Vous voyez ce message parce que votre navigateur ne peut afficher correctement la mise en page de ce site. Effectuez une mise à jour vers un butineur qui supporte les standards du web. C'est gratuit et sans douleur.

NE PAS CLIQUER
LES EAUX GLACÉES DU CALCUL ÉGOÏSTE
FLUX
Rouen : la bataille de l’eau commence
par Marc Laimé, 20 décembre 2008

Les mobilisations pour un retour en gestion publique de l’eau montent en puissance depuis plusieurs années dans la région rouennaise. M. Laurent Fabius qui préside la communauté d’agglomération depuis le printemps dernier est confronté à un choix décisif. Une réunion publique organisée le 13 janvier 2009 va contribuer à éclairer les enjeux.

Le contrat entre Veolia et les communes de la banlieue sud de Rouen (Sotteville, Saint-Etienne, Petit-Quevilly, Petit et Grand-Couronne, Moulineaux) arrive à échéance le 31 décembre 2009.

Il appartient à la Communauté d’Agglomération de choisir le nouveau mode de gestion de l’exploitation et de la distribution de l’eau pour ces communes.

Or M. Fabius, président de l’Agglomération de Rouen a exprimé son intention d’harmoniser progressivement les modes de gestion de l’eau sur l’ensemble du territoire communautaire, en fonction des échéances des contrats de DSP.

Il a déclaré écarter la DSP, et faire un choix entre la régie directe et le marché d’exploitation.

Pour l’aider dans ce choix, l’Agglomération a fait appel à un cabinet de conseil qui a réalisé une étude comparative des deux modes de gestion.

Les conclusions de cette étude penchent en faveur du marché d’exploitation, mais révèlent de lourdes lacunes que M. Fabius a lui-même soulignées.

Le choix de la régie directe n’est pas gagné, mais n’est cependant pas perdu d’avance, le rapport de force et le contexte politique (tant national que local) étant favorable à la régie.

Le collectif pour une eau publique organise donc une réunion publique le 13 janvier 2009 à 20h30 à la Halle aux Toiles, avec comme participant(e)s :

- David Querret du Collectif pour une eau publique.

Introduction – situation rouennaise – historique du combat pour une régie directe.

- Mme Danielle Mitterrand Présidente de la Fondation France Libertés.

Les porteurs d’eau et le droit humain à l’eau

- Jean-Luc Touly – Président de l’ACME France

Débat national – le combat contre Veolia – dénonciation des DSP et marchés d’exploitation avec les grandes entreprises privées de l’eau.

- Mme Anne Le Strat - Adjointe chargée de l’eau, de l’assainissement et de la gestion des canaux – Ville de Paris.

Choix politique de la remunicipalisation de la gestion de l’eau à Paris Passage technique de la DSP à la régie.

- Raymond Avrillier – Maire adjoint honoraire de Grenoble,. Ancien 3ème Vice-président de la communauté d’agglomération grenobloise, chargé de l’assainissement et des eaux pluviales, de 1995 à 2008.

Retour d’expérience : bilan de la remunicipalisation de la gestion de l’Eau à Grenoble Fonctionnement de la régie des eaux grenobloise.

La réunion publique sera précédée, sur place, d’une conférence de presse à 19h30.

impression

pas de commentaire. ajoutez le votre!