Vous voyez ce message parce que votre navigateur ne peut afficher correctement la mise en page de ce site. Effectuez une mise à jour vers un butineur qui supporte les standards du web. C'est gratuit et sans douleur.

NE PAS CLIQUER
LES EAUX GLACÉES DU CALCUL ÉGOÏSTE
FIGURES
Ne dites pas à Barbara Pompili qu’elle est ministre de la Transition écologique, elle se croit présidente d’interco…, par Skippy
par Marc Laimé, 25 avril 2021

Reporterre publiait il y a peu une enquête ravageuse sur le spleen des personnels du ministère dit de l’Ecologie (ce qu’il en reste). En réponse silence radio en interne, puis un message vidéo délirant sur l’Intranet où Mme Pompili passait de la pommade auxdits personnels, évoquant l’immensité des tâches qu’ils accomplissent au quotidien. Sauf qu’elle mettait en avant... les compétences dévolues aux collectivités locales !

"Certaines actualités font bruisser les couloirs d’un ministère. Enfin elles le feraient si lesdits couloirs étaient animés, mais en ayant localisé un ministère supposé traiter des enjeux environnementaux dans le quartier le plus artificiel de France, dans une tour et une arche qui respirent dans une atmosphère artificielle et sont tout sauf cohérents avec les politiques portées par le ministère, mais c’est sans doute un autre débat… encore que…

Donc certaines actualités feraient bruisser les couloirs, mais de fait ont surtout mis à mal le VPN poussif qui permet aux agents du ministère d’accéder à leurs outils informatiques à distance quand il veut bien fonctionner après le dix-huitième essai de connexion, quand il n’est pas sous le feu d’attaques de hackers, ce qui facilite le quotidien des agents, mais c’est sans doute un autre débat… encore que…

Bref, l’actualité publiée sur le site de Reporterre le 6 avril et évoquant la souffrance des agents dudit ministère a suscité de nombreux échanges, partages, expressions libres des agents.

Malgré le confinement, cet article a ainsi permis de rapprocher les agents, de les divertir des tunnels visio qui permettent de mener bien plus de réunions qu’avant, de les enchaîner, les superposer, se demander s’il est bien utile de recruter quand on a le don d’ubiquité en distanciel, mais c’est sans doute un autre débat… encore que…

L’article rend compte d’un quotidien marqué par les réductions d’effectifs sans réduction des missions, par la perte de sens pour des personnes qui ont choisi ce travail par conviction, avec l’idée, naïve peut-être, mais fortement ancrée, qu’elles se lèvent le matin pour essayer de « sauver la planète ».

Perte de sens, c’est sans doute ce qui revient le plus souvent dans les discussions informelles. Mais comme les couloirs sont vides, ces dernières n’existent plus, c’est donc que tout ne va pas si mal…

Bien sûr, cette actualité a donné lieu à des messages venant de la hiérarchie pour rassurer, redonner de ce fameux sens qui manque tant, clarifier les orientations de nos politiques, promettre que la monstrueuse loi ASAP sera revue…

Ah, en fait, ce fut plutôt silence radio, mais il faut dire qu’on portait une loi climat que le monde nous envie, qui est reconnue par presque l’ensemble de ce qu’il reste de Marcheurs comme la plus ambitieuse possible pour « sauver la planète » et que le travail des agents de ce ministère est vraiment reconnu, même par des membres du cabinet du Premier ministre, c’est dire !

Si avec ça on ne trouve pas de sens à notre action, c’est quand même à désespérer, non ? Et pour ceux qui ne vont pas bien, eh bien, on va mettre en place des formations RPS, les fameux risques psycho-sociaux qu’il faut prévenir. Comment ?

En changeant de mode de management, en créant des postes, en clarifiant les missions ? Non, en chargeant les cadres intermédiaires de faire attention et de déminer les situations générées par les orientations ministérielles, mais c’est sans doute un autre débat… encore que…

On avait fini par l’oublier cet article, publié il y a déjà 850 réunions Zoom… Et un jour, en réussissant à lancer le VPN du premier coup, une sorte de miracle qui n’arrive que les jours où le ministère est victorieux dans les arbitrages d’une Réunion Inter-Ministérielle, les mythiques RIM qui rappellent le football, sauf qu’ici à la fin ce n’est pas l’Allemagne qui gagne, mais Bercy, mais c’est sans doute un autre débat… encore que…

Un jour donc, en début de semaine, en ayant laissé passer un délai de décence de deux semaines, l’Intranet du ministère met en actualité un message de Barbara Pompili. Message relayé sur YouTube, mais pas par le ministère, par la FEDENE, Fédération des services énergie environnement.

