Vous voyez ce message parce que votre navigateur ne peut afficher correctement la mise en page de ce site. Effectuez une mise à jour vers un butineur qui supporte les standards du web. C'est gratuit et sans douleur.

NE PAS CLIQUER
LES EAUX GLACÉES DU CALCUL ÉGOÏSTE
REMOUS
Quand Henri Emmanuelli morigène Erik Orsenna
par Marc Laimé, 16 août 2011

L’académicien désormais alloti aux fermiers généraux, non content d’avoir commis un ouvrage consternant, persiste et signe et mue en commis voyageur des appétits compradores de Suez et Veolia. Une dérive qu’Henri Emmanuelli, qui vient de remporter haut la main un combat de 15 ans contre le Cartel de l’eau, n’a pas manqué de stigmatiser dans un courrier cinglant adressé le 21 juillet dernier à Erik Orsenna…

L’académicien, soudoyé par Suez, participe aux côtés d’icelle, aux barnums qu’organise le Lyonnaise en province, aux fins de vendre sa camelote aux élus qu’elle espère continuer à suborner, à grand renfort de serments éternels… et de « tarification sociale ».

Notre Roger Lanzac d’opérette n’hésite même plus à se livrer à de pitoyables opérations de propagande qui rappellent de fâcheux souvenirs, comme en témoignent ses venimeuses envolées, recueillies par Sud-Ouest le 23 juin 2011.

PDF - 103.3 ko
Les propos d’Erik Orsenna dans Sud-Ouest

Du coup Henri Emmanuelli ne s’est pas privé d’interpeller le faquin, dans un style propre à réjouir celles et ceux qu’insupporte notre pitoyable laquais.

PDF - 100.8 ko
La lettre d’Henri Emmanuelli à Erik Orsenna

A déguster sans modération.

impression

commentaires

1 Quand Henri Emmanuelli morigène Erik Orsenna

Dire que notre plumitif de service est le parrain du "Pôle Mondial de l’Eau" de Montpellier ! C’est pas gagné pour le rayonnement scientifique mondial si on confond Académie et académie (avec un petit a comme star academy).

poste par Luigi34 - 2011-08-18@12:03 - Répondre à ce message
2 La blague de l’été

Henri Emmanuelli a probablement l’ambition de gagner le concours de la blague de l’été lorsqu’il parle de "la liste des scandales qui ont sali la classe politique". Sans doute veut-il parler de l’affaire URBA (financement du PS) dans laquelle il a été lui-même reconnu coupable de complicité de trafic d’influence, condamné à 18 mois de prison avec sursis et à 2 ans de privation de ses droits civiques !

poste par Jean H. - 2011-08-19@10:47 - Répondre à ce message
vous aussi, reagissez!