Vous voyez ce message parce que votre navigateur ne peut afficher correctement la mise en page de ce site. Effectuez une mise à jour vers un butineur qui supporte les standards du web. C'est gratuit et sans douleur.

NE PAS CLIQUER
LES EAUX GLACÉES DU CALCUL ÉGOÏSTE
VAGUES
Niort : à seize ans, Mathilde, Enzo et Romain s’engagent pour l’environnement
par Marc Laimé, 9 mars 2021

Mathilde, Enzo et Romain viennent de créer à Saint-Hilaire-la Palud, dans l’agglomération niortaise, l’association, Ecoavenir, pour inscrire leur engagement écologique dans le réel. Rencontre.

- Vous souvenez-vous, enfant, de ce qui vous a sensibilisé pour la première fois à l’environnement ?

- Mathilde

- À l’école primaire en ramassant des déchets et en ayant eu des interventions de prévention sur l’environnement.

- Romain

- Pour ma part j’ai toujours habité en campagne, j’ai toujours été très proche de la nature. Mais quand j’ai vu certaines choses construites qui sont pour certaines des aberrations totales, quand j’ai vu le gaspillage alimentaire et bien d’autres choses encore cela m’a bien fait réfléchir.

- Enzo

- Soit mes parents (avec le tri) soit avec les sorties écologiques en primaire.

EcoAvenir -.

- Avec le recul, la sensibilisation à l’environnement en milieu scolaire vous paraît-elle satisfaisante ? Que faudrait-il changer ?

- Mathilde

- Elle n’est pas suffisamment présente et suffisante.

- Romain

- Pour ma part je la trouve inexistante. Il faudrait donner la parole à des associations comme la nôtre, cela nous permettrait de sensibiliser un maximum les plus jeunes.

- Enzo

- Satisfaisante mais pas suffisante. User d’un maximum de produits biologiques, privilégier les circuits courts (surtout en primaire, collège)…

- La couverture des enjeux environnementaux par les medias vous semble-t-elle pertinente ? Pourquoi ?

- Mathilde

- Pas assez pertinente et suffisante, je trouve qu’on n’en parle pas assez alors faire des rappels quotidiens toutes les semaines serait bien.

- Romain

- il y a deux types de médias, ceux qui révèlent les bonnes et les vraies informations et ceux qui sont au service des industriels et de la hiérarchie. Ceux-là ne voient malheureusement pas les chose une face.

- Enzo

- Pertinente mais là aussi pas suffisante. Certes les sujets sont traités mais pas de manière assez abondante et on en parle que trop peu encore aujourd’hui, il faudrait je pense un article par jour par média sur l’environnement, l’écologie etc...

- Quels sont les acteurs auxquels vous faites confiance s’agissant des questions environnementales ?

- Romain

- Avant de faire confiance à certaines personnes j’essaie d’abord de comprendre le problème et de me faire mon propre avis. J’essaie de me documenter un maximum et surtout de voir le pour et le contre car c’est important. Puis si certaines choses me semblent juste je le dirai si c’est le contraire je le dirai aussi.

- Quels sont les enjeux environnementaux qui vous intéressent ou inquiètent le plus ? Pourquoi ?

- Mathilde

- L’eau insuffisante dans certains pays et villes même de France et surtout le réchauffement climatique.

- Romain

- Actuellement je pense que nous ne devons pas nous focaliser sur certains enjeux environnementaux mais sur la crise climatique que nous sommes en train de traverser et qui va perdurer si on ne fait rien. Il faut donc unir nos efforts sur plein de points et ne pas se focaliser sur un.

- Enzo

- Les circuits courts, le tri des déchets, le recyclage, la seconde main, l’usage des transports en commun, des vélos à la place de la voiture pour de courts trajets, etc...

- Qu’est-ce qui vous a conduits à créer votre association ?

- Mathilde

- J’au intégré l’association car pour moi elle a de l’avenir elle est basée sur des principes fondamentaux très intéressants et aussi parce que aujourd’hui il est plus qu’important d’agir.

- Romain

- L’association a été créée pour unir deux valeurs oubliées mais qui sont pourtant compatibles, l’aspect écologique et l’aspect social. Mais nous sommes également là pour venir en aide aux autres car aujourd’hui cela doit être un des piliers de notre futur.

- Que pensez-vous pouvoir apporter que d’autres ne font pas ?

- Mathilde

- L’écoute du pour et du contre sur chaque sujet, la vraie expression de ses pensées que l’on étudie tous ensemble.

- Romain

- L’honnêteté et la réalité. je m’explique, l’honnêteté car si aujourd’hui la majorité des jeunes, des étudiants et même une certaine partie de la population se désintéressent de la vie politique et associative c’est en majeure partie à cause du manque d’honnêteté de certains. Et la réalité car il faut voir les choses en face, il faut arrêter de se voiler la face, de regarder l’aspect financier économique mais de se pencher sur le problème écologique et social. Mais ce que nous voulons par-dessus tôt c’est aider les autres et leur apporter des réponses à leurs questions.

- Enzo

- Le réchauffement climatique est bien trop préoccupant aujourd’hui. Entre les grosses entreprises qui se permettent d’acheter les quotas d’émission d’autres entreprises qui n’ont pas utilisé le leurs, entre les inactions gouvernementales dans le monde (entre dire et agir il y a un énorme fossé), etc.. Avec la montée des eaux, la pollution des océans qui entraîne la mort, l’intoxication des milieux naturels dont beaucoup de retrouvent dans notre assiette, on a l’impression que ça touche les gens que quand ils l’entendent seulement et qu’ils se rendent compte que ça les touche personnellement.

- Concrètement, quel type d’action allez-vous entreprendre ces prochains mois, qu’en attendez-vous ?

- Mathilde

- J’attend de nos projets que l’on nous écoute, qu’on aille une vraie parole et que certaines choses changent.

- Romain

- Actuellement c’est extrêmement difficile d’organiser quoi que ce soit, tout le monde est sous pression. Nous allons essayer de faire un maximum pour nos valeurs, notamment à travers un futur podcast qui est en train de se mettre en place pour tous ceux et celles qui sont chez eux. Dans le futur quand cela sera possible nous organiserons des marches pour le climat, des récoltes de déchets, des récoltes de dons, et bien d’autres choses encore.

Contact :

mouvementecoavenir@gmail.com

impression

commentaires

1 Niort : à seize ans, Mathilde, Enzo et Romain s’engagent pour l’environnement

Bravo les enfants !
Continuez !
Et du courage !

Surtout qu’à St Hilaire La Palud, on est dans le Marais Poitevin que certains veulent assécher avec leurs "bassines" évaporatrices pour exporter du maïs irrigué.

Portez vous bien, vous êtes la "génération sauvons le Climat" !

poste par Jacques P. - 2021-03-10@22:47 - Répondre à ce message
vous aussi, reagissez!