Rien sur les actualités du ministère, sauf sur l’intranet. On est donc clairement dans un message destiné aux agents, à qui la ministre s’adresse directement alors que nous « traversons une crise sanitaire hors norme ».

Depuis un an, il était temps de « nous » adresser un message, sans lien bien sûr avec Reporterre. J’ai l’esprit mal placé, l’article est vieux d’un reniement de son mandat populaire par une ancienne secrétaire d’État, mais c’est sans doute un autre débat… encore que…

Barbara Pompili s’adresse aux agents du ministère, pas pour dire qu’elle va se battre pour eux pour obtenir des postes, pour dire que les désorganisations permanentes vont prendre fin ou que sais-je, mais pour dire que si la France (main sur le cœur et Marseillaise en fond sonore) ne s’est pas effondrée, c’est grâce à nous.

En roue libre, entre deux tournages de Top Chef.

Nous sommes géniaux, la preuve, « nos concitoyens ont accès à l’énergie, leurs déchets sont collectés, l’eau coule au robinet, ils peuvent prendre les transports, rénover ou faire construire leur futur logement et nos espaces naturels continuent d’être entretenus et protégés ».

Elle y croit tellement dans nos qualités, que cette liste de nos actions est reprise en citation sur le site Intranet destiné aux agents. On est formidables je vous dis ! La France (main sur le cœur et Marseillaise en fond sonore) n’est pas tombée dans le chaos car nous étions là.

Sauf que… Qui est compétent pour l’eau potable ? Les collectivités. Qui est compétent pour la collecte des déchets ? Les collectivités. Qui est compétent pour les transports ? Les collectivités. Qui délivre les permis de construire ? Les collectivités…

Ok, pour les espaces naturels, certains d’entre eux sont entretenus par les agents du ministère, enfin de ses opérateurs. Pour les autres ? Les collectivités…

On est formidables, mais pour un travail effectué par d’autres. On se pince en lisant ça. Le tube de pommade pour essayer de nous soutenir est périmé ou a été piqué dans la pharmacie de sa collègue Jacqueline Gourault en charge des collectivités.

Mais quel conseiller en com a pu lui préparer ça ? Un farceur qui voulait la piéger ?

Il faut dire que la ministre reste loin de la Défense, de ses tours inhumaines, de ses bureaux aux fenêtres qui ne s’ouvrent pas, aux joies du RER bondé pour aller travailler pendant cette crise sanitaire hors norme, mais c’est sans doute un autre débat… encore que…

Comment pourrait-elle donc savoir vraiment ce que nous faisons ? Et pourtant, elle est consciente de tout ce qu’on fait pour la France (main sur le cœur et Marseillaise en fond sonore).

Allez, je vais retourner sauver la planète, si ce putain de VPN veut bien me donner accès à mon espace de travail en attendant de pouvoir revenir dans les tours de la Défense…"

- L’article de Reporterre :

Au ministère de l’Écologie, les fonctionnaires souffrent et constatent leur impuissance

https://reporterre.net/Au-ministere...

Reporterre, 6 avril 2021.

Lire aussi :

- INGENIEURS EN FUITE. Reconversion individuelle ou lutte collective ?

https://lundi.am/Ingenieurs-en-fuite

paru dans lundimatin#285, le 26 avril 2021

impression

commentaires

1 Ne dites pas à Barbara Pompili qu’elle est ministre de la Transition écologique, elle se croit présidente d’interco…, par Skippy

Monsieur (ou Madame) Skippy,
elle n’a rien dit sur la GIRE (Gestion dés-Intégrée des Ressources en Eau) et du volet irrigation ?
Et sur la DCE 2000 ?
Pourtant compétences de son ministère.
Là il y aurait à (re-)dire.

poste par Jacques P. - 2021-04-25@16:36 - Répondre à ce message
vous aussi, reagissez!