Vous voyez ce message parce que votre navigateur ne peut afficher correctement la mise en page de ce site. Effectuez une mise à jour vers un butineur qui supporte les standards du web. C'est gratuit et sans douleur.

NE PAS CLIQUER
LES EAUX GLACÉES DU CALCUL ÉGOÏSTE
FLUX
Prix de l’eau : le Préfet et la DDAF des Hautes-Alpes initient une démarche exemplaire
par Marc Laimé, 9 septembre 2007

C’est une première qui mériterait de faire tâche d’huile. Les 126 000 habitants permanents des Hautes-Alpes, qui accueillent chaque année près de 400 000 résidents saisonniers supplémentaires, peuvent désormais connaître avec précision le montant du prix de l’eau et de l’assainissement dans chacune des communes ou groupements du département, quel que soit le mode de gestion choisi par les collectivités. L’analyse réalisée par la DDAF pour l’année 2006 fait ainsi apparaître un coût considérablement moins élevé quand l’eau et l’assainissement sont directement gérés par les collectivités, et non délégués à un opérateur privé…

Pour la clarté de l’information, l’étude distingue le prix de la distribution d’eau potable de celui de l’assainissement, tout en prenant en compte le mode de gestion (régie ou délégation).

Extraits :

« (…) Les Hautes-Alpes comptent 177 communes, dont 169 sont regroupées au sein de 20 communautés de communes. La population permanente de ces communautés de communes est de 84 466 habitants, pour un total départemental de 126 531 habitants (données provisoires INSEE 2006). La population saisonnière, estimée à environ 400.000 personnes, induit une importante fluctuation de la population départementale.

17 communes ont délégué leur service public de l’eau potable et 26 leur service de l’assainissement collectif. Ce qui représente respectivement 45 % et 25 % de la population permanente. Ces délégations de service sont réparties entre trois sociétés :

- Veolia Eau Générale des eaux

- Saur France

- SEERC.

(…)

(Le prix moyen suivant le mode de gestion) est à interpréter avec précaution du fait notamment de règles comptables différentes et aux engagements contractuels inhérents aux contrats de délégation.

(…)

Le prix moyen départemental en 2006 (moyenne pondérée par la population communale permanente, sur la base d’une consommation de 120 m3) :

Pour une famille ayant une consommation annuelle de 120 m3, ces prix représentent une dépense annuelle de :

- Eau potable : 1,06 €/m3

- Assainissement : 0,62 €/m3

- Taxes et redevances : 0,34 €/m3

- Total TTC : 2,02 €/m3

Consulter la synthèse de l’étude publiée par les services préfectoraux des Hautes-Alpes.

impression

commentaires

1 Prix de l’eau : le Préfet et la DDAF des Hautes-Alpes initient une démarche exemplaire

Bizarre, bizarre !
Le n° 8 de la lettre de l’Etat n’est plus visible sur le site de la prefcture des Hautes Alpes. Le prefet se serait-il fait taper sur les doigts ?
En tout cas le lien que vous avez mis sur votre blog marche toujours, heureusement !

poste par Robin des eaux 05 - 2007-09-16@05:30 - Répondre à ce message
2 Prix de l’eau : le Préfet et la DDAF des Hautes-Alpes initient une démarche exemplaire

A voir également l’observatoire du prix de de l’eau mis en ligne sur le site du conseil général des Pyrénées Orientales.

poste par X - 2007-09-30@14:39 - Répondre à ce message
vous aussi, reagissez!