Vous voyez ce message parce que votre navigateur ne peut afficher correctement la mise en page de ce site. Effectuez une mise à jour vers un butineur qui supporte les standards du web. C'est gratuit et sans douleur.

NE PAS CLIQUER
LES EAUX GLACÉES DU CALCUL ÉGOÏSTE
VAGUES
Présidentielles : come-back de la question écologique au Salon de l’Agriculture
par Marc Laimé, 17 février 2012

Entre la « force » et le « changement », le débat est donc lancé. Prochaine étape à suivre de près, le bras de fer à venir au Salon de l’Agriculture, avec les annonces choc mitonnées par des équipes de campagne qui veulent en découdre.

Le scénario était prévisible. D’un côté le « flou », et donc le « loup », qui va dès lors sortir du bois à la Porte de Versailles, sous la houlette de berger Le Maire et bergère NKM…

Pourquoi sinon, deux jours avant l’annonce de sa candidature, le Président aurait-il reçu à l’Elysée lundi dernier à 17 heures 30 quelques grandes figures de l’écologie ?

Et pourquoi sinon ce « Communiqué de presse » de FNE, diffusé mercredi 15 février ?

« Rencontre avec le président de la République : la plupart des objectifs « agriculture » du Grenelle ne sont pas atteints »

« Le président de France Nature Environnement, Bruno Genty, a rencontré hier le président de la République Nicolas Sarkozy aux côtés d’autres représentants de structures nationales de protection de la nature et de l’environnement. Bruno Genty a évoqué le bilan médiocre des engagements "agriculture" du Grenelle de l’environnement. Un bilan que le président de la République n’a pas contesté. Explications.

Un bilan médiocre du Grenelle en matière d’agriculture

« A quelques jours du Salon de l’agriculture qui se déroulera en pleine campagne présidentielle, le président de FNE a souligné que les objectifs du gouvernement, issus du Grenelle de l’environnement, étaient loin d’être atteints en matière agricole. Ainsi, l’usage des pesticides, qui devait diminuer de moitié d’ici 2018, a en fait augmenté de 2,6% pour les traitements foliaires et de 7% pour les traitements de semences entre 2008 et 2010.

L’agriculture biologique, qui devait atteindre 6% de la surface agricole du pays en 2012, dépasse à peine les 3%. Le président de la République n’a pas contesté ce bilan et a déclaré en prendre note.

Agriculture et environnement sont intimement liés

« Bruno Genty a souligné que, dans ce contexte, les déclarations de certains responsables politiques et professionnels désignant les mesures environnementales comme responsables des difficultés agricoles, étaient particulièrement mal venues.

FNE rappelle qu’une étude comparant les mesures environnementales appliquées dans l’agriculture en France et dans d’autres pays européens avait été annoncée par le gouvernement en 2009… et jamais publiée. Aurait-elle démontré que la France n’est pas la bonne élève de l’Union européenne et que les contraintes environnementales ne sont pas si différentes que cela dans les pays de l’Union européenne ?

Le président de FNE a réaffirmé qu’agriculture et environnement sont physiquement liés et qu’il serait absurde de les opposer. Le président de la République a alors indiqué que les distorsions de concurrence entre la France et les autres pays de l’Union européenne étaient davantage liées au coût du travail.

Bruno Genty, président de FNE : « Nous attendons avec impatience les annonces que Nicolas Sarkozy fera lors du prochain salon de l’agriculture pour voir si le président de la République – devenu candidat - opposera ou non agriculture et environnement. »

Les vacances de M. Hulot n’ont semble-t-il que par trop duré. 2007, le retour. Y a du Pacte dans l’air…

Lire aussi :

Réorienter d’urgence l’agriculture française

Le Monde.fr, 24-02-12

Agriculture et environnement, une question de présidentielle

Le Journal de l’environnement, 24 février 2012

impression

pas de commentaire. ajoutez le votre!