Vous voyez ce message parce que votre navigateur ne peut afficher correctement la mise en page de ce site. Effectuez une mise à jour vers un butineur qui supporte les standards du web. C'est gratuit et sans douleur.

NE PAS CLIQUER
LES EAUX GLACÉES DU CALCUL ÉGOÏSTE
VAGUES
Sécheresse : restrictions d’usage de l’eau dans 31 départements français
par Marc Laimé, 31 juillet 2009

Une trentaine de départements, principalement situés dans la grande moitié nord de la France, ont déjà pris, selon le ministère de l’Ecologie, des mesures de restriction des usages de l’eau avant la fin du mois de juillet 2009.

Le ministère, récusant l’idée de « grosse sécheresse », reconnaît que si la situation de la moitié sud de la France est plutôt meilleure qu’en 2008, elle est en revanche "un peu moins favorable que l’an passé sur la moitié nord, région Poitou-Charentes comprise".

Selon les procédures pilotées par les préfets depuis la canicule de 2003, les mesures de restrictions sont décidées lorsqu’une rivière ou une nappe, au moins, du département concerné présente un déficit.

Deux grandes régions - le centre-ouest (Poitou-Charentes jusqu’au Loiret), et la Beauce, jusqu’au sud de la région parisienne -, sont affectées chaque année de façon récurrente, en raison de nappes souterraines déficitaires. "Plutôt qu’un épisode de sécheresse, ces restrictions révèlent un déficit devenu structurel : dans certains endroits, quelle que soit la pluviométrie, dès qu’il fait chaud et qu’il faut arroser le maïs, les restrictions s’avèrent nécessaires", constate le MEEDDM.

A la date du 10 juillet, douze départements avaient déjà pris des mesures pour au moins un bassin versant. La Charente, la Nièvre, les Deux-Sèvres, la Vendée et la Vienne avaient déclenché « l’état d’alerte ». L’Ardèche, la Côte-d’Or, l’Indre, le Maine-et-Loire et la Sarthe « l’état de crise », et l’Essonne et la Seine-et-Marne « l’état de crise renforcée ».

La liste s’est allongée à partir de la mi-juillet. La préfecture du Loiret a déclaré l’état d’alerte dans plusieurs secteurs du département. L’irrigation agricole à partir de la nappe de Beauce est interdite du samedi 8h00 au dimanche 8h00.

Des mesures de restriction, voire d’interdiction, ont été prises concernant l’arrosage des pelouses, les espaces verts et sportifs, des massifs floraux et des jardins potagers, et le lavage des véhicules en dehors des stations professionnelles.

Dans l’Eure, le seuil de "crise renforcée" - niveau le plus élevé -, a été atteint dans la partie amont de l’Avre, et la partie aval de l’Iton. Dans les 73 communes concernées, l’interdiction du lavage des véhicules, de l’arrosage des pelouses et des espaces verts ainsi que de l’irrigation est "totale" depuis le 22 juillet, sauf dérogations très limitées, pour des raisons sanitaires, par exemple.

Le 23 juillet, la préfecture de l’Isère annonçait pour sa part que l’utilisation de l’eau était restreinte dans une grande partie du département pour cause de "sécheresse avérée". Elle n’avait pas eu recours à une telle mesure depuis l’été 2006. Dans les zones concernées, il est interdit d’arroser les pelouses, y compris la nuit, les jardins potagers de 6h00 à 20h00, de laver les voitures ou encore de remplir des piscines.

La préfecture du Val-de-Marne a elle aussi annoncé le 24 juillet des mesures de restriction des usages de l’eau dans seize communes du département, en raison du franchissement du seuil de crise sur la nappe du Champigny et ses affluents. Dans les communes concernées, il est notamment interdit de laver les voitures et d’arroser les pelouses, les espaces verts publics et privés et les jardins potagers entre 8h00 et 20h00. Les habitants sont aussi priés de limiter leur consommation d’eau potable dans la moitié de ces communes. L’irrigation des grandes cultures agricoles par prélèvements en rivières ou par forages est interdite. Pour les cultures légumières et maraîchères, l’horticulture et les pépinières, le prélèvement en rivières est interdit entre 8h00 et 20h00 mais reste autorisé par forage.

- Les derniers bulletins de situation hydrologique

impression

pas de commentaire. ajoutez le votre!