Vous voyez ce message parce que votre navigateur ne peut afficher correctement la mise en page de ce site. Effectuez une mise à jour vers un butineur qui supporte les standards du web. C'est gratuit et sans douleur.

NE PAS CLIQUER
LES EAUX GLACÉES DU CALCUL ÉGOÏSTE
FLUX
Municipales (7) : les usagers du Maine-et-Loire dénoncent le coût de la gestion privée
par Marc Laimé, 30 janvier 2008

Dans le Maine-et-Loire, le coût moyen de la facture d’eau s’élève à 179 euros (pour 120m3) quand il s’agit d’une régie publique. C’est-à-dire d’une gestion directe par la collectivité. Le tarif moyen passe à 244 euros en cas de délégation à une société privée.

Dans le département, le prix de l’eau varie du simple au triple selon la commune. Eau-49, qui regroupe 7 associations d’usagers d’eau du département, dénonçait dans l’édition Maine-et-Loire d’Ouest France du mardi 29 janvier 2008 les délégations de service public et évoque des « frais inconsidérés ».

Mieux vaut habiter à Angers qu’à Seiches-sur-le-Loir, si l’on est grand consommateur d’eau du robinet. Tout simplement parce qu’à Seiches, le prix de l’eau est presque deux fois plus cher que dans l’agglomération angevine : 276 € les 120 m3 dans la petite commune, 150 € pour les habitants de la ville préfecture et de sa périphérie.

Mais d’autres sont encore moins bien vernis que les Seichois. À Epieds, dans le Saumurois, le prix de l’eau atteint les 349 € pour la même quantité.

« Les factures sont très variables selon le lieu où l’on vit », observe Régine Samson, de l’association Eau-49, qui vient de réaliser une enquête sur le prix de l’eau potable dans le Maine-et-Loire. Couvrant 75 % du territoire, leur enquête a été complétée par une étude de la direction départementale de l’agriculture et de la forêt. « Elle confirme les résultats que l’on a obtenus partiellement. »

L’absence de contrôle financier

Alors d’où proviennent ces disparités, s’interroge Ouest-France ? De la manière dont sont gérés et exploités les réseaux d’alimentation en eau, répondent les associations.

Autrement dit, « nous avons une différence très importante selon qu’il s’agit d’une régie publique ou d’une délégation de service public », note de son côté Philippe Bellanger, le vice-président de l’association Eau-49.

Dans le département, « 58 % de la population dépend d’un réseau géré dans le cadre d’une délégation de service public ».

Or, « le prix moyen en régie s’élève à 179 € ; il est de 244 € en délégation ou gérance ». Pour les membres d’Eau-49, les tarifs élevés pratiqués par des sociétés telles que Véolia, la Saur ou encore la Lyonnaise ne sont pas justifiés. Ils n’hésitent pas à parler de « frais inconsidérés ».

Également présidente de l’association Choletais Eau secours, Aurélie Sevet, une autre membre d’Eau-49, déplore quant à elle « l’absence de la commission de contrôle financier » dans bon nombre de cas.

Une obligation légale à laquelle sont tenues les collectivités déléguant leur service. Du coup, selon elle, les contrats avec les sociétés privées sont reconduits trop facilement. Sans étude approfondie des coûts.

Les membres de l’association Eau-49 rappellent que « la distribution de l’eau est un service public » et qu’elle doit être gérée comme telle.

« Il faut responsabiliser les élus ; qu’ils arrêtent de dire : « Les prix, c’est pas nous, c’est eux... »

Eau-49 s’est aussi penchée sur la qualité de l’eau dans le département, en s’appuyant sur une étude du conseil général et de la préfecture.

Le constat n’est pas merveilleux. Alors que l’Europe invite chacun des pays à obtenir, d’ici 2015, un bon état général de ses ressources en eaux, « 93 % des rivières du Maine-et-Loire présentent des altérations qui risquent de compromettre la réalisation de cet objectif ».

Contact :

Eau 49

Association des consommateurs d’eau du Maine-et-Loire

14, place Imbach

49100 Angers

Tel : 02 41 25 77 10

Port. : 06 07 10 52 00

Mel : eau.ace49@yahoo.fr

Eau 49 regroupe 7 associations ayant pour but la défense des intérêts des consommateurs d’eau et des usagers des services publics délégués en général, de la protection de la nature, de l’eau, de l’air, des sols, des sites et paysages, de l’urbanisme, lutte contre les pollutions et les nuisances.

Choletais Eau Secours

36, rue Descartes

49300 Cholet

Tel : 02 41 29 07 03

Mel : choletaiseausecours@laposte.net

Actions 2007 : Faire connaître aux habitants des Mauges les ressources locales en eau brute , la fragilité et la pollution du milieu naturel que constitue le bassin versant de la Moine. Informer les habitants à propos des différents types de gestion de l’eau existant. Gestion privée ou gestion publique ? A quel prix ?

Le dossier des municipales :

Les mobilisations pour l’eau dans plusieurs dizaines de villes françaises

impression

pas de commentaire. ajoutez le votre!