse organisation étatsunienne, qui ravira les aficionados des mêmes, nous transporte illico chez les bisounours, et tout est bien qui finit bien sur la planète Hollywood alter…

Au second degré, la brillantissime plaidoirie de l’avocat des coupables présumés (mais donc sitôt innocentés), aurait très subtilement convaincu le tribunal, qui aurait considéré dans son éminente sagesse que les efforts colossaux de notre entreprise pour changer d’ère seraient sévèrement controuvés par une décision de condamnation qui, si absolument fondée en droit, serait in fine contre-productive…

Jusqu’ici tout va bien, et c’est ainsi que naissent les légendes urbaines.

Sauf que pas du tout.

Le vrai c’est que la Chambre a enfin pu se payer Ouart !

Même s’il n’a plus rien à y « Vouart ». On s’en fout. Car pour nos amis magistrats « Ouart c’est noir ! »

Aussi par les temps qui courent, et comme nous les comprenons, il est des menus plaisirs qui ne se refusent pas…

Bien la peine d’avoir seriné à nos amis qu’ils allaient droit dans le mur.

Du coup peut-être vont-ils davantage nous écouter quant à M 2012 (entre Pagnol et le Parrain).

On peut toujours rêver. Y a pas de mal à se faire du bien.

PDF - 672 ko
Le jugement

Nonobstant, Suez fait appel !

Indécrottables...

Section politically correct

La tentative de censure de film par Suez égale sa gestion des ressources d’eau : un échec

Déclaration de la Directrice Executive de Food & Water Europe, Wenonah Hauter

« Bruxelles - Cette semaine, un tribunal français a rejeté la poursuite pour diffamation intentée par Suez contre le film documentaire FLOW. Food & Water Europe applaudit le tribunal pour sa défense du droit des médias à examiner les activités des sociétés multinationales, en particulier lorsque ces activités compromettent la capacité de millions de personnes à travers le monde à accéder à une ressource naturelle vitale.

« Avec 1,2 milliard de personnes dans le monde qui n’ont pas accès à l’eau potable, propre et abordable, il est inadmissible qu’une société aussi puissante que Suez utilise son influence considérable pour masquer les faits derrière cette crise. »

« Bien sûr, compte tenu des performances exécrables de la société dans la gestion des ressources en eau, leur réaction au film est bien moins surprenante. De la Bolivie à l’Indonésie, Suez a laissé une traînée de débordements d’eaux usées, d’eau potable contaminée, de dégradation d’infrastructure, de scandales politiques et bien d’autres exemples encore de gestion bâclée à la suite de sa tentative de tirer profit des systèmes d’eau locale dans le monde entier. »

« Nous espérons que cette décision incitera citoyens et militants à se joindre à Food & Water Europe dans la poursuite de notre mission visant à exposer et contester les abus de ressources essentielles comme l’eau publique dans le monde. »

Food & Water Europe est un programme de Food & Water Watch, une ONG à but non-lucratif représentant les droits des consommateurs basée à Washington, DC, qui vise à garantir une eau propre et une alimentation sûre en Europe et dans le monde. Nous luttons contre le contrôle et l’abus de nos aliments et des ressources en eau par l’industrie en donnant aux citoyens les moyens d’agir et de transformer la conscience collective autour de ce que nous mangeons et buvons. »

impression

commentaires

1 Suez perd son procès en diffamation contre le film « Flow »

Bonsoir,

Vous êtes mon clic du soir préféré ...

Et, je vais de ce pas m’informer sur cette ONG ...

Heureusement que la démocratie fonctionne encore un peu !

poste par andreabriend - 2010-11-20@00:05 - Répondre à ce message
vous aussi, reagissez!