Vous voyez ce message parce que votre navigateur ne peut afficher correctement la mise en page de ce site. Effectuez une mise à jour vers un butineur qui supporte les standards du web. C'est gratuit et sans douleur.

NE PAS CLIQUER
LES EAUX GLACÉES DU CALCUL ÉGOÏSTE
REMOUS
Ségolène Royal enterre la Conférence environnementale
par Marc Laimé, 7 septembre 2014

La ministre de l’Ecologie a annoncé le 4 septembre 2014, lors d’une conférence de presse l’abandon de la grand-messe annuelle inaugurée en 2012, une promesse de François Hollande à FNE lors de la campagne pour l’élection présidentielle qui avait tourné à la pantalonnade. Place aux road-shows sur la « croissance verte » et le « climat »

« Franchement, je suis capable du meilleur comme du pire, mais dans le pire c’est moi le meilleur », proclamait Coluche. Envoi qui va pouvoir figurer sur le papier à en-tête de l’Hôtel de Roquelaure !

"Dans la perspective de la conférence sur le climat de décembre 2015 (COP 21), la conférence environnementale de 2014 sera profondément renouvelée dans sa méthode pour mieux préparer ce grand rendez-vous international et répondre aux attentes des parties prenantes", précisait jeudi dernier Ségolène Royal.

Traduction : tout dans la com, on y reviendra, comme l’a vertement déjà souligné Frédéric Cuvillier, ex-ministre des Transports qui a refusé de rempiler pour ce motif.

Et quant à la « COP 21 » elle s’annonce déjà sous les auspices d’une gigantesque foire-exposition dont il ne sortira bien évidemment rien, mais suscite les appétits féroces de celles et ceux qui travaillent jour et nuit à être sur la photo, non de BFM-TV, mais de CNN…

Trois nouvelles thématiques ont été érigées comme prioritaires par la ministre : le changement climatique bien sûr, la santé environnementale ensuite, les transports et la mobilité durables enfin.

Chacune d’elle fera l’objet d’un « débat » à l’automne.

Le premier rendez-vous sera une table ronde "Climat et mobilisation COP21", qui se tiendra le 4 octobre au Conseil économique, social et environnemental (Cese). Elle sera suivie d’une manifestation au Muséum national d’histoire naturelle (MNHN), « ouvrant la réflexion sur les liens changements climatiques/biodiversité. »

Le deuxième rendez-vous, qui aura lieu à la Cité Descartes à Paris-Marne-le-Vallée à la mi-novembre, sera consacré à la mobilité et la ville durables. Il sera accompagné d’un "salon de la croissance verte" dont l’ambition est de «  mettre en valeur toutes les initiatives et innovations qui contribuent à la croissance verte dans la vie quotidienne des Français et/ou dans les process industriels". »

Amis startoupeurs bonjour, ça sent les avantages fiscaux à vie qui se profilent.

La troisième réunion, consacrée à l’environnement et la santé, aura également lieu à la mi-novembre mais à l’Institut Pasteur à Paris. Le débat est réputé permettre d’alimenter le troisième plan national santé-environnement que les ministres de l’Ecologie et de la Santé doivent adopter en fin d’année.

C’est le Président de la République qui clôturerait la (nouvelle vraie-fausse) Conférence environnementale en décembre à l’Elysée.

Suivra en janvier 2015 une réunion exceptionnelle du Conseil national de la transition écologique (CNTE) à Matignon, durant laquelle le Premier ministre présentera le contenu de la «  feuille de route » qui en sera issue.

Nous sommes passés d’une grande messe annuelle où les « parties prenantes » devaient avaliser les décisions prises ailleurs par une brochette de « technos », non sans s’être échinées à faire rédiger des « cahiers d’acteurs » par une armée de stagiaires incompétents payés au lance-pierre par des ONG exsangues, à un « format » dans lequel ce sera la même chose en pire, mais où l’on exonère les “parties prenantes“ de faire semblant d’avoir des idées qui pourraient servir à quelque chose.

Voilà une cheffe sachant cheffer qui a tout compris au « choc de simplification ».

Voici venu le temps de l’écologie des catacombes.

impression

commentaires

1 Ségolène Royal enterre la Conférence environnementale

Oui, rien à espérer non plus de la folle du Poitou :
http://www.reporterre.net/spip.php?...
Là encore peut-être que la résistance citoyenne palliera les politiciens et la justice ? : http://www.reporterre.net/spip.php?...

poste par Stormovik - 2014-09-7@11:09 - Répondre à ce message
vous aussi, reagissez!