Vous voyez ce message parce que votre navigateur ne peut afficher correctement la mise en page de ce site. Effectuez une mise à jour vers un butineur qui supporte les standards du web. C'est gratuit et sans douleur.

NE PAS CLIQUER
LES EAUX GLACÉES DU CALCUL ÉGOÏSTE
REMOUS
Qualité de l’eau (11) : l’impact de la pollution sur la fertilité masculine
par Marc Laimé, 13 mars 2009

Une étude effectuée par plusieurs chercheurs britanniques de l’université de Brunel établit un lien entre la présence de polluants chimiques dans les rivières et la baisse continue de la fertilité masculine enregistrée partout dans le monde depuis plusieurs dizaines d’années, qui revêt désormais des proportions inquiétantes.

Les produits chimiques présents dans les eaux usées, puis dans les rivières, inhibent la production de testostérone des poissons, conclut l’étude mise en ligne le 7 janvier 2009 par la revue Environmental health perspectives, réalisée durant 3 ans sur plus de 1000 poissons dans 30 rivières anglaises.

Plusieurs analyses avaient déjà établi un lien entre les polluants chimiques de type « oestrogènes » (hormones femelles) et la « féminisation » des poissons mâles. Mais les chercheurs britanniques ont mis en évidence pour la première fois un phénomène différent : l’action de produits chimiques anti-androgènes, c’est-à-dire bloquant l’action des hormones mâles.

L’existence de ces produits chimiques pourrait en partie expliquer la baisse de la fertilité masculine, notamment humaine. Ces anti-androgènes sont en effet utilisés notamment dans des traitements anti-cancéreux, et sont également présents dans de nombreux pesticides. Les chercheurs britanniques indiquent qu’ils vont désormais s’attacher à déterminer leur origine précise.

- Le communiqué de l’Université de Brunel : « Une étude établit un lien avec la baisse de la fertilité masculine et la pollution de l’eau ».

- L’étude « Statistical modelling suggests that anti-androgens in wastewater treatment works effluents are contributing causes of widespread sexual disruption in fish living in English rivers », Susan Jobling et al., Environmental Health Perspectives, mise en ligne le 7 janvier 2009.

Qualité de l’eau : le dossier d’Eaux glacées

impression

pas de commentaire. ajoutez le votre